Proposition des députés et projet de loi du gouvernement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Proposition des députés et projet de loi du gouvernement

Message  Archimède Parmentier le Sam 30 Jan - 20:50

Liste des dépots de propositions de loi des députés et projets de loi du gouvernement


Dernière édition par Archimède Parmentier le Dim 31 Jan - 20:18, édité 1 fois
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6202
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposition des députés et projet de loi du gouvernement

Message  Archimède Parmentier le Sam 30 Jan - 20:50

Projet de loi du gouvernement s'inscrivant dans le chapitre "Economie" du registre des lois.






Projet de Loi Mariani de relance économique de la Francovie en 2016




Article 1 : Le Code Economique portalyste en vigueur est abrogé

Article 2 : Le Code Economique Viketyste dénommé ci-après est adopté.

Article 3 : Le Code Economique Viketyste s'appliquera à partir du 15 Fevrier 2016.






Code Economique Viketyste


Titre I : Du système Economique

Article 101 : Le Système Economique qu'utilise la Francovie est EcoMicro , un logiciel intermicromondial disponible ici http://micromonde.ecomicro.net/presentation.php .

Article 102 : Le Gestionnaire d'EcoMicro est le Gouverneur de la Banque Centrale Francovare. Il est nommé par le Président de la République pour un mandat indéfini. Le Président de la République peut mettre fin à son mandat à tout moment.

Article 103 : Le Gestionnaire d'EcoMicro contrôle les joueurs et les comptes des personnages , il surveille l'activité économique , établit des rapports et des bilans en ce sens et participe à la bonne tenue de la jouabilité de RP économique en établissant les taxes et étant ambassadeur de l'Economie Francovare dans le Micromonde.


Titre II : De la Gestion des personnages

Article 201 : 
Chaque joueur dispose d’un seul compte global pour tous les personnages secondaires nommé « Compte des personnages du [nom du clan] »

Article 202 : Un citoyen disposant d'un compte sur EcoMicro peut le gérer comme bon lui semble mais dans les limites de la loi. Il peut recevoir ses salaires et autres revenus et paye ses impôts à titre personnel.

Article 203 : Un Citoyen peut à sa mort mettre en place un testament afin d'y léguer son patrimoine, ses actions et son argent. Il devra le préciser publiquement dans la rubrique de son clan afin de le rendre valide. Si rien n'est précisé lors de la mort du Citoyen, tous ses biens reviendront à son clan.

Article 204 : Lorsqu'un joueur ne s'est pas connecté sur le forum de la Francovie pendant 3 mois, l'ensemble des biens de ses personnages et de son Clan sont remis à l'Etat provisoirement qui aura la charge de bien les gérer et pourra en percevoir les fruits. L'Etat devra rendre les biens si le joueur est de retour avant la date fatidique. Au bout de 6 mois d'absence, les biens appartiennent définitivement à l'Etat. 

Article 205: Chaque Clan doit prendre à sa charge, chaque mois, un repas de 20 PAL et une facture électrique de 10 PE.


Titre III : Du contrôle et des déclarations

Article 301 : Le contrôle fiscal et la lutte contre la fraude est à la charge du Gouverneur de la BCF, du controleur fiscal et du Procureur d'instruction

Article 302 : En cas de fraude fiscal, la BCF pourra condamner le fraudeur à rembourser les sommes dues et le condamner à une amende d'un montant maximal de 5 fois la fraude avérée. Toute amende de la BCF peut être contesté devant le juge de la République des affaires délictueuses. 


Titre IV : De la création de l'entreprise

Article 401 : Tout citoyen est libre de créer son entreprise.

Article 402 : La fondation de l'entreprise se fait par demande  au Gouverneur de la BCF. Toute demande de fondation d'une entreprise doit être accompagné d'un nombre de PP nécessaire à la Construction des infrastructures de l'entreprise c'est à dire un local de 5 PP pour une entreprise du tertiaire et un local de 15 PP pour une entreprise du Primaire ou du Secondaire ainsi que le nom de l'entreprise et son secteur de production.

Article 403 : Lorsque le dossier est validé, le citoyen ou le clan disposera d'un compte de l'Entreprise sur EcoMicro.

Article 404 : La BCF peut refuser la création de l'entreprise lorsqu'elle brise un brevet ou que le dossier n'est jugé pas assez bon. La décision de la BCF peut être contesté par toute personne intéressée devant le juge de la République des affaires délictueuse.

Article 405 : Lorsque l'entreprise est créée le fondateur doit ouvrir un topic dans "Entreprise" présentant l’entreprise, son directeur et l'actionnariat. C'est sur ce topic que sera annoncée l'actualité de l'entreprise.


Titre V : De la Gestion des entreprises

Article 501 : Une entreprise dans Ecomicro est gérée par un directeur qui peut également porter d'autres titres selon les entreprises.

Article 502 : Le Directeur est nommé par les actionnaires. La Majorité absolue suffit. Il rend des comptes aux actionnaires et leur donne un bilan mensuel avec l'ensemble des actions financières. C'est lui qui propose aux actionnaires de verser des bénéfices. Si l'entreprise dispose d’action, la vente de celles-ci doit se faire avec l'accord des actionnaires. Son salaire est voté par les actionnaires.
Article 502 Bis: Concernant les entreprises et participations publiques, la gestion, l'achat et la vente en revient exclusivement au Ministère de l'Economie. Il dispose d'un droit de véto dans toutes les entreprises où l'Etat est présent.

Article 503 : L'actionnaire ou ensemble d'actionnaire disposant d'au moins 20% des actions d'une entreprise peut demander un audit de l'entreprise au directeur et ainsi obtenir les archives de l'ensemble des comptes bancaires sur les 30 derniers jours. L'actionnaire disposant d'au moins 10% des actions peut faire la même demande mais le directeur peut refuser, dans ce cas l'actionnaire se tournera devant le Controleur fiscal. Les actionnaires disposant de moins de 10% des actions devront faire leur demande motivée directement devant le juge de la République des affaires délictueuses.

Article 504 : Tout actionnaire ou ensemble d'actionnaire disposant d'au moins 20% des actions peut convoquer une assemblée générale des actionnaires afin de discuter de tout sujet d'importance ou pour demander un vote sur la nomination du directeur de l'entreprise. Tout actionnaire disposant d'un montant moindre d'action peut faire la meme demande motivée devant le juge des affaires délictueuses.

Article 505 : Quelque soit l'importance d'un actionnaire, celui-ci doit respecter les actionnaires minoritaires en ne s'opposant pas à leur droit. De même les actionnaires minoritaires ne peuvent utiliser leur action dans un but de blocage de l'entreprise ou de porter atteinte aux droits de l'actionnaire minoritaire. Il appartiendra aux juges de définir in concreto ce qui constitue un abus majoritaire ou minoritaire.


Titre VI : De la production

Article 601 : La production de PE, PA, MP, PO, PM, PV, P.Alcool PAL, PP, PDT est placée sous monopole d'Etat.
Article 601 bis : Les entreprises publiques produisant par monopole d'Etat ne peuvent vendre de produit à personne. Elles ne peuvent vendre les matières premières qu'aux entreprises francovares au prix fixé par le ministère de l'Economie de façon publique et égale à toutes les entreprises. 

Article 602 : Seules les entreprises ne pouvant produire peuvent confectionner des produits avec les matières premières et les vendre aux autres entreprises ou aux particuliers. 

Article 603 : Toute chose est représentée sur EcoMicro par un produit dont la confection respecte la Grille dites de Schweinwald   http://krassland.vraiforum.com/t355-R-gles-conomiques.htm

Article 604 : La BCF peut sanctionner le non respect de la Grille officielle et peut sanctionner par des amendes toute absence de "produit d'importance capitale". Il appartiendra aux lois futures de préciser ces produits d'importance capitale. 

Article 605 : Les entreprises publiques de monopole d'Etat qui s'occupent de la production doivent respecter le plus rapidement possible le coût de production micromondial. En fonction du secteur toute entreprise doit donc avoir une infrastructure en PP suffisante :

Pour le secteur primaire (PA,PE,MP) , la restauration (PAL), le BTP (PP) et les déchetteries (PDT) : le nombre de PP est égal à la capacité de production



  • Pour une fabrique de Machine (PM) ou de Vehicule (PV) : le nombre de PP est égal à la moitié de la capacité de production

  • Pour une fabrique d'objet (PO) : le nombre de PP est égal au quart de la capacité de production

  • Pour une distillerie (P.Alcool) : le nombre de PP est égal au double de la capacité de production




Titre VII : De la consommation

Article 701 : La GEF est une société de stockage détenue à 100% par la BCF. Elle achète, en respectant le principe d'indépendance et en tenant compte de l'avis du Haut Conseil des Clans, chaque mois des produits et uniquement des produits pour dynamiser l'Economie Francovare. Elle tiendra compte pour cela du marketing des entreprises, de la qualité et du prix des produits. Son budget est définit dans le budget national voté par le Parlement. Elle peut acheter des produits également pour l'interet de l'Etat. Le budget minimum de la GEF est de 10 000 R$ par mois.

Article 702 : Le Conseil Economique et Social annoncera chaque mois un "indice de grève" qui pourra provoquer la chute jusqu’à 10 000 R$ maximum du montant du budget de la GEF pour le mois en cours. Ce montant est placé sur un compte spécial et sera totalement bloqué pendant 4 mois. 

Article 703 : Les clans et les citoyens ont une obligation à consommer notamment les "produits d'importance capitale".


Titre VIII : De la Recherche & Développement et de la Propriété intellectuelle

Article 801 : Pour les produits faisant appel à des technologies innovantes, les entreprises doivent décrocher un brevet venant d’une agence de Recherche. L’agence de recherche est forcément une entreprise tertiaire.

Article 802 : Les entreprises définissent d’elle-même les produits faisant appel à des technologies innovantes. La BCF peut décider d’imposer une recherche technologique pour un produit.

Article 803 : 
Le Brevet est alloué par une entreprise de recherche. La durée de la recherche est aléatoire. La recherche se déroule comme suis : Chaque semaine est lancé un dé de 1 à 100. Les dés sont cumulables et doivent atteindre 100 point pour obtenir la technologie.

Article 804 : Lorsque le brevet est validé, l’entreprise en a le monopôle pendant 5 mois. Seule l'entreprise peut commercialiser son produit. A la fin du brevet toute entreprise peut utiliser le produit à condition de payer la somme unique de 1500 $ au titre des royalties . Le monopôle n’est pas brisé pendant les 5 mois en cas de revente du brevet. 

Titre IX : De la rémunération des médias

Article 901 : Il est créé la rémunération des médias qui concerne les médias de type papier, télévisuel ou numérique.

Article 902 : Le montant de la rémunération des médias est décidé du ministre du Développement. Elle est au minimum de 5000 R$ par mois.

Article 903 : La rémunération des médias est partagée chaque fin de mois entre les médias selon l’indice d’audience. Cet indice est voté chaque mois par vote des clans selon la répartition du sondage.

Article 904 : La rémunération des médias peut etre financée par une Vignette Médiatique donnant accès à tous les médias. Elle est payée chaque mois et est fixée par décret en accord avec le budget national.


Titre X : Des taxes et des impôts

Article 1001 : L'Etat francovar peut mettre en place des taxes et des impôts afin de garantir le bon fonctionnement des institutions et la bonne tenue de la société. L’impôt est payé sur le compte « Trésor Francovar ». Les impôts prélevés le mois présent est versé au Compte de l’Etat le mois suivant.

Article 1002 : Les taxes et impots sont votées lors du budget national par le Parlement. Ils ne sont pas reconductible sans vote du budget.

Article 1003 : En cas de fraude fiscale, le régime de l'article 302 s'applique. 


Titre XI: La Bourse de Micropolia

Article 1101 : Il est crée une bourse à Micropolia.

Article 1102 : Dans cette bourse se fait les annonces d'offre d'achat de parts dans une entreprise. La transparence des achats est obligatoire.

Article 1103 : Si cet achat porte sur des parts auto-détenues par l'entreprise, la vente est obligatoire. Toutefois, le PDG, un actionnaire à plus de 20% ou tout actionnaire (sur saisie de la justice) peuvent demander un délai afin de trouver une meilleur offre. Le délai ne peut excéder 10 jours après l'OPA.

Article 1104 : Quand l'offre porte sur des parts non auto-détenues par l'entreprise, l'offre peut être rejetée. Toutefois, si l'offre excède 2 fois le prix du marché, il y a OPA et la procédure est celle de l'article 1003.

Article 1105 : La Banque Centrale Francovare ou la cour de justice des affaires délictueuse peuvent rejeter l'OPA lorsque celle-ci déséquilibre le secteur de la société au profit d'entreprise ayant un quasi-monopole ou lorsque l'Economie francovare est mise en danger. 


Titre XII: La transmission de la SCBM

Article 1201 : La SCBM est maintenue sous actionnariat du Clan du Comtat-Francovin. 

Article 1202 : L'Etat dispose au sein de la SCBM du droit d'usus (nomination du directeur) et du fructus (recevoir l'intégralité des dividendes). 

Article 1203 : Le droit d'abusus (vente ou dislocation) appartient à la fois au Clan du Comtat-Francovin et à la SCBM. La décision ne pouvant intervenir qu'en cas d'accord des deux parties.

Article 1204 : L'Etat s'engage à verser 10 000 R$ par mois au Clan du Comtat-Francovin au titre de rente. 

Article 1205 : Le Clan du Comtat-Francovin dispose d'un droit d’émettre son avis consultatif sur toute décision du directeur. 

Article 4 : La loi portant réglementation de la GEF est abrogée

Article 5 : La Réforme pour une meilleure compétitivité fiscale et sociale est abrogée
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6202
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposition des députés et projet de loi du gouvernement

Message  Eléonore de Jullanis le Mar 2 Fév - 13:09

Proposition de Projet de Loi de Roberto Delpiez:


Proposition de Projet de Loi Relative au financement des élections.

Article 1: Il est crée au Journal Officiel le code "Société/Etat Civil/Nationalité".

Article 2: A ce code est crée le Titre suivant:

"Titre I: Du financement des campagnes électorales:

Article 1001: Les candidats aux élections présidentielles sont tenus de présenter un compte de campagne, pour les législatives, ce sont les partis.

Article 1002: Le compte de campagne doit être intitulé de la façon suivante: "Compte de Campagne [législative/Présidentielle] [Nom de la liste/Candidat]"

Article 1003: Le compte est financé par les dons. Il n'y a aucune limite aux dons. Toutefois, les dons de personnes morales ne peut excéder 60% du compte.

Article 1004: Aucun don venant de l'étranger n'est autorisé ainsi que d'une entreprise publique, d'un organisme public ou d'une région.

Article 1005: Le compte sert à financer la campagne des primaires et de la présidentielle. Il doit être ouvert dès l'annonce de candidature à la primaire. Les dons sont possibles jusqu'au jeudi de la campagne du 1er Tour. Après, aucun don n'est possible.

Article 1006: Tout type de dépense est autorisé tant qu'elle relève de la campagne. Les payement de frais de campagne régulier (meeting etc) est à verser au compte consommation. Les frais auprès d'organisme privé sont à payer de façon normale toutefois, l'égalité de traitement entre les candidats par les entreprises doit être respecté en terme de frais de campagne.

Article 1007: Les comptes de campagne doivent être déposés (copie écran du compte) à la Cour des Comptes au plus tard une semaine après le second tour. La Cour des Comptes vérifie la bonne tenue des comptes et, le cas échéant peut saisir la justice.

Article 1007 Bis: Le dépôt de compte de campagne en dehors du temps réglementaire ou non conforme entraîne automatiquement l’inéligibilité du candidat pendant 5 mois. Pour une liste aux législatives, elle entraîne une sanction de 1 dés aux prochaines élections législatives. Dans tous les cas, cela entraîne le non-remboursement des frais de campagne.

Article 1008: Tout candidat et toute liste est remboursée d'office des taxes payées. Concernant les frais hors taxe, le remboursement se fait selon le score obtenu à raison de 2% de remboursement pour 5% des suffrages (soit maximum 40%). Le candidat arrivé en tête est remboursé d'office de 60% de ses frais de campagne.

Article 1008 Bis: En cas de fraude contestée selon l'article 1007, la justice peut requérir en cas d'annulation de compte de campagne une peine allant de l’inéligibilité à l'annulation de l'élection..
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11136
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposition des députés et projet de loi du gouvernement

Message  Paul Mezzanines le Jeu 11 Fév - 20:24

Charte de la LEM :

CHARTE DE LA LIGUE DES ETATS MODERNES


1. Nature et Buts

1.1 - La Ligue des Etats Modernes (LEM) est une organisation internationale ayant pour mission d'encourager, d'initier, de lancer, d'organiser, de soutenir et de renforcer les projets communs dans tous les domaines où les pays membres le jugeront utile.


2. Membres

2.1 - Il existe deux types de membres. Les membres actifs et les membres dormants.

2.2 - Les Etats membres qui participent régulièrement aux activités de l'organisation et assistent aux sommets sont des membres actifs.

2.3 - Un Etat membre qui n'est plus en mesure d'assister aux réunions de la LEM en raison d'une crise ou d'une période d'inaktivité, passe au statut de membre dormant.

2.4 - Chaque pays membre met à disposition de la LEM un bâtiment, situé dans une ville de son choix. Ce bâtiment peut servir de siège permanent à une agence spécialisée et héberge aussi les réunions du Conseil de la Ligue au cours du trimestre de présidence.

2.5 - Un nouveau pays peut être admis comme membre si aucun des membres existants n'y oppose son droit de veto.


3. Organes

3.1 - La Ligue des Etats Modernes poursuit la réalisation de ses buts au moyen du Conseil de la Ligue, des agences spécialisées et du Parlement de la Ligue.


4. Conseil de la Ligue

4.1 - Le Conseil de la Ligue est l'organisme diplomatique permanent de l'organisation où chaque pays membre est représenté par un représentant ayant statut d'ambassadeur auprès de l'organisation.

4.2 - Chaque Etat membre y dispose d'un droit de veto.

4.3 - La présidence du Conseil de la Ligue est assurée à tour de rôle par les membres actifs de l'organisation pour une durée d'un trimestre, le tournus se faisant par ordre alphabétique.

4.4 - Le pays assurant la présidence organise le sommet trimestriel des chefs d'Etat de la LEM et héberge sur son sol les réunions du Conseil de la Ligue,


5. Agences de la Ligue

5.1 - Les agences spécialisées sont :
- L'Agence Economique de la Ligue des Etats Modernes (AELEM),
- l'Agence Cultuelle de la Ligue des Etats Modernes (ACLEM)
- l'Agence Sportive de la Ligue des Etats Modernes (ASLEM)
- l'Agence Humanitaire de la Ligue des Etats Modernes (AHLEM)
- l'Agence des Transports de la Ligue des Etats Modernes (ATLEM)
- l'Agence Spatiale de la Ligue des Etats Modernes (ASPALEM)

5.2. Des agence supplémentaires peuvent être crées sur décision du Conseil de la Ligue.

5.3 - Le Conseil de la Ligue décide de la répartition des sièges des agences spécialisées entre les Etats membres.

5.4 - Si un Etat membre hébergeant le siège d'une agence spécialisée devient un membre dormant, le Conseil de la Ligue peut décider la réatribution du siège de l'agence à un autre Etat membre.

5.5 - Chaque Agence se dotera de son propre fonctionnement interne.

5.6 - Il est possible pour un pays non membre d'être affilié à deux Agences maximum. Le Pays non membre a alors un statut d'affilié et est consulté en cas de modifications des règles de l'Agence. Cependant, il ne peut pas prendre part au vote modificatif.


6. Parlement de la Ligue

6.1 - Le Parlement de la Ligue est composé de cinq représentants par Etat-membre.

6.2 - Le mode de désignation des représentants au Parlement est laissé au libre choix de chaque pays membre.

6.3 - Le Parlement siège sur un navire en mer ou amarré à un port du pays assurant la présidence trimestrielle de la Ligue.


7. Budget

7.1 - La Ligue des Etats Modernes se dote d'un budget financé par les Etats-membres, grâce à une cotisation trimestrielle.

7.2 - Le montant de la cotisation trimestrielle est fixée par le Conseil de la Ligue.

7.3 - Le budget est géré par le Parlement de la Ligue des Etats Modernes.


8. Représentation vexillologique

8.1 - La Ligue se dote de symboles communs à ses pays membres, à savoir un Drapeau commun ainsi qu'un Drapeau décliné sur le Drapeau commun pour chaque Agence.

8.2 - Les Drapeaux des Agences sont uniformisés dans le but de donner une réelle visibilité des actions de la Ligue.

8.3 - Le Drapeau de la Ligue et/ou le Drapeau d'une Agence peuvent être hissés sur tout le territoire d'un pays membre aux côtés du drapeau national.

8.4 Les symboles vexillologiques de la Ligue n'ont aucune préséance sur les Drapeaux et Pavillons nationaux.
avatar
Paul Mezzanines

Messages : 1819
Date d'inscription : 06/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposition des députés et projet de loi du gouvernement

Message  Eléonore de Jullanis le Sam 13 Fév - 17:56

Proposition de loi portant Réforme Générale des Universités (RGU)

Préambule: La présente loi vise une réforme en profondeur de la gestion des universités afin d'assurer leur activité.

Article 1: Il est crée au Livre de l'Education le Titre suivant:

Titre I: De l'Administration Générale des Universités

Article 1001: L'Administration de l'ensemble des universités francovares sont concentrées en une administration nommée "Conseil National des Universités et Etablissements Publics d'Enseignement Supérieur" (CNUEPES)

Article 1001 Bis: Le CNUEPES est un service administratif de la Haute Fonction Publique. Son directeur est nommé par le Président, sur avis du Ministre du Développement et des responsables régionaux de l'Enseignement Supérieur parmi le corps des Administrateurs.

Article 1002: Le CNUEPES dirige l'ensemble des universités de Francovie, dispose d'un compte Ecomicro et assure les relations avec les Etablissement d'Enseignement Supérieur de l'étranger.

Article 1003: Le CNUEPES est chargé de l'entretien et de la construction des batîments, le versement des subventions de projet et les indemnités d'enseignement. Il est l'autorité compétente pour la délivrance des diplômes et des statuts d'enseignement.

Article 1004: Le Directeur du CNUEPES est décisionnaire dans la gestion générale des universités. Dans le cas d'une université en particulier, il faut que la décision soit prise par le représentant régional et le Directeur du CNUEPES.

Article 1005: Les domaines d'enseignement des universités est attribué par le Ministre du Développement par décret, sur conseil du CNUEPES et du Haut Conseil des Clans.

Article 2: Il est crée au Livre de l'Education le Titre suivant:

Titre II: Du financement des Universités

Article 1101: Les Universités sont financés par deux moyens: Les Crédits Généraux d'Enseignement (CGE) et les Subventions Locales d'Equipement (SLE).
Article 1101 Bis: Elles sont allouées au CNUEPES au nom d'une université.

Article 1102: Les CGE sont des crédits alloués par l'Etat servant à financer les projets de recherche et le financement des cours et des conférences dans les universités. Ils dépendent du Budget de l'Etat.

Article 1103: Les SLE sont octroyés par les institutions locales pour le financement des infrastructures universitaires. Ils dépendent des finances et des projets locaux.

Article 1104: Le financement d'une nouvelle université doit être inscrite à la loi Budgétaire.

Article 3: Il est crée au livre de l'Education l'article liminaire suivant: "Article 1: Sous autorisation du Ministère du Développement, une Entreprise peut développer une Ecole d'Enseignement Technique et Professionnel (EETP). Ils remettent un "Diplôme Unique de Compétence Technique" (DUCT) sous contrôle du Ministère du Développement.

avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11136
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposition des députés et projet de loi du gouvernement

Message  Eléonore de Jullanis le Lun 16 Mai - 12:26

Proposition de projet de loi
visant à rétablir la démocratie de proximité sur les territoires sans clan

Préambule:
Par cette PPL, le groupe Centriste-MFLEM souhaite répondre à un problème actuel qui a été soulevé avec raison par le Ministère du Développement que sont les régions sans clan. Financées, disposant de ressources, elles sont inutilisées par l'absence de pouvoir politique.

Article 1: Il est crée l'Article 2 Bis du Titre I du Code de la Décentralisation rédigé comme suis:

"Article 2 Bis: Dans le cas où un territoire se trouverait sans clan, ce dernier est dirigé par un Préfet ou Administrateur nommé par le Conseil d'Etat".

Article 2: Il est crée l'article 2 Ter du Titre I du Code de la Décentralisation rédigé comme suis:

"Pour le cas de Micropolia, la région et la mairie sont dirigé par une personne élue au suffrage universel direct à 1 tour pour un mois. L'élection se déroulant la dernière semaine du mois."

Article 3: Il est crée l'Article 9 au Titre V du code de la Décentralisation:

"Il est crée une Clause de Compétence Régionale qui permet aux régions d'exercer, dans le cas où il n'y a pas d'action municipale, les pouvoirs habituellement délégués aux Villes."
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11136
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposition des députés et projet de loi du gouvernement

Message  Eléonore de Jullanis le Ven 20 Mai - 11:08

Hum Hum
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11136
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposition des députés et projet de loi du gouvernement

Message  Archimède Parmentier le Sam 21 Mai - 4:49

Proposition de loi de purification de la société francovare


Préambule :


Par cette proposition de loi, le groupe traditionnaliste et nationaliste souhaiterait mettre à terme à la dérive sociétale de la marchandisation du corps, du non respect du droit à la vie et de la mise en danger des familles francovares. 


Article 1 : La loi Saint Auteuil sur l'IVMG est abrogée

Article 2 : La loi sur le Pacte Civil d'Union Citoyenne (PCUC) est abrogée

Article 3 : La loi sur la réglementation de la prostitution est abrogée

Article 4 : Les unions civiles juridiques homosexuelles, les avortements et la prostitution sont interdits. 

avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6202
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposition des députés et projet de loi du gouvernement

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum