Présentation d'Évrain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Présentation d'Évrain

Message  Timothée Allëscquot le Dim 17 Jan - 12:58

Municipalité d'Évrain
Ville nuptiale, des sens, de la diversité…

Évrain est la capitale politique et administrative de l’État d’Elvéotie. Il s’agit de sa deuxième plus grande métropole avec une population établie à 341 112 habitants en Juillet 2015. Administrativement, la Métropole d’Évrain est découpée en trois districts : Accora, le Petit-Bourget et enfin Mégis, chaque district correspondant à une phase d’étalage urbain d’Évrain au cours de son histoire. Le Conseil Métropolitain est l’institution de jure chargé d’administrer la métropole, bien que les mairies occupent de facto la gestion des districts. Située sur les Hauts-Plateaux elvéotiques à plus de 1 000 mètres d’altitudes, Évrain est une ville montagnarde aux quartiers assez éparses à la manière de Madrid. Son point culminant est le Mont Accora, un véritable joyau pour les habitants de la ville, s’élevant à 1 230 mètres. Linguistiquement, la ville d’Évrain parle traditionnellement le francovar bien que son dialecte local gagne en popularité et prenne de l’ampleur dans le but de prouver son indépendance vis-à-vis de la Francovie. La culture à Evrain et aux alentours est riche et raffinée. Outre sa gastronomie abondante en saveurs et en produits traditionnels issus d’un terroir de qualité, la capitale elvéotique est bien connue pour sa parfumerie artisanale et ses arts. La musique est une part importante de la culture d’Évrain, à l’image de ses traditionnels bistrots à karaoke, de ses opéras ou alors de ses concerts en plein air. Ainsi, les évriotes profitent d’un cadre de vie paisible et dynamique d’autant plus que les événements publics sont fréquents et pour la majorité d'entre eux gratuits : animations, rassemblements sportifs, débats communaux…

Géographie

District d'Acora

Le district d'Acora se situe à l’épicentre d’Évrain sur la montagne de même nom. C'est le plus ancien district d'Évrain, aussi le plus petit, il est considéré comme le cœur spirituel et historique de la ville et de

Mausolée du Parthès

Il abrite le très célèbre Parthès, monument emblématique de la capitale de l’Elvéotie, considéré comme un lieu saint par l’Église Christotantiste. Ce mausolée est la maison des plus grandes personnalités christotantistes défuntes. On y trouve le mystique tombeau de St Elveot, le très sain unificateur de l’actuelle Elvéotie et fondateur de sa religion officielle.

Village du Montfort

Un autre vestige de l'Acora, c’est le village fortifié de Montfort, fondé par St Elveot lors de son exil du trône royal francovar. Cette localité se situe sur le mont Dentyx, faisant face à l’Acora et au reste d'Evrain. Le village était autrefois la première capitale de l’Elvéotie nouvellement unifiée. Aujourd’hui, le bourg est traditionnellement protégé par des gardes elvéotes, des hommes et femmes christotantistes armés de lances et vêtus d'une tenue folklorique. C'est l'Église Christotantiste qui se charge de la maintenance de cette brigade spéciale nommée la Lame de Dentyx. Elle choisie les gardiens et leur fournit des équipements défensifs (anciens et décoratifs, mais tout de même redoutables au corps à corps). On trouve dans ce village le notable Château de Montfort, qui était le siège de cette ancienne capitale. Il fut ordonné de construction par St Elveot, ainsi premier dirigeant elvéotique, pour y siéger en maître et loger en toute sécurité sa famille. Cet édifice est assez spectaculaire car il s'élève du sommet Dentyx, roc majestueux atteignant les 2550 m.

Parc du Péryon

Situé aux contreforts du mont Acora, le parc naturel du Péryon marque la transition entre les districts d'Acora et du Petit-Bourget, agissant ainsi comme ceinture verte de la ville. C’est un parc essentiellement constitué de verdure et de plantations endémiques, les arbres y sont peu présents car c'est une zone au climat semi-aride très exposé aux rayons du Soleil. Quelques incendies, bien que rares, peuvent y survenir lors d'été de canicules. Non totalement sec, le Péryon est nourrit par une source d'eau jaillsant du flanc du Parthès nommé le Stysse, la végétation de ses rives est abondante. Le Péryon est en plus d'un parc naturel un patrimoine historique. Il abrite de nombreux monuments datant de l’Antiquité. Le plus connu de ceux-ci est la Place du Péryon. Selon certaines légendes, des citoyens d'une possible démocratie antique d’Évrain venaient y assister aux jugements des affaires criminels de la cité. Certains historiens contestent ces spéculations, mais d'autres affirment avoir trouvé des preuves confirmant celles-ci, des traces écrites d'un jugement quelques peu atypique. Un certain Krasskra aurait été jugé coupable d'avoir importé du Krassland le dahu, animal considéré malsain par les evriotes du fait de ses cornes hideuses et de ses cris atroces.

Escaliers de Cercéra

Les escaliers de Cercéra sont la principale voie piétonne reliant les districts de l'Acora et du Petit-Bourget. Ils dévalent plus de quatre cents mètres de pentes et occupent un vaste espace du flan, du fait de la haute altitude de l'Acora et de son relief accidenté. Leur création remonte à l'Antiquité, probablement au même moment que la place du Péryon, par le même peuple. Ces escaliers sont faits de marbre, et substantiellement d'argile. Au fil des siècles, cette structure occupait une importance considérable, notamment économique, puisque donnant horizon aux provinces francovares situées plus au sud. Les escaliers de Cercéra sont ainsi un véritable carrefour de la ville, et toutes les grandes rues s'y articulent.
avatar
Timothée Allëscquot

Messages : 2369
Date d'inscription : 06/03/2014
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum