Congrès de la "refondation socialiste"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Congrès de la "refondation socialiste"

Message  Paul Mezzanines le Sam 5 Sep - 9:37

La ville de Cheusnon était devenue un symbole pour les socialistes-républicains, puisque c'était ici que l'unité de la gauche s'était transformée en réalité. Le PSR avait vite obtenu la présidence, l'Assemblée et le Sénat et s'était maintenu comme premier parti du pays jusqu'à la flémingite du président Parmentier qui avait fragilisé le parti. Les socialistes s'étaient démotivés et avaient laissé la place aux cotyistes. Il était maintenant temps qu'apparaisse le successeur du PSR et de ses lointains ancêtres.

Les anciens cadres du PSR, dont même quelques Picabiens, étaient présents au "Congrès de la refondation socialiste", de même que des adhérents et sympathisants du PSR.

Le président du PSR, Ferdinand Hautelier, prit la parole en premier pour présenter la restructuration du parti.

- Chers amis !

Quand nous nous sommes réunis ici, il y a presque un an, nous étions pleins d'espoir pour le futur de la Francovie. Notre unité allait nous donner les moyens de créer une meilleure société, un société plus juste et plus égalitaire pour tous.

Je crois pouvoir dire que nous avons réalisé nos objectifs, et que nous avons rempli notre mission. Mais il faut continuer dans cette voie, et même aller plus loin ! Seulement, avant de reprendre la lutte, il faut que le parti s'adapte aux nouvelles institutions et à la situation actuelle.

Nous sommes ainsi réunis pour fonder le Parti pour une alternative sociale et démocratique (PASD), un parti qui prône une politique proche du Peuple, sociale, démocratique et égalitaire.

Notre mouvement ne se veut pas sectariste, il se veut ouvert sur la gauche et le centre, sur le merksisme démocratique progressiste et l'humanisme libéral du centre.

Il faut en finir avec les politiques qui ne permettent pas de sortir de la crise économique que nous traversons. Il faut en finir avec les politiques qui avantagent la finance et déséquilibrent notre pays et notre économie.

Il faut en finir avec les déséquilibrent entre Clans qui créent des ressentiments, établissons un plan de développement national en collaboration avec les Clans pour solliciter l'économie et réduire les écarts claniques.

Notre parti, prônant la démocratie, se doit d'avoir lui-même un fonctionnement démocratique. C'est ainsi que vous, chers adhérents, allez élire les vingt membres Comité exécutif du PASD et le Président de notre formation politique.


Plusieurs listes furent déposées :
- la "liste du progrès écologique et social", menée par Martine Bailly, d'orientation antilibérale, anticapitaliste et écologique ;
- la "liste socialiste unitaire", menée par François Derue, se positionnant "au centre de la gauche" ;
- la "liste sociale-démocrate", menée par Carl Tissier, liste sociale-démocrate voire sociale-libérale.

Ferdinand Hautelier se déclara candidat pour la présidence soutenu par la liste socialiste unitaire, tandis que Paul Weber annonça aussi sa candidature, soutenue par la liste de Martine Bailly.

Les adhérents allèrent voter. À l'issu du vote et après comptage des bulletins, la présidente de la commission électorale, Louise Ysand, annonça les résultats.

Comité exécutif du PASD :
- Liste socialiste unitaire : 9 sièges
- Liste du progrès écologique et social : 6 sièges
- Liste sociale-démocrate : 5 sièges

Présidence du PASD :
- Ferdinand Hautelier : 52,1 % ÉLU
- Paul Weber : 40,3 %
- Blanc : 7,6 %
avatar
Paul Mezzanines

Messages : 1853
Date d'inscription : 06/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum