Question au gouvernement

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Question au gouvernement

Message  Eléonore de Jullanis le Sam 22 Mar - 21:33


Marie Rochet, Sénatrice-Présidente de la Région Chatillonaise:


Mes chers collègues,
Ma question s'adresse au Premier Ministre.
Aujourd'hui, j'ai été élue Présidente du Conseil de la Région Chatillonaise. Je suis arrivée et j'ai découvert une situation assez mauvaise. 

-Troisième plus haut taux de chômage de la Francovie.
-Région la plus pauvre du pays.
-Absence de moyens policiers.
-Absence d'infrastructures.

Les précédentes administrations sociale-démocrates n'ont investit que dans des véhicules de fonction et une maison de plaisance au bord de la mer. C'est peu dire que cette politique fut inefficace et peu tournée vers les vrais problèmes.
Alors oui, on peut venir se plaindre qu'on est la Région la plus pauvre. Mais cette administration n'a fait que développer son confort. Aujourd'hui, je souhaite mener une politique du développement réèl. Mon projet est simple et tient en quelques points:

-Investissement de 6.000 R$ dans la sécurité.
-Lancement de la construction de trois tours de bureaux pour attirer des entreprises.
-Construction d'une ligne de tramway.

Toutefois, ces projets sont couteux et la Région ne peut subvenir à tout ces projets. Cependant, on ne peut pas vouloir développer une politique ambitieuse de développement et ne pas y mettre les moyens. Investir par l'Etat aujourd'hui, c'est permettre de créer les recettes de demain et donc de créer le futur auto-investissement de la Région par la Région.

Monsieur le Premier Ministre, j'estime le besoin d'aide publique à 15.000 R$ en sachant que tout cela sera réinvestit dans l'économie réèlle. Monsieur le Premier Ministre, le gouvernement est-il prêt à faire cet investissement pour le développement?
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11141
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au gouvernement

Message  Jacques Dubois le Dim 23 Mar - 11:12


Madame la Sénatrice,

J'entend votre appel a l'aide. En effet Châtillon, une très belle ville et une très belle Région, souffre du manque d'ambition de ces précédentes administrations. Vous avez vous même soulevé des points importants sur le sujet.

Je ne suis pas homme a faire des promesses en l'air mais je vais en faire une devant vous, quand le Gouvernement sera bien installé ma première action sera de convoquer le Ministre de l'Economie avec laquelle nous étudierons la possibilité d'un prêt que l'Etat accordera a votre Région. Il s'agissait même d’élargir le processus a toutes les Régions ambitieuses a condition, bien entendu, qu'elles soient solvables et en mesure de rembourser a l'Etat l'argent prêté. le cas de Châtillon sera cependant examiné en urgence et j'espère répondre ainsi a vos inquiétudes.

Ayez l'assurance que l'état de nos Régions est extrêmement important a mes yeux!
avatar
Jacques Dubois

Messages : 5903
Date d'inscription : 06/03/2014
Age : 63

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au gouvernement

Message  Timothée Allëscquot le Dim 23 Mar - 11:30


Thomas Dullery
Chers sénateurs, Cher Sénat.

La situation en région d'Elvéotie s'améliore. L'économie a été relancée grâce au GERAS, succursale vitale pour la province. Le mouvement indépendantiste, qui a provoquée une grande crise institutionnelle, a été éradiquée ; et la criminalité a été très bien contrôlée.

Tout porte à croire que la région septentrionale de Francovie s'en sort plutôt bien.

Cependant, un problème subsistant toujours doit être réglée : le transport. Les réseaux de transports de la Région sont saturés. L'Elvéotie ne dispose que d'une autoroute globale la reliant à Châtillon-Vernier ; elle ne possède aucune ligne de Maglev ; et elle n'a aucune ligne de métro desservant ses plus grandes villes, qui font plus de 600 km² de superficie au passage.

Comment le gouvernement réglera ce problème qui pose de sérieux problèmes au niveau de la circulation et de l'écologie ?

Merci pour votre attention.
avatar
Timothée Allëscquot

Messages : 2362
Date d'inscription : 06/03/2014
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au gouvernement

Message  Jacques Dubois le Lun 24 Mar - 19:40


Jenifer Kold, Ministre de l'Ecologie et des Transports:

Monsieur le Sénateur,

sachez que la question que vous posez préoccupe le Gouvernement.

Ecologiquement parlent l’absence ligne Maglev et de métro est en effet une catastrophe a cause des bouchons sur l'autoroute qui créent de la pollution.

Alors deux choses, d'une je travaille actuellement dans mon Ministère a un mode de calcul de la pollution affin de prendre les mesures nécessaires pour lutter contre ce problème. Ensuite s'agissent de la création d'une ligne Maglev ou de métro c'est a la Région de lancer cette construction et si elle n'en a pas les moyens,, l'Etat est en mesure de lui faire un prêt, a condition qu'elle soit solvable et en mesure de rembourser l'argent, car nous soutenons la modernisation des villes et Régions de Francovie.
avatar
Jacques Dubois

Messages : 5903
Date d'inscription : 06/03/2014
Age : 63

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au gouvernement

Message  Eléonore de Jullanis le Lun 14 Avr - 16:09


Marie Rochet

Monsieur le Président,
Mes chers collègues,

Ma question s'adresse au Premier Ministre.

Des rumeurs ont atteint le Sénat. La force d'intervention francovare se serait déplacée vers Bombasha, violant ainsi le mandat d'intervention octroyé par le Sénat. En effet, ce mandat stipule dans son article 2 que la zone d'intervention est la zone frontalière. Or Bombasha n'est pas la frontière.

Ce mandat était un mandat visant à protéger la frontière et les populations s'y réfugiant. Ce n'est pas un mandat visant à une invasion, avec 1.200 hommes impossible, ni visant une intervention sur l'ensemble du territoire.

Je rappelle donc la responsabilité du gouvernement qui s'est engagé avec ce texte. Je rappelle aussi que lorsqu'il s'agit d'affaire militaire, c'est la responsabilité personnelle du Président de la République qui est engagée. Si ce mandat est violé, la Cour Suprême sera saisie avec les conséquences qui s'imposerons à l'encontre du Président de la République.

Toutefois, nous n'en sommes pas là. Monsieur le Premier Ministre, pouvez vous répondre à ces craintes et ces rumeurs?
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11141
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au gouvernement

Message  Timothée Allëscquot le Lun 14 Avr - 16:18

Thomas Dulerry pensa : "Alors, le Petit Dulerry a dit quoi ?"
avatar
Timothée Allëscquot

Messages : 2362
Date d'inscription : 06/03/2014
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au gouvernement

Message  Edouard Maréchal le Lun 14 Avr - 17:29

Demarchet avait été chargé de répondre par le Président lui-même. Le fidèle n'avait pas encore digéré la nomination de Boncoeur à son portefeuille.


Christophe Demarchet, Ministre des Affaires Etrangères :

Monsieur le Premier Ministre semble s'être absenté, et étant donné que cette question est urgente, je décide donc de répondre au nom du Président de la République, qui ne peut s'exprimer dans cette Assemblée.

L'envoie de nos troupes si loin dans le territoire banaganais est une faute. Une faute qui n'aurait jamais dû avoir lieu. Le Ministre de la Défense semble avoir oublié, que je Chef des Armées, c'est le Président de la République, et qu'il n'est chargé que de faire appliquer les décisions présidentielles. Jamais, le Président de la République n'a donné l'ordre d'aller si loin, car, il faut respecter le traité voté par le Sénat. Et que dit ce traité, que l'intervention reste aux zones frontalières. Un rappel à l'ordre sera donc fait, et sur ordre du Président de la République, nos troupes seront redéployées dans la zone frontalière, pour effectuer leur mission.

Je vous remercie.

Applaudissements.
avatar
Edouard Maréchal

Messages : 4969
Date d'inscription : 06/03/2014
Age : 52

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au gouvernement

Message  Eléonore de Jullanis le Lun 14 Avr - 18:13

Jean Coty dit à un de ses voisins écolos

Jean Coty

D'ailleurs, même la division des Affaires étrangères et de la Défense est une faute... La forme du gouvernement est réglé par une loi... qu'ils ont violé.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11141
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au gouvernement

Message  Timothée Allëscquot le Lun 14 Avr - 19:25

Thomas Dulerry chuchota à Jean Coty
C'est vrai. Surtout que c'est le Ministre de la Défense qui a violé les lois. La personnalité la plus importante après le Président vient de perdre toute crédibilité... Pourtant, on a prédit le coup. Maintenant que Boncoeur en a fait des siennes, l'uDH ne soutient plus le gouvernement, qui a pourtant promis qu'il n'y aurait pas violation de souveraineté...
avatar
Timothée Allëscquot

Messages : 2362
Date d'inscription : 06/03/2014
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au gouvernement

Message  Eléonore de Jullanis le Ven 6 Juin - 22:02

Jean Coty monte à la tribune sous les applaudissements.


Jean Coty:

Monsieur le Président,
Mes chers collègues,

Il marque une pause

Mes chers compatriotes,

L'heure est assez grave pour que je m'exprime ainsi devant vous, devant le Ministre de la Défense, à l'attention du Président de la République. L'heure est si grave que je me permettrait de dépasser le temps de parole.

Je m'y connait en heure grave. Vous le savez bien: le Skotinos et la Laurasie, l'affaire elvéote. Aujourd'hui, c'est notre allié armaréèn qui sombre dans une folie belliqueuse.

Monsieur le Président de la République, ce soir j'en appelle à la théorie de l'équilibre des forces. Plus il y a d'Etat qui menacent militairement et économiquement un autre Etat, moins cet Etat est fort.

Armara a envahit des ambassades Francovares, Valdiske, Krasslandaises et Pryanne. Cette attaque est choquante: Pour la première fois de l'histoire de Prya, un Etat a violé la tradition pryanne de la paix absolue. Pour la première fois, Prya voit des troupes entrer sur son territoire alors que Prya ne reconnait pas les armées étrangères et n'en dispose pas elle-même.

Prya, symbole de la paix, ayant place parmi les doyennes des Micronations, a été agressée. De toute ma vie, je n'aurais pas cru cela possible.

A cette heure, le Valdisky menant des opération de surveillance en eaux internationales voit un de ses navires menacés par la flotte armaréène. Ce navire valdiske a pour mission d'extrader les personnels de l'ambassade. Armara ne protège pas, elle tient en otage.

A cette heure, au sommet de son bellicisme, l'Empereur Horton a décidé de défier le Micromonde: Oui, il a autorisé le test d'armes non-conventionnelles. Des missiles enrichés à l'élément atomique qui compose les bombes N... armes de destructions massives.

N'oublions pas qu'Armara est a nos portes. Que la Syldavie a connu ces armes et que nous sommes en contacte même avec Armara.

Aujourd'hui, c'est l'intégrité du monde qui est menacé par la folie d'un homme... Oui, un homme car sa chancelière l'a abandonné, elle a démissionée.

La situation est grave. Monsieur le Ministre de la Défense, Armara envisage la guerre. L'APA l'a déclaré.

Je le demande au Président de la République: Il est temps de prendre des sanctions économiques et de relever le niveau de préparation militaire à son maximum.

Monsieur le Président, suspendez le traité de commerce avec Armara.

Monsieur le Président, aidez vos alliés, aidez le Micromonde. Au nom de l'humanité et de nos valeurs humanistes. Nous ne sommes pas l'armée d'une nation, nous sommes les soldats de nos valeurs.

Au nom de la République, au nom de la Francovie, de ses valeurs, j'appelle à une action forte et décisive. Défendez les peuples, défendez la nation.

Pour la liberté et la paix.

Applaudissements

(Question posé au Ministre de la Défense)
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11141
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au gouvernement

Message  Paul Mezzanines le Sam 7 Juin - 7:15

Paul Weber :

Monsieur Coty,

Le président de la République vient d'annoncer qu'il ne participerait plus à la rencontre du 9 Juin. En effet, Armara, ou plutôt, son chef d'État, se dirige de plus en plus vers une guerre alors qu'elle n'est point nécessaire. Les tests de la bombe N effectués sont scandaleux, la Francovie ne peut tolérer qu'une nation menace ainsi la stabilité du Micromonde.

Ainsi, des mesures seront prises et tant qu'Armara et son chef d'État ne cesseront pas leurs agissements, la Francovie ne sera plus un de leurs collaborateurs.

avatar
Paul Mezzanines

Messages : 1829
Date d'inscription : 06/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au gouvernement

Message  Eléonore de Jullanis le Ven 13 Juin - 9:24


Brigitte Bregen:

Monsieur le Président,
Mes chers collègues,

Ma question s'adresse au ministre de la Défense.

Monsieur le Ministre, ce que nous avions déclaré inadmissible se reproduit. Ce que la Francovie avait condamnée et s'était engagée à combattre se regroupe. A nouveau l'Organisation des Sociétés Militaires Privées va se réunir à Tolpan-Plage.

Tolpan-Plage, c'est dans la zone de surêté de la Francovie et de Prya. Et dès le 30 juin, Tolpan-Plage sera le triste théatre d'une conférence de marchands de morts qui font peser sur les Etats et le commerce une menace inacceptable.

La vente d'arme n'est tolérable qu'entre Etats et ne saurais se faire au profit de groupes privés qui vendent la guerre aux quatres coins du Micromonde.

Monsieur le Ministre de la Défense, la Francovie s'était engagée à lutter contre cette organisation et ses membres. Qu'en est t'il aujourd'hui?
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11141
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au gouvernement

Message  Edouard Maréchal le Sam 14 Juin - 12:35

Alain Tissot :

La parole est au Ministre de la Défense, Paul Weber, s'il souhaite répondre.
avatar
Edouard Maréchal

Messages : 4969
Date d'inscription : 06/03/2014
Age : 52

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au gouvernement

Message  Paul Mezzanines le Sam 14 Juin - 21:39

Paul Weber :

La Francovie répète qu'elle condamne ce sommet. Néanmoins, à l'heure où nos principaux alliés sont, comme nous, occupés à gérer la crise économique sans précédant qui s'abat sur nos États, nous n'aurions aucune aide pour intervenir. Or, cette initiative n'a de ses que si elle est menée par plusieurs, pas parce que Tolpan-Plage serait dans une prétendue zone de sûreté de la Francovie, à l'heure où tout le monde se soucie de ce bug monumental.

Par ailleurs, je tiens à affirmer qu'il n'y a pas de zone de sûreté qui appartient ou non à la Francovie. Notre pays peut s'engager à maintenir la paix où elle souhaite que c'est nécessaire.
avatar
Paul Mezzanines

Messages : 1829
Date d'inscription : 06/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au gouvernement

Message  Eléonore de Jullanis le Sam 14 Juin - 21:41

Les centristes étaient consternés. Ainsi, une zone qui était dans une zone proche de Francovie, ce qui induisait le risque de voir passer le long des côtes francovares des armées indépendantes.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11141
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au gouvernement

Message  Edouard Maréchal le Sam 14 Juin - 22:01


Marie Rochet, Sénatrice-Présidente du Vernier :

Monsieur le Présidente,
Mes chers collègues sénatrices et sénateurs,

Ma question s'adresse au Ministre des Affaires Etrangères et de la Défense, mais implicitement, au Président de la République.

Monsieur le Ministre, le Dimanche 4 Mai 2014, le Sénat avait voté le renouvellement de l'intervention militaire au Bangana, pour une durée d'un mois. C'est donc un fait : Depuis le 4 Juin, Le Président de la République, et le gouvernement, violent le mandat sénatorial. Le Président de la République, n'ayant pas prit la décision de faire voter un renouvellement, ou de mettre fin à l'opération, viole la décision du Sénat. Sa responsabilité personnelle est cause, en tant que Chef des Armées. La Cour Suprême doit être saisie.

Pour en revenir à l'intervention même, je regrette la totale absence de communication du Président et du gouvernement sur cette intervention. On a le sentiment qu'ils n'étaient pas au courant de cette intervention. Je pense qu'il est temps, pour le Président et son gouvernement, de mettre un terme à cette intervention, et qu'il fasse retirer nos troupes pour qu'elles retournent au pays.

Si le Président Franchet décide, enfin, de prendre une décision, ce serait une grande avancée. Mais, une grande avancée qui n'effacera pas le viol du mandat sénatorial par le Président de la République, Chef des Armées.
avatar
Edouard Maréchal

Messages : 4969
Date d'inscription : 06/03/2014
Age : 52

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au gouvernement

Message  Paul Mezzanines le Dim 15 Juin - 7:03

Paul Weber :

Depuis l'arrivée au pouvoir d'Eric Franchet, il n'y a plus aucune armée au Bangana. Les événements récents ont fait que les forces armées ont été mobilisées pour d'autres choses, comme la défense du territoire national qui pouvait être menacé.

Non, nous ne violons pas ce mandat, et nous ne l'aurions jamais fait, parce que l'interventioj au Bangana est terminée.
avatar
Paul Mezzanines

Messages : 1829
Date d'inscription : 06/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au gouvernement

Message  Eléonore de Jullanis le Mar 28 Oct - 19:49


Hubert de Prat, Sénateur:

Monsieur le Président,
Mes chers collègues,

Ma question s'adresse au Premier Ministre.

Le choc a eu lieu. Une erreur de nos services et le KRassland ferme les frontières. Quand la Francovie détecte une anomalie, ou veut quelque chose, elle doit quémander de façon bilatéral. Quand le Krassland est mécontent, il réagit aussitôt.

Les souverainistes avaient raison. De renoncement en retrait, le Krassland a imposé ses vues sur les traités économiques. Le Krassland se laisse même aller à critiquer notre législation, relevant de la seule souveraineté de la nation francovare. Toute déclaration dans l'action parlementaire est une ingérence inacceptable.

Mais toujours, nous nous sommes pliés. Grille de Schweinwald, règle du K, taux de change. Aujourd'hui a lieu l'épreuve de force. Monsieur le Premier Ministre, allons nous vers un nouveau renoncement et nous coucher face au Krassland? Que sera la souveraineté et l'indépendance de la Francovie quand, après s'être fait tapé sur les doigts, le Président rentrera dans le pas?

Qui dirige notre politique économique? La Francovie ou le Krassland? Monsieur le Premier Ministre, le Président a été élu sur un programme souverainiste. Qu'il affirme les valeurs pour lesquelles il a été élu!

Il faut exiger une renégociation totale du traité dans l'intérêt de la Francovie, dans l'équilibre et le respect de nos deux nations.

Je vous remercie, si toutefois vous daignez avoir le courage d'agir.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11141
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au gouvernement

Message  Jacques Dubois le Mar 28 Oct - 23:04



Mon cher Sénateur, par respect pour le brillant économiste que vous êtes je m'abstiendrait de tout commentaire sur l'analyse parfaitement erroné que vous nous faites de notre situation. 

Le Krassland avait en effet suspendu ses relations avec la Francovie, mais comme vous ils se sont trop hâté de réagir sens connaitre la situation réelle et comme vous ils ont ainsi commis une erreur de jugement. Dans votre cas vous semblez croire que le Krassland nous a imposé quoi que ce soit...non Monsieur le Sénateur la Francovie ne se laisse pas dicter ces choix ni par le Krassland ni par personne et elle agis dans son intérêt propre. Et l'intérêt Francovar il passe par le dialogue avec nos alliés les plus proches, parce que l'on ne peut être un pays isolé et sens allié. 

Quand le Krassland décide de suspendre ces relations avec nous parce qu'il pense que la Francovie a adopté sens prévenir personne un nouvelle grille, il est normal que nous leur faisions savoir qu'il se trompe. Ce n'est pas se laisser imposer ces choix ça s'appelle la courtoisie. Lors qu'un choix aura été fait, par le Président de la République sur ce sujet, nous le ferons savoir au Krassland et ce choix sera définitif, il n'est pas question que la Francovie se laisse guider par un intérêt autre que le siens mais il n'est pas question de tenir nos alliés dans l'ignorance de nos choix!

Applaudissements a Droite!!!
avatar
Jacques Dubois

Messages : 5903
Date d'inscription : 06/03/2014
Age : 63

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au gouvernement

Message  Eléonore de Jullanis le Mar 28 Oct - 23:11

Hubert de Prat:

Nous nous en souviendrons, Monsieur le Ministre! Comptez sur nous et notre soutien!

Dit-il en souriant
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11141
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au gouvernement

Message  Tyrana Seborovska le Mar 28 Oct - 23:18

Raquel Peyranne : Si je puis me permettre, Monsieur le Premier Ministre, le choix dont vous parlez a déjà été fait, lorsque le Président de la République a apposé sa signature sur le traité franco-krasslandais ! Si la Francovie revient sur sa parole en choisissant désormais d'appliquer une grille différente de la grille schweinwaldienne, quel crédit aurions-nous auprès des autres nations avec lesquelles nous pourrions signer un traité à l'avenir ?


Tumulte dans les rangs du PPF.
avatar
Tyrana Seborovska

Messages : 1977
Date d'inscription : 04/08/2014
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au gouvernement

Message  Jacques Dubois le Mar 28 Oct - 23:23


Madame Peyranne, je parlait tout a l'heure d'erreur de jugement, tout le monde peut en commettre y compris les meilleurs d'entre nous. J'estime préférable, si il nous apparait que les précédents choix aient été une erreur de les rectifier plutôt que de se compromettre dans une situation économique qui ne nous avantage pas. On pourra nous traiter de girouette économique mais cela ne change rien.

Toujours est-il, que pour l'heure rien n'est décidé et que le Président fera lui-même ce choix a son retour.
avatar
Jacques Dubois

Messages : 5903
Date d'inscription : 06/03/2014
Age : 63

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au gouvernement

Message  Tyrana Seborovska le Mar 28 Oct - 23:33

Raquel Peyranne : Espérons que quelque soit la décision du Président Carpentier, un autre gouvernement ne vienne pas derrière la qualifier d'erreur, pour reprendre votre terme !
avatar
Tyrana Seborovska

Messages : 1977
Date d'inscription : 04/08/2014
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au gouvernement

Message  Eléonore de Jullanis le Sam 15 Nov - 22:26


Hubert de Prat:

Monsieur le Président,
Mes chers collègues,

Ma question s'adresse au Ministre des Affaires Etrangères.

Monsieur le Ministre, vous allez penser que j'ai un problème avec Prya... Mais rassurez-vous, contrairement à ce que pense le Président Duvalon, je me porte, avec tout le Sénat, très bien.

D'ailleurs, j'en profite pour dire au Président Duvalon, qui semble très friand des comptes rendus de nos séances, tout mon soutien dans l'épreuve que lui pose sa maladie. Mais, toutefois, je ne modérerais pas mes propos ce soir, car au-delà de l'homme, Monsieur Duvalon est un chef d'Etat. Les questions personnelles n'ont pas à interférer, il doit assumer pleinement son choix de rester en poste.

Et pourquoi reste t'il en poste? Parce qu'il n'y a personne d'autre pour prendre le relais! Prya a une démographie catastrophique. Ce n'est plus l'Eco-Démocratie mais la Mono-autocratie de Prya que nous avons.

Applaudissements

Avec un chef si imbu de sa personne qu'il annonce ce soir ne pas reconnaître la procédure engagée par le Sénat Francovar, avalisé par le Président. La position officielle n'est pas encore exprimée mais à la lumière de ce qui est dit, il est probable que soit Prya se désengage de nos accords, soit refuse l'expatriation de son ambassadeur.

Il est clair que nous allons vers une impasse. Il est clair aussi que Prya, du moins son pseudo-mono-chef auto-élu, se moque clairement des institutions francovares et de leur souveraineté décisionnelle.

Quelle est la parole de l'Etat, monsieur le Ministre? Quand nous déciderons nous à mettre un terme à cette mascarade menée par un homme contrôlé par le Krassland et qui se permet d'insulter les Etats avec lesquels il est en désaccord?

Allons nous agir ou rester tranquille?

Je vous remercie.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11141
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au gouvernement

Message  Paul Mezzanines le Dim 16 Nov - 8:59

Carl Tissier :

Monsieur le Président,
Monsieur le Sénateur de Prat,

Tout d'abord, je vois que vous citez encore le Krassland, alors qu'il n'a rien à faire dans cet histoire. Que le président Duvalon soit également de nationalité krasslandais n'a rien à voir dans cette histoire. Et pourtant vous vous en prenez encore à cette nation avec qui nous entretenions des liens cordiaux. Faut-il vraiment s'étonner des réactions de nos partenaires diplomatiques après de telles paroles ? Je ne crois pas, monsieur de Prat.

L'Écodémocratie reste maîtresse de sa politique intérieure et de sa souveraineté. Si elle décide de rompre l'accord diplomatique nous liant, c'est-à-dire le traité de reconnaissance mutuelle, ou bien de ne pas rapatrier son ambassadeur, parce que c'est son droit jusqu'à preuve du contraire, eh bien soit. Nous n'allons pas intervenir dans les affaires intérieures d'un pays, n'est-ce pas ?

(Murmures de désaccord à droite qui se font de plus en plus fort. Le Ministre hausse la voix pour se faire entendre.)

La Francovie a décidé de rapatrier son ambassadeur et le personnel diplomatique de l'ambassade parce qu'elle n'est pas d'accord avec la politique de monsieur Duvalon. C'est déjà un geste fort.
Agir reviendrait donc à briser le traité de reconnaissance mutuelle nous liant. Or, nous souhaitons toujours reconnaître la nation pryanne et ses habitants. Briser le traité reviendrait à nous isoler du Micromonde, une fois de plus, alors que l'échec d'une politique isolationniste a déjà été prouvé.

Oui, nous allons dans une impasse, mais ce n'est qu'en discutant avec respect que nous pourrons résoudre une telle crise.
avatar
Paul Mezzanines

Messages : 1829
Date d'inscription : 06/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au gouvernement

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum