Cérémonie d'investiture du Président Tarque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cérémonie d'investiture du Président Tarque

Message  Archimède Parmentier le Dim 29 Jan - 3:37

Les préparatifs arrivaient à leur terme pour la cérémonie d'investiture du Président Tarque ce Dimanche.
Celle-ci pour la première fois de son histoire se déroulerait dans le Stade de Micropolia.



Traditionnellement la cérémonie se déroulait au Palais des Louvrières bien que chaque président avait sa propre conception de l'investiture. Ainsi les deux premiers présidents de la IIIe République avaient appliqué des investitures différentes que ce soit Daniel Morgan qui avait lancé la tradition du Livre d'Or ou Stephane Maurier son successeur qui avait organisé deux cérémonies, l'une dite institutionnelle au Palais et l'autre dite populaire à Micropolia devant le Panthéon.

Cependant Tarque voulait une investiture historique et il avait donc décidé d'organiser dans le stade.
Celui-ci a une capacité de 50 000 places mais il est très vétuste. 
Cela n'empeche pas les jallanistes de prévoir près de 80 000 personnes présentes, 60 000 dans les tribunes (c'est à dire plus que la capacité) et 20 000 sur la pelouse.
On pouvait cependant noter que sur ces 80 000 personnes il y aura un bon nombre pour le service de sécurité notamment 1500 miliciens noirs c'est à dire la moitié des effectifs.


Les jallanistes annoncaient la participation d'invité étranger mais aucun nom n'avait filtré. 
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6202
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cérémonie d'investiture du Président Tarque

Message  Représentant Mézéne le Dim 29 Jan - 6:49

A l'extérieur du stade, le commando était prêt. Les hommes avaient peu dormi. La veille, la journée avait été calme, ils avaient tué le temps, "une activité pas aussi réjouissante que de tuer du Jallaniste", avait plaisanté Garak.

Une certaine agitation commença à se faire autour du stade. Les préparatifs de l'investiture étaient terminés.

Le Levenbrech revit une dernière fois le plan avec ses hommes. Ils profiteraient de l'afflux de spectateurs pour se mêler à la foule et entrer dans le stade. Puis ils se positionneraient par binôme à divers endroits du stade. Une fois la mission accomplie, ils se retrouveraient dehors et rejoindraient Mezzanines.

Garak remercia le résistant pour son aide, puis il se tourna vers ses hommes.




Levenbrech Garak : Messieurs, tenez-vous prêts, c'est l'heure des braves !

Caporal Bertin : Que Saint Sevan soit avec nous !

Levenbrech Garak : Bertin, vous serez avec moi.

Caporal Bertin :  A vos ordres, monsieur.



Le caporal sortit de sa poche une photo de son jeune frère, mort pendant la Guerre contre les Fidèles d'Arès. "Mon frère, aujourd'hui tu seras vengé !", dit-il en regardant la photo.
avatar
Représentant Mézéne

Messages : 118
Date d'inscription : 19/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cérémonie d'investiture du Président Tarque

Message  Archimède Parmentier le Dim 29 Jan - 16:33

La cérémonie avait commencé.
Plus de 80 000 personnes étaient présentes dans le stade.
Pour permettre une réussite populaire, Tarque avait voulu faire entrer le plus possible de monde dans le stade.
A ce titre la sécurité n'avait pas pu etre d'une totale efficacité, s'il y avait beaucoup de miliciens, de militaire et de garde ils étaient un peu bloqué par la foule et avaient du mal à se déplacer dans les coursives du stade ou sur la pelouse.
Seule la partie sud du stade où se trouvait la scène dans les tribunes était parfaitement sécurisée. 




Dans les loges VIP, juste en face de la scène, elle aussi très sécurisée, se trouvait notamment les 6 autres membres de la Junte jallaniste rassemblés au Conseil de la Stabilité. 
Il y avait donc Joseph Macaron le Secrétaire Général des Louvrières, Richard Louvois le Président du Sénat, Alexandre Tillinac le général de l'armée de l'air, Yvon de Mangien le général de l'armée de terre, Charles-Henri Marland l'amiral de la marine et Léopold de Ferrand chef du parti jallaniste au pouvoir.
Cependant il y avait aussi deux VIP internationaux. Il y avait notamment Joffrey Deflrous, fils du milliardaire ostarien Alfred il assumait désormais publiquement son soutien au régime jallaniste ce qui allait surement causer des problèmes à son père mais aussi Alexandre Batchev, le proche conseillé du Président Kirov du Kolosistan.




Tout le monde attendait l'arrivée du Président Tarque pour son discours d'investiture. 
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6202
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cérémonie d'investiture du Président Tarque

Message  Représentant Mézéne le Dim 29 Jan - 16:40

Le commando avait réussi à entrer sans difficultés, les hommes étant habillés en civil et ne portant aucune arme. Chaque fois qu'ils croisaient un soldat francovar ou un homme de la Milice Noire, ils l'assommaient ou lui brisaient la nuque, puis s'emparaient de son arme. Bientôt ils se constituèrent un petit arsenal, dont un fusil à longue portée avec lunette de visée que Garak prit avec lui. Ils gravirent les gradins et une fois en hauteur, ils se divisèrent en groupe de deux.

Garak leur indiqua en langage de bataille sarraudar les endroits que chaque binôme devait rejoindre.

Puis lui et Bertin s'assirent, attendant patiemment le moment idéal pour agir.
avatar
Représentant Mézéne

Messages : 118
Date d'inscription : 19/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cérémonie d'investiture du Président Tarque

Message  Archimède Parmentier le Dim 29 Jan - 18:09

Le grand moment allait enfin arriver.
Un officier en monsieur loyal de la cérémonie se présenta devant le micro pour annoncer :

Patriotes de Francovie, le moment que vous attendez tous est arrivé.
J'ai l’immense honneur et plaisir de vous annoncer le plus grand patriote du Micromonde, notre cher guide à tous, le Patriote-Président William Tarque.


Ovation du public à l'entrée de l'homme chauve sur la scène.
Celui-ci étant dans sa plus belle tenue de gala.
Il se dirigea vers le micro pour effectuer un discours qui allait durer 3 longues heures.





Mes chers compatriotes !
C'est le plus grand des honneurs de se retrouver ici devant vous pour accepter l'investiture que vous m'avez accordé pour diriger notre si belle nation.

Notre Francovie a du subir des lourdes épreuves. Celles-ci causées par nos ennemis merksistes, pacifistes, claniens, krasslandais, zollernoisou onasien seront très bientôt derrière nous. 
Le 3 décembre vous vous etes elevés pour mettre fin au régime anarchiste et je ne peux que vous remercier pour cela.

Vous avez décidé de ma placer comme guide de note patrie et sachez le je ne vous décevrais pas.

Je ferais tout ce qui me sera possible pour permettre à la Francovie de retrouver le seul statut qu'elle mérite : Etre le phare du Micromonde car quoi de mieux que le pays du soleil pour éclairer tel un phare notre Micromonde.
C'est à ce titre que je ne permettrais jamais à aucun autre pays de donner des ordres à notre peuple. Nous arrêterons de nous sommetre au Krassland qui à chaque intervention détruit la souveraineté des peuples et soumet les nations à son complot micromondial.
A chaque fois que le Krassland passe, le Micromonde trépasse, on le voit bien à l'ONA où ils foutent la merde et à la LEM où ils volent l'argent des autres nations !



Ovation du public. Il faut dire que sur ce sujet Tarque n'avait pas tord selon une partie importante de la population.


Nous avons déja soumis le Krassland il y a plusieurs semaines en leur faisant évacuer leur ambassade par les égouts et en mettant fin à leur pauvre petit blocus.

Nouveaux applaudissements, les miliciens noirs veillaient au grain.


Nous soumettrons également tout ceux qui guidé par leur faux Dieu ou par des interets divergents aux francovars tels ces petits salopards de zollernois qui croyez moi payeront cher leur crime de guerre contre la Francovie. Dieu a déja condamné leur Grand Cul (rire dans le stade) nous condamnerons de la même manière leur nouvelle impératrice qui finira dans les caves de nos soldats micropoliens.


Tarque enrageait et lorsqu'il enrageait il devenait très insultant. 



Nous vaincrons tous nos ennemis avec facilité car nous sommes le pays de Dieu.
Nous mettrons fin aux hérétiques christotantistes et aux autres religions réformées romanes des clans.

Tarque tenait un discours très religieux, il était profondément croyant et utilisait la religion comme une valeur de la Francovie pourtant profondément laique.


Notre pays ne peut rien craindre.
Conscient que les ennemis d'une Francovie libérée du spectre krasslandais risquaient d'etre nombreux j'ai décidé de permettre à la Francovie d'obtenir une arme de destruction massive afin de nous défendre.
C'est à ce titre que j'ai utilisé le GERAS et que j'ai demandé à notre flotte d'effectuer les tests nécessaires pour permettre à notre pays de devenir la première puissance militaire micromondiale.

Je tiens d'ailleurs à ce que vous applaudissiez ceux qui ont participé à l'opération "Soleil Eternel" et qui ont du pour cela combattre les zollernois et notamment l'officier en charge de l'opération le Contre-Amiral Bompard !


Ovation du stade toujours sous la surveillance des miliciens noirs.


Notre Bombe T nous permettra de nous défendre mais aussi le cas échéant de permettre au Micromonde de se libérer des pays qui le menace. 
Je n'hesiterais pas une seule seconde à fonder Neu Neu Krassburg !

Nouveaux applaudissements pour la plupart forcé. Ce slogan "de fonder Neu Neu Krassburg"  faisait de nouveau référence de façon celèbre en Francovie à détruire Neu Krassburg, capitale du Krassland.


En l'espace de deux mois nous sommes parvenus à vaincre les merksistes, le Krassland et le Zollernberg.
Si nous restons rassemblé nous pourrons vaincre tout nos ennemis restant.

Le Micromonde n'est cependant pas seulement rempli de traitres et de lache. Il y a aussi des patriotes et je tenais à féliciter deux d'entre eux en la personne du patriote Joffrey Delfrous qui a participé au projet Soleil Eternel et également le patriote Alexandre Batchev dont le pays le Kolosistan subit encore aujourd'hui les grèves et les complots illégaux des merksistes qui ne sont pas soutenus par la population.
Applaudissez les.



Nouveaux applaudissements


Comme vous le voyez si la Francovie a connu ce genre de virus mais le reste du Micromonde n'est pas épargné non plus
C'est pour cela que nous devons rester rassembler. Nous devons rester uni afin de continuer la stabilité de notre patrie après des mois d'anarchie.

Il y a quelque chose de plus grand que nous et il s'agit de ...


MAAAAA BIIIITTTTEEE !!!!


Un anarchiste élvéote était apparament dans le stade. Ces derniers utilisaient la résistance non violente pour combattre les jallanistes.
Ils se placaient dans des lieux publics et de façon non violentes tentaient de faire le buzz sur la dictature jallaniste.
Ces derniers essyaient de réagir mais les résistants n'avaient pas peur de la violence des pro-Tarque.


Cet anarchiste en tout cas subit de plein fouet sa témérité. 6 miliciens noirs le fracassèrent et l'évacuèrent du stade.
A coup sur il ne passerait pas la nuit.


Tarque destabilisé repris son discours tout en insultant l'élvéote






IDENTIFIEZ LE, TROUVER SA FAMILLE ET EXECUTEZ LES TOUS !!!!!!!!!!!!!

Il y a quelque chose de plus grand que nous et il s'agit de la Francovie !
Tous ensemble rassemblons nous pour une Francovie Forte dans un Micromonde Fort débarrassé des krasslandais !!!



Applaudissement.
Tarque quitta le micro et se mit au centre de la scène.
Un officier en tenu de gala arriva sur la scène pour lui présenter le Livre d'Or de la République ainsi que la toge orange des Présidents.
Conformément à la tradition, Tarque signa le Livre d'Or mais contrairement à ce qui se faisait d'habitude il n'y avait personne en équivalent du Président de la Cour Supreme pour lui faire jurer son respect de la Constitution.
Certains s'attendaient à ce que ce soit le Président du Sénat qui joue ce role mais Tarque avait été clair il ne souhaitait se soumettre à personne, c'était lui meme qui devait s'arroger ce droit.
Mettant lui meme la toge orange du Président de la République (une tradition très peu pratiquée du temps de la démocratie), il signa le Livre d'OR et se présenta de nouveau devant le micro.

Je jure sollennellement au Peuple francovar et devant Dieu que je ferais tout pour proteger la Francovie, garantir sa stabilité et permettre la souveraineté de la Patrie francovare.
J'accepte de devenir Président de la République et de guider notre nation dans le Micromonde.

Pour le Peuple, la Patrie et la Nation.
Vive la République, Vive la Francovie !


Tout le monde se leva pour applaudir pendant 15 longues minutes sans interruption.
Dès qu'une personne se fatigue et s'assoit, les miliciens noirs interviennent immédiatement pour l'évacuer du stade et le condamner sévèrement sans distinction pour les personnes âgées. Meme les handicapées devaient se debrouiller pour se lever pendant les 15 minutes tout en applaudissant. Seuls les anciens militaires avaient une exception. 


A la fin des applaudissements contrairement à ce qui était prévu, Tarque descendit de la scène en compagnie de sa femme, une grosse dame discrete qui n'aimait pas trop ce genre de cérémonie.
Les miliciens noirs essayaient de protéger le Président Tarque mais ce dernier souhaitait serrer des mains.
Il prit un bébé dans les bras pour une photo qui certainement aller finir au bureau de la propagande.
Les miliciens noirs paraissaient dépasser par l'importance de la foule. 
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6202
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cérémonie d'investiture du Président Tarque

Message  Représentant Mézéne le Dim 29 Jan - 18:48

A l'une des extrémités du stade, l'un des membres du commando comprit qu'il avait l'opportunité d'abattre le dictateur. Il sortit son arme, visa et il s'apprêta à tirer quand il fut remarqué par deux miliciens qui l'appréhendèrent sans ménagement. Lui et son compagnon voulurent se défendre en tirant sur les miliciens mais ils furent abattus, sans que la foule ne prenne conscience de ce qui se passait, occupée qu'elle était à ovationner le Président, de gré ou de force.


A l'opposé de leur position, deux autres membres du commando tentèrent à leur tour de tirer sur Tarque, mais leurs armes s'enrayèrent au moment de faire feu. "Saletés de flingues de m..." Sans défense, ils tentèrent de fuir mais ils avaient été repérés par des miliciens qui les prirent en chasse et les abattirent, là aussi, sans que personne ne voie la scène.


Deux hommes étaient descendus des gradins pendant le discours de Tarque. Ils se frayèrent un chemin au milieu des spectateurs rassemblés. L'un des deux commandos sortit son arme et s'apprêtait à tirer lorsque des miliciens noirs l'aperçurent et se jetèrent sur lui. Les spectateurs s'écartèrent et l'homme fut abattu. Son compagnon tenta de s'enfuir mais fut à son tour abattu.


Garak et Bertin avaient vu les autres membres du commando tomber les uns après les autres. Le Levenbrech prit son arme. Il savait que c'était à lui de faire le boulot. Alors que Garak se mettait en position, Bertin sortit de la poche de son blouson la photo de son frère.



Caporal Bertin : Vous vous souvenez de Ludovic Bertin, monsieur ?

Levenbrech Garak : Bertin, vous ne voyez pas que je suis occupé, là ?

Caporal Bertin : C'est vous qui vous occupiez du commando chargé de détruire le bunker d'Arès et de ses fidèles. Vous aviez demandé des volontaires, mais...

Levenbrech Garak : Je sais ce que vous allez dire, votre frère n'a pas été recruté de force, il était bel et bien volontaire. Bertin, sincèrement, je regrette qu'il ait péri dans l'opération, mais je n'y étais pour rien. Votre frère était un brave, je vous l'ai déjà dit. A présent, je vous demande de vous la fermer, soldat, et de me laisser faire mon job !






Garak mit en joue. Il respira lentement, calmement, puis il visa la tête, afin d'abattre le dictateur d'une seule balle.


Levenbrech Garak : Tarque, ça c'est pour toutes les atrocités que tu as commises, tu vas...


Il ne put terminer sa phrase. Il ressentit une violente douleur dans le bas du dos. En mettant sa main à l'endroit qui le faisait souffrir, il sentit le sang tiède. Il lâcha son arme et se releva.

Bertin se tenait face à lui, il le regardait fixement. Il tenait à la main un poignard.



Levenbrech Garak : Espèce de fils de...


Bertin plongea le poignard dans le torse du Levenbrech. Ce dernier n'eut pas le temps de réagir, il s'effondra sur le sol, mort.

Des miliciens accoururent alors. Bertin leur fit face. Il sourit, puis mit la main à sa poche. Il fut abattu de plusieurs balles. Sa poche était vide.


Louffier, le radio, comprit alors que l'opération était un échec. Il prit discrètement la fuite. Il était le seul survivant. Il espérait pouvoir rejoindre Mezzanines et s'enfuir au plus vite de Micropolia et de la Francovie.
avatar
Représentant Mézéne

Messages : 118
Date d'inscription : 19/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cérémonie d'investiture du Président Tarque

Message  Paul Mezzanines le Dim 29 Jan - 18:57

Le discours de Tarque était bien évidement diffusé à la radio. Paul Mezzanines, resté dans le fourgon depuis le début de l'opération, ne se concentrait pas vraiment sur le discours de Tarque qui devait sans doute insulter les krasslandais et tout l'Archipel. L'intervention de l'elvéote ne le fit même pas rire, il était bien trop préoccupé par la situation. Aucune nouvelle des Mézènes, ils devaient avoir réussit à entrer dans le stade, mais il n'entendit rien qui puisse faire penser que Tarque s'était fait tiré dessus. La radio annonçait même que ce dernier aller prendre un bain de foule, sans doute l'occasion qu'attendait les Mézènes...

Quelques minutes après l'annonce, on entendait toujours les présentateurs commenter les actions de Tarque. Mezzanines se mit alors à ressentir une vague d'inquiétude, se pouvait-il que l'opération ait échouée ? Les Mézènes étaient pourtant surentrainés et les miliciens étaient trop peu nombreux pour assurer la sécurité du dictateur...
avatar
Paul Mezzanines

Messages : 1820
Date d'inscription : 06/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cérémonie d'investiture du Président Tarque

Message  Archimède Parmentier le Dim 29 Jan - 23:23

L'attentat avait provoqué la panique dans le stade.
Les miliciens noirs n'avaient qu'un seul but : protéger les hauts gradés du régime.
Le Président Tarque blessé legèrement fut évacué.


Le Colonel Jongor, chef de la milice noire avait prévu ce genre de scénario, Tarque ne l'écouta pas et ne respectait aucune de ses consignes de sécurité. 
Le puissant chef de la milice noire savait qu'on ne pouvait gerer cette foule on l'a laissa donc partir et dans la panique les spectateurs se marchant dessus ont provoqué la mort de 143 personnes, la vétustité du stade étant clairement à défaut.


Conscient qu'il était de son devoir de retrouver les coupables de ce carnage, le Colonel Jongor convoqua les cadres de la milice.



Identifiez moi les corps de ces petits salopards.
Trouvez moi et exécutez leur famille mais essayez de les interroger avant on ne sait jamais.
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6202
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cérémonie d'investiture du Président Tarque

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum