Débat sur le Code Economique Vikettyiste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Débat sur le Code Economique Vikettyiste

Message  Archimède Parmentier le Dim 17 Jan - 2:28



Jean Christophe Mariani se trouvait devant un hemicycle de syndicaliste patronaux et salariés, des sales merksistes pour le ministre de l'Economie. La salle était également remplie d'homme politique, d'économistes claniques, de hauts fonctionnaires et de journaliste.
C'était un grand moment certainement dans la carrière de Mariani et il comptait en profiter.



Mes chers amis de l'Economie de notre si belle nation,

Aujourd'hui nous sommes réunis car le gouvernement voudrait connaitre votre avis et vos propositions sur le nouveau système économique que doit mettre en place la Francovie pour se sortir de cette foutue crise qui nous touche depuis de nombreux mois.

Monsieur Thomas Viketty, gouverneur de la Banque Centrale Francovare a eu l'immense honneur de devoir nous présenter l'avant-projet de ce nouveau système économique.
Sa proposition est très appréciée au sein du gouvernement et de la Présidence de la République. 
Nous estimons que non seulement elle permettra de sortir définitivement de la crise économique mais qu'en plus elle est un consensus fort et idéal entre différentes idéologies économiques.

Elle est merksiste car elle permet de donner le monopole de certains secteurs de production à l'Etat.
Elle est cotyiste car elle place l'Etat dans un role central dans la direction de l'Economie.
Elle est portalyste car elle permet une forte consommation, la présence d'un secteur tertiaire fort et l'augmentation du pouvoir d'achat.
Elle est parmentieriste car elle laisse les clans jouer leur role de bombe dynamique de l'Economie.
Elle est libérale car elle permet le developpement du secteur privé, l'enrichissement personnel au profit de la nation et respecte le droit de propriété.

Ce Vikettyisme n'est en fait que le consensus entre tous les points forts des idéologies que j'ai cité.

Nous allons aller vers un choc de simplification où l'Etat sera seul en charge de la production des matières premières.
Ce monopole permettra à la fin aux petites et moyennes entreprises de se developper plus facilement, je pense notamment aux elvéotes qui pourront enfin adapter leur Economie à EcoMicro mais aussi aux grands groupes qui désormais pourront se concentrer uniquement sur le marketing, la publicité et la vente en général.

Alors oui, donner le monopole de la production à l'Etat fait perdre un marché considérable aux entreprises privées. Mais si nous leur enlevons ce marché ce n'est que pour leur permettre d'acceder plus facilement et plus efficacement au marché des produits qui représentera des échanges nominaux bien plus nombreux. 
En leur retirant ce marché de la production nous leur simplifions la vie et leur faisons gagner du temps et tout le monde sait que le temps c'est de l'argent. De plus les entreprises prennent moins de risque financier en ne tenant plus compte de leur compétitivité lors de la production.

Le marché des produits se développera beaucoup plus rapidement et la Francovie deviendra j'en suis certain leader incontesté au niveau micromondial. 
Les entreprises privées seront les seules à pouvoir vendre aux consommateurs car il ne s'agit pas là de permettre à l'Etat de remplacer les entreprises dans le système économique. Non au contraire, au nom de l'équilibre économique l'Etat se chargera de la production et les entreprises privées de la vente.
Les entreprises iront se fournir dans les grandes centrales de production de l'Etat, elles transformeront les matières en produit pour les vendre aux consommateurs.

Cela a d'énorme conséquence positive, outre le fait que nous permettons l'accès à EcoMicro aux élvéotes notamment dont leur entreprise n'était pas adaptée avant, nous permettons à chacun de pouvoir créer librement son entreprise. Il n'y aura plus de refus de la part de la BCF lors de la création d'une entreprise pour cause de secteur saturé puisque de toute façon la production est monopole d'Etat. Chacun pourra créer par exemple son entreprise de construction de voiture, peu importe si il y a un , deux ou dix concurrents. 

On se retrouve donc avec un équilibre parfait entre les entreprises privée et l'Etat central.

La consommation elle serait portée à la fois par les clans, par l'Etat bien entendu qui fixerait à sa guise le prix des matières premières mais aussi par vous, le Conseil Economique et Social qui interviendrait dans les achats mensuels.

Le secteur tertiaire, un exemple déja des francovars pour le Micromonde, continuerait lui aussi de se développer avec les reprises des principes portalystes tel le système de subvention-redevance média par exemple.
Le système Fillin lui serait confié là aussi au Conseil Economique et Social.

Bref ce nouveau Code Economique, le troisième après le tout premier et le portalyste, permettrait à la Francovie de retrouver la place qu'elle mérite c'est à dire être le phare du Micromonde.

Nombreux applaudissements

Le Gouvernement attend donc vos avis et espère un débat constructif. Le Président de la République rendra ensuite un arbitrage avant le débat parlementaire.

Je vous souhaite donc un excellent débat, soyez digne de cette nouvelle institution, soyez digne du Peuple, de la Patrie et de la Nation. 

Ovation de la part des sympathisants de Mariani. 
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6689
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le Code Economique Vikettyiste

Message  Eléonore de Jullanis le Dim 17 Jan - 11:26

Le Président du CES, Roger de la Pléssaillière, prit la parole.


Roger de la Pléssaillière:

Merci Monsieur le Ministre pour cette brillante démonstration.

Il prit un verre d'eau.

Lors de ce débat général, nous aurons différentes interventions. A vrai dire, nous aurons 4 interventions.


  1. Intervention du Secrétaire Général Délégué de "Force des Travailleurs de l'Industrie" (FTI), syndicat des salariés du secteur industriel.
  2. Intervention du Vice-Président du "Mouvement des Entrepreneurs et Patrons de Francovie" (MEPF), syndicat patronal représentant les grandes et moyennes entreprises.
  3. Intervention du Président des "Chambres de Commerce, de Production Manufacturière et Artisanale", représentant des professions de commerce et d'export.
  4. Intervention du Délégué Général du "Syndicat Culturel des Médias" (SCM), représentant les salariés du secteur tertiaire des médias.


Bien évidemment, je conclurais le débat par une synthèse et les recommandations du CES. La durée du débat est de 3 jours maximum et Monsieur le Ministre disposera après chaque intervenant d'un droit de réplique.

La parole est au Secrétaire Général Délégué de "Force des Travailleurs de l'Industrie".
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11141
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le Code Economique Vikettyiste

Message  Timothée Allëscquot le Dim 17 Jan - 11:29

L'Elvéotie signala son droit d'intervention au maître de cérémonie, comme convenu avec le Ministre de l'économie.
avatar
Timothée Allëscquot

Messages : 2369
Date d'inscription : 06/03/2014
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le Code Economique Vikettyiste

Message  Eléonore de Jullanis le Dim 17 Jan - 11:30

Le Président approuva cette demande. Le représentant Elvéote interviendra en deuxième après Monsieur Poirez.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11141
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le Code Economique Vikettyiste

Message  Eléonore de Jullanis le Dim 17 Jan - 11:47

Monsieur Poirez, Secrétaire Général Délégué de "Force des Travailleurs de l'Industrie":

Merci Monsieur le Président,
Monsieur le Ministre,

Voilà des propos bien prometteurs où l'on mélange inquiétudes des libéraux et inquiétudes des salariés, souvent contraire. Un texte de simplification, comme vous dîtes, mais qui pourrait s'avérer être une véritable usine à gaz. Toutefois, la FTI ne cache pas son intérêt pour un code qui, si il était fait intelligemment, pourrais changer la donne.

Alors, je vais chercher à être aussi simple que ne le devrait être cette loi et que ne l'a été votre propos.

Sur le monopôle de production, il s'agit pour nous d'une avancée majeure car elle met une grande part des travailleurs à l'abri des jeux boursiers. Toutefois, certains points sont à expliciter, Monsieur le Ministre. Est-ce que la loi sur la GEF sera maintenue? Avec un service public unique de fourniture de matières premières?

Concernant les prix, est-ce que la fluctuation réglementée sur ces produits sera supprimée? Il s'agit pour nous d'une nécéssité car cette loi n'a rien apporté au pays si ce n'est le risque déflationniste, destructeur d'emploi, et le risque inflationniste, destructeur de pouvoir d'achat.

Concernant les réglementations écologiques et sociales, seront-elles maintenues? Par exemple, dans le code actuel, il est prévu une réglementation spécifique pour l'exploration des gisements de minerais qui permet de faire intervenir différentes entreprises. Est-ce que ce sera maintenu ou reviendrions nous à un système antérieur qui règle la production à l'achat de mines?

Monsieur le Ministre, ce monopôle peut être une chance pour notre pays à la condition que l'Etat n'amène pas à une rationalisation des moyens. Car les craintes sont maintenues, notamment dans le secteur de l'Energie et la crainte réèlle, à nouveau, d'une fusion d'Energétis et d'EPF qui amènerais à une suppression massive d'emplois.

Tout cela se sont des questions importantes qui ne seront pas traité dans la loi pour la plupart mais dans les politiques permises par cette loi. Ce monopôle ne doit pas être un monopôle libéral.

Ensuite, nous en venons à la vente des produits finis et c'est là où peut résider le désaccord. Vous voulez laisser au secteur privé toute la production manufacturière. Donc, privatiser l'essentiel de l'outil industriel, premier créateur d'emploi du pays! Cela serait tout bonnement inacceptable car vous soumettriez des mastodontes comme Delta ou Francovie Télécom à la pure loi du marché, des jeux de bourse. Car c'est bien là le principal revenu de ces entreprises dans un pays où la consommation a toujours été excessivement faible et l'export nul.

Enfin, vient le point de la déréglementation de la création d'activité qui créera une hyper concurrence dans le pays avec un risque de surproduction face à une consommation trop faible. Ce sera la course à la déflation à l'export et donc un risque pour l'emploi.

En vérité, Monsieur le Ministre, le monopôle public ne fait pas tout. Encore moins lorsque vous prônez une déréglementation totale de la production industrielle.

Nous sommes donc défavorable à votre réforme pour le moment.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11141
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le Code Economique Vikettyiste

Message  Archimède Parmentier le Dim 17 Jan - 17:35

Mariani attendait que tous les interlocuteurs prennent la parole avant de répondre. 
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6689
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le Code Economique Vikettyiste

Message  Timothée Allëscquot le Dim 17 Jan - 17:44

Très bien.


Timothée Allëscquot, Président du Conseil Provisoire des Contrées d'Elvéotie :

Merci Monsieur le maître de cérémonie,

Comme vous le savez sans doute déjà, le malheur fait que l'Elvéotie se retrouve actuellement être le théâtre d'une pauvreté extrême, d'un chômage extrêmement compliqué à résorber. A vrai dire, cette province totalement isolée et recroquevillé sur elle même se trouve être la plus pauvre des régions de Francovie, bien loin derrière le Châtillon-Vernier. Malgré les efforts considérables et sans précédent déployés et par le Conseil régional elvéotique auparavant et par la population elvéotique, le constat est sanglant : nous avons dépassé la barre des 30 % de chômage. Je n'oserais pas imaginer le taux de pauvreté, bien en deçà de ce triste chiffre.

Alors, nous accueillons avec grand optimisme cette réforme, visant à casser une bonne fois pour toute le cercle vicieux dont se trouve être victime l'Elvéotie. Ce projet est audacieux, tout d'abord puisqu'il parvient à mêler différents aspects et courants économiques ma foi bien rivaux. En outre, ce projet est audacieux puisqu'il introduit un fonctionnement économique inédit, à la fois en faveur des entreprises et des consommateurs. Enfin ! Le dynamisme économique sera assuré. Cela en autorisant les entreprises à être allégés de charges colossales : achat de matières premières, production de matières premières, vente de matières premières, etc. Cela en autorisant une concurrence fructueuse, qui nous savons bien est génératrice d'innovations, de richesses et d'un marché de biens et services juteux et équilibré pour les consommateurs. Cela en tournant davantage notre économie sur les secteurs des services et des loisirs, ouvrant la Francovie sur de nouvelles disciplines intéressantes comme le marketing, la stratégie communicante, etc.

Toutefois, bien que l'Elvéotie se prononce positivement sur ce projet, il souhaiterait mettre en garde sur certains points faisant écho à ceux cités par Monsieur Poirez. Tout d'abord, la démocratisation de nos marchés – autorisant la création de multitudes d'entreprises – pourrait porter préjudice à notre système économique, qui sera alors en incapacité de résorber une telle quantité d'organisations. En effet, une concurrence fructueuse est avant tout une concurrence saine et équilibrée ; un trop fort déséquilibre de forces, ou une dilution excessive de celles-ci, conduirait à une destruction de notre machine économique. D'ailleurs, c'est par cette cause que notre économie fut ruinée plusieurs fois de suite ; souvenez-vous de l'incapacité des petites entreprises elvéotiques de concurrencer contre de grands empires. C'est pour cette raison qu'il sera nécessaire, si ce projet venait à être adopté (ce que j'espère…), de se doter d'outils de régulation intelligents et indépendants des influences externes. Ces outils inciteraient à la concurrence tout en assurant un équilibre de forces ; en somme, obliger la concurrence et la museler de sorte qu'elle soit fructueuse. Ce dispositif pourrait être mis en place par le CES. L'autre point de mise en garde concerne la nationalisation des moyens de production de matière première. Cette mesure, bien qu'elle soit novatrice, portera irrémédiablement atteinte aux secteurs agricoles et industriels privés de notre pays. Ainsi, comment des régions vivant essentiellement d'agriculture pourront développer leur économie ? Je ne fais pas exclusivement allusion à l'Elvéotie, mais aussi à nos amis limitrophes du Châtillon-Vernier qui connaissent – je le rappelle – une situation extrêmement similaire à la nôtre. Une mesure que vous envisageriez serait de racheter les entreprises privées agricoles et industrielles du pays : mais faute d'argent, les résorber totalement serait impossible.

En conclusion, l'Elvéotie souhaite rappeler son adhésion à ce projet prometteur, capable de réformer le système économique en piteux état de la Francovie. Toutefois, certaines réserves ont été prononcées ; cependant, nous ne doutons pas de la capacité des politiques de réguler ce projet pour qu'il atteigne son rôle principal de la meilleure façon possible.

Je vous remercie.
avatar
Timothée Allëscquot

Messages : 2369
Date d'inscription : 06/03/2014
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le Code Economique Vikettyiste

Message  Eléonore de Jullanis le Dim 17 Jan - 19:30


Monsieur Courtot, Vice-Président du "Mouvement des Entrepreneurs et Patrons de Francovie" (MEPF):

Monsieur le Président, Monsieur le Ministre, chers membres du Conseil,

J'ai bien écouté les propos du ministre et je retiendrais deux choses. Premièrement, l'idée de la simplification qui est une chose attendue de longue date. En effet, de nombreuses normes sont en cours d'usage mais sont inefficaces. Par exemple, l'obligation de détenir un siège, il faut trouver une alternative à cette directive qui n'a jamais été appliquée totalement. L'Etat a toujours hésité entre application et abandon nous plaçant dans une position où chacun fait ce qu'il veut.

Le MEPF pense qu'il y a là un axe de simplification à étudier. Notamment en soumettant tout quota de production à la présence d'un siège, d'une usine...D'une unité de production quoi.

Le second point concerne la consommation. Sur ce point, le portalysme a toujours été porteur de croissance...Mais n'a jamais été utilisé à son potentiel le plus fort. Pour une réussite de la consommation, il faut deux choses, selon nous: Octroyer chaque mois 50% des recettes à ce compte. Il est aussi nécessaire de le fusionner avec les comptes FILIN tout cela afin de décupler les potentialités de consommation et donc de croissance.

A présent, je souhaiterais répliquer à certains membre du Conseil afin de leur rappeler que le CES n'a pas de fonction de régulation, exécutive, décisionnaire. Aussi, il est impensable d'en faire une structure devant fixer les prix ou réguler la concurrence, ce n'est pas notre compétence.

Au lieu de mécanismes de régulation bridant l'économie, il faut au contraire la libérer, libérer les énergies et l'investissement. L'Etat dispose de levier important comme le FSIF, il est temps d'user de tous ces moyens pour lancer une véritable croissance économique.

Je vous remercie.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11141
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le Code Economique Vikettyiste

Message  Eléonore de Jullanis le Lun 18 Jan - 11:56


Monsieur Lotelier, Président des "Chambres de Commerce, de Production Manufacturière et Artisanale":

Monsieur le Président, Monsieur le Ministre,

Nous avons entendu vos propositions, nous en saluons la grande partie. A la vérité, je ne vais pas faire comme mes collègues et lister les défauts, ils ont été assez soulevés. Toutefois, je m'attarder sur mon sujet, c'est-à-dire l'export.

Nous avons deux problèmes: La consommation faible, et d'ailleurs nous soutenons la proposition de réforme du compte consommation demandée par le MPEF, mais aussi une incapacité totale de notre pays à exporter. Avec de grands paradoxes puisque nous sommes incapable d'exporter et quand bien même nous avons la possibilité d'octroyer un des plus grands marchés de l'histoire, je parle évidemment de l'affaire aérospatiale de Delta, nous importons massivement ce que nous produisons en mieux en Francovie.

Certains parlerons de travers du libéralisme sauvage micromondialisé, moi je parlerais inefficacité totale de notre politique étrangère en matière de commerce extérieur. D'ailleurs, est-ce là un terme déjà soulevé en Conseil des Ministre depuis 2012? Nous n'avons pas de politique commerciale extérieure.

Donc nous voulons savoir quelques petites choses. Déjà quel sera le domaine laissé à l'exportation? Je veux dire par là, est-ce que nous serons autorisé à commercer les matières premières ou est-ce un monopôle d'Etat?

Dans un second temps, quelle politique d'accompagnement à l'export? Je pense que nous devons réclamer la création d'une grande Bourse Micromondiale des appels d'offre et d'import-export, réservée aux partenaire de l'AELEM.

Il faut simplifier la mise en contact des partenaires commerciaux potentiels. C'est là une nécessité absolue si nous voulons nous affirmer car la simplification ne passe pas seulement par le monopôle, il passe aussi par cette capacité à aider les entreprises à établir des contrat de commerce.

Je vous remercie.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11141
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le Code Economique Vikettyiste

Message  Eléonore de Jullanis le Lun 18 Jan - 12:38

Roger de La Pléssaillière:

Le dernier intervenant a annulé son intervention. La parole est donc au Ministre, je luis remettrais ensuite les propositions de la Commission Consultative.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11141
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le Code Economique Vikettyiste

Message  Eléonore de Jullanis le Mar 19 Jan - 11:44

Roger de la Pléssaillière:

Hum Hum, Monsieur le Ministre?
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11141
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le Code Economique Vikettyiste

Message  Archimède Parmentier le Mer 20 Jan - 16:06

Le Ministre des Affaires Economiques écoutait avec attention les participations, pour l'instant assez constructives, de chacun. Il lui a fallu du temps pour pouvoir répondre avec les informations économiques à sa disposition.




Merci Monsieur le président,




Sur le monopôle de production, il s'agit pour nous d'une avancée majeure car elle met une grande part des travailleurs à l'abri des jeux boursiers. Toutefois, certains points sont à expliciter, Monsieur le Ministre. Est-ce que la loi sur la GEF sera maintenue? Avec un service public unique de fourniture de matières premières?

La loi sur la GEF sera reprise oui. Le système sera repris dans le nouveau système économique avec quelques différences d'application.
Comme je l'ai précisé oui il y a aura un service public unique de fourniture de matières premières par secteur. EcoMicro ne permet pas en effet de créer un Service unique pour tous les secteurs. 



Concernant les prix, est-ce que la fluctuation réglementée sur ces produits sera supprimée? Il s'agit pour nous d'une nécéssité car cette loi n'a rien apporté au pays si ce n'est le risque déflationniste, destructeur d'emploi, et le risque inflationniste, destructeur de pouvoir d'achat.

C'est une question qui appartiendra au Parlement de régler. C'est une question hautement politique et qui ne se règlera pas dans les prochaines semaines. Nous sommes rassemblés ici pour mettre en place le système économique sur le long terme, pas pour se poser ce genre de question. Ce débat là vous pourrez le porter devant les députés, pas maintenant.


Concernant les réglementations écologiques et sociales, seront-elles maintenues? Par exemple, dans le code actuel, il est prévu une réglementation spécifique pour l'exploration des gisements de minerais qui permet de faire intervenir différentes entreprises. Est-ce que ce sera maintenu ou reviendrions nous à un système antérieur qui règle la production à l'achat de mines?

Les réglementations écologiques étaient une stupidité pour Mariani. La protection du lac de Nieba alors qu'il pourrait contenir une réserve mondialement reconnu de savonite était totalement contraire à la logique de relance économique.

Les réglementations écologiques seront provisoirement supprimés, là aussi en laissant pouvoir à l'Assemblée Nationale de décider de mettre en place de nouvelles lois écologiques. Cette suppression est obligatoire dans le but de simplifier notre législation, chose qu'essaye de faire la Cour Supreme et le Conseil d'Etat.

Pour les mines, le monopole de production sera donné à l'Etat donc oui on supprimera l'ancien système et le secteur des mines deviendra exactement comme les autres.


Monsieur le Ministre, ce monopôle peut être une chance pour notre pays à la condition que l'Etat n'amène pas à une rationalisation des moyens. Car les craintes sont maintenues, notamment dans le secteur de l'Energie et la crainte réèlle, à nouveau, d'une fusion d'Energétis et d'EPF qui amènerais à une suppression massive d'emplois.

Spoiler:
EPF c'est l'entreprise qui produit et Energetis qui vend c'est ça ?
 


L'Etat disposera du monopole de production de PE donc EPF sera intégralement nationalisée. Par contre Energetis continuera d'exister avec exactement le même rôle. Dans le secteur PE, le nouveau système sera en fait le même que l'ancien  sauf que Energetis aura des concurrents du secteur privé. 



Ensuite, nous en venons à la vente des produits finis et c'est là où peut résider le désaccord. Vous voulez laisser au secteur privé toute la production manufacturière. Donc, privatiser l'essentiel de l'outil industriel, premier créateur d'emploi du pays! Cela serait tout bonnement inacceptable car vous soumettriez des mastodontes comme Delta ou Francovie Télécom à la pure loi du marché, des jeux de bourse. Car c'est bien là le principal revenu de ces entreprises dans un pays où la consommation a toujours été excessivement faible et l'export nul.

La Francovie a été le pays le plus consommateur du Micromonde. Certes l'export micromondial se concentre sur la production manufacturière et encore cela dépend des périodes et des nations. Cependant, les entreprises monopoles d'Etat n'auront pas le droit d'exporter les matières premières, seules les entreprises privées le pourront donc elles garderont en grande partie l'essentiel de leur outil industriel. Surtout que le nouveau système économique va considérablement développer le marché des produits. 



Monsieur Allescquot, tout ce qui concerne une concurrence constructive sera contrôlée par la Banque Centrale Francovare ainsi que sous la surveillance du ministère de l'Economie. Pour le monopole dans l'Agriculture, je peux vous assurer que cela ne dérangera pas votre région ni meme les grandes régions agricoles qui pourront garder leur entreprise et auront la vente des produits agricoles aux particuliers. Là encore on ne fait qu'augmenter et faciliter la production et donc l'emploi et donc on permet une relance économique et sociale. 



Le MEPF pense qu'il y a là un axe de simplification à étudier. Notamment en soumettant tout quota de production à la présence d'un siège, d'une usine...D'une unité de production quoi.

Toute entreprise doit avoir un siège. Nous laisserons du temps aux entreprises d'en avoir un. Cette-fois-ci la loi sera appliquée car le ministère de l'Economie ne sera pas overbooker par le controle de 145 lois économiques. Grace à la simplification, nous pourrons controler l'effectivité d'un siège d'une entreprise.



Le second point concerne la consommation. Sur ce point, le portalysme a toujours été porteur de croissance...Mais n'a jamais été utilisé à son potentiel le plus fort. Pour une réussite de la consommation, il faut deux choses, selon nous: Octroyer chaque mois 50% des recettes à ce compte. Il est aussi nécessaire de le fusionner avec les comptes FILIN tout cela afin de décupler les potentialités de consommation et donc de croissance.

C'est justement une nouveauté du système de la GEF puisque c'est cette dernière qui aura ce role. Nous allons fusionner l'ensemble de ses systèmes au sein de la GEF. Cependant octroyer 50% des recettes à ce compte ne me parait pas possible actuellement. C'est l'Assemblée Nationale qui décidera dans chacun de ses budgets nationaux le montant du budget de la GEF.


Donc nous voulons savoir quelques petites choses. Déjà quel sera le domaine laissé à l'exportation? Je veux dire par là, est-ce que nous serons autorisé à commercer les matières premières ou est-ce un monopôle d'Etat?

Je vous confirme une nouvelle fois que non seulement il n'y a pas de monopole d'Etat pour les matières premières mais que l'Etat ne pourra pas vendre des matières premières à l'exportation. Il s'agit ici de ne pas briser la concurrence saine. En effet, en disposant du monopole,  l'Etat aurait incontestablement aussi le monopole de l'exportation. Comment une entreprise privée qui achèterait ses matières premières à l'Etat parviendrait-elle à exporter en faisant des bénéfices ? Se serait impossible, l'Etat vendrait forcément moins cher. Afin de ne pas briser la concurrence, nous allons donc interdire la vente par ses entreprises publiques disposant du monopole. 


Dans un second temps, quelle politique d'accompagnement à l'export? Je pense que nous devons réclamer la création d'une grande Bourse Micromondiale des appels d'offre et d'import-export, réservée aux partenaire de l'AELEM.

Je ne suis pas ministre des affaires étrangères mais je sais que ce sujet touche au cœur le gouvernement. Je peux donc vous assurer que la Francovie va bien etre de retour au niveau de sa diplomatie économique et je pense que la Bourse Micromondiale que vous proposez sera reprise au sein de l'AELEM au Krassland. Nous pouvons aussi envisager que la Francovie obtienne le siège de l'Agence Spatial de la Ligue afin de dynamiser la vente du secteur spatial dans lequel la Francovie est bien présente.
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6689
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le Code Economique Vikettyiste

Message  Eléonore de Jullanis le Mer 20 Jan - 16:29


Roger de la Pléssaillière:

Monsieur le Ministre,

Je vous remercie de vos réponses. Le débat a été constructif et je salue là tous les participants qui ont pu faire part de leurs avis et de leurs craintes. Des annonces ont été faîtes, je souligne notamment la candidature de l'Agence Spatiale qui pourra être un acteur d'une croissance dans la haute-technologie et affirmer Delta comme un acteur micromondial du domaine de l'aérospatial. La conquête spatiale, les télécommunications, l'étude scientifique et j'en passe... Tout cela constituent un marché d'avenir essentiel à notre développement.

Toutefois, l'annonce de la suppression de législations écologique, même justifiée, ne doit pas amener à un recul. Le Conseil d'Etat a souligné l'obsolescence de nombreuse législations écologiques. Cela doit être remis à plat mais nous ne devons pas reculer sur ce terrain qui est aussi un secteur fort de croissance économique.

Enfin, j'aimerais souligner encore une fois la question du commerce des matières premières. Il y a encore du flou puisque l'Etat est producteur, mais le privé peut commercer librement les matières premières. Ensuite, dans le secteur de l'énergie, Energétis serait donc mis en concurrence avec d'autre société donc il n'y a pas de monopôle public, alors?

Enfin bref, si vous pouviez expliciter ici une nouvelle et dernière fois le mécanisme de production, vente, export de matières première, le Conseil vous en serait reconnaissant.

Pour conclure, nous attendons le texte de pied ferme et nous communiquerons nos propositions complémentaires à vous et aux parlementaires.

Je vous remercie.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11141
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le Code Economique Vikettyiste

Message  Archimède Parmentier le Mer 20 Jan - 16:55

Jean Christophe Mariani :

L'Economie de Marché sur EcoMicro se décompose en deux parties : la production et la vente (la distribution).

La production c'est lorsqu'une entreprise va acheter tous les materiaux nécessaires pour avoir la matière première qui l'interesse. Une entreprise de PAL va donc acheter des PA etc...
Toute cette partie de l'Economie ne concernera plus les entreprises privées sur EcoMicro. Seul l'Etat, via une entreprise par secteur pourra produire. Ce qui veux dire que les capacités de production des entreprises privées sera à 0 dans tous les secteurs. 

La Vente ne concernera donc pour les entreprises "privées" que les produits. Ceux-ci devront donc acheter les matières premières composant leur produit aux entreprises de monopole publique de l'Etat (ou à l'importation) pour pouvoir vendre leur produit. 

Quand je dis entreprises privées en fait c'est plutôt toutes les entreprises de distribution y compris publiques.

Cas spécial : Il est possible aux entreprises ne produisant pas de vendre des matières premières aux entreprises étrangères (exportation) ou aux autres entreprises (quand on atteint la limite de capacité de production d'une matière première par exemple).


Pour résumer : 
Toutes les entreprises qui produisent sont forcément publiques et disposent du monopole.
Elles ne peuvent pas vendre des produits et ne peuvent pas vendre des matières premières aux particuliers (elles peuvent seulement le faire aux entreprises francovares) 

Toutes les entreprises (publiques et privées) qui vendent des produits ne peuvent pas produire.
Elles peuvent vendre des matières premières aux etrangers ou entre elles. 


Remarque : Pour le secteur des PE par exemple, EPF sera l'entreprise publique productrice (avec monopole) mais elle ne pourra pas vendre. Se sera donc Energetis (Publique) et ses concurrentes (Privées) qui pourront vendre les produits.
Précisions que pour le Secteur primaire, les entreprises privées ne vont pas vendre des PE ou des MP mais des produits par exemple 1 Giga hertz Electricité pour les PE ou une tonne de savonite pour les MP toujours selon la règle que l'on vend uniquement des produits dans le nouveau système économique.
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6689
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le Code Economique Vikettyiste

Message  Eléonore de Jullanis le Mer 20 Jan - 16:58

Le Président acquiesca mais émis une rectification.

EPF n'est pas producteur d'énergie aujourd'hui. C'est le répartiteur. Sa mission actuelle est d'acheter de l'électricité à Energétis et Ecolia, de l'importer, et de la vendre.

Simple point de précision.

Aucune autre remarque, je peux suspendre la session?
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11141
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le Code Economique Vikettyiste

Message  Archimède Parmentier le Mer 20 Jan - 17:00

Jean Christophe Mariani :

Oui pardon, il faut donc inverser le raisonnement dans l'exemple sur les PE.

Je n'ai pas d'autres remarques.
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6689
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le Code Economique Vikettyiste

Message  Eléonore de Jullanis le Mer 20 Jan - 17:01

Roger de la Pléssaillière:

La Session est suspendue.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11141
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le Code Economique Vikettyiste

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum