Fort Alreas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Fort Alreas

Message  Archimède Parmentier le Mer 15 Fév - 0:05

Rayal Picaban :

Je ne vous cache pas avoir votre avis sur le gouvernement en exil.
Mais si ce que vous dites est vrai on ne va rien pouvoir faire pour l'aviation.
Qu'ils nous livrent des armes ce gouvernement s'ils veulent aider la Francovie bon sang !

Le prince semblait perdu.

Dites aux élvéotes dans ce cas de se sacrifier pour nous ! Qu'ils servent à quelque chose !
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6481
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fort Alreas

Message  Eléonore de Jullanis le Mer 15 Fév - 0:27

Georges Pastraki s'était tu jusque là.


George Pastraki:

Camarade Rayal,

Je suis de votre avis. Mais nous n'attendons pas des Elvéotes qu'ils se battent mais qu'ils nous fournissent des moyens technologiques. En échange de nos armes, je suppose que vous avez remarqué que nous avons un stock assez bon d'armement.

Bon, ça va pas nous faire faire l'assaut de Micropolia mais nous sommes assez armés pour repousser une attaque. Je suis aussi d'avis que nous ne tiendrons pas si nous avons le droit à un "tapis de bombe". Je ne vous cache pas que je me serais attendu à voir venir avec vous des rebelles picabiens et non deux bouches supplémentaires à nourrir.

Il tira sur son cigare.

M'est d'avis que nous devrions lancer un appel à l'aide au Triangle et au Vernier... Des fois qu'ils pourraient nous envoyer quelques soldats. Histoire de tenir tête dans l'éventualité où Jongor attaquerais.

Il tira sur son cigare.

Dans tous les cas, Jongor est au Comtat. Personne ici n'a pensé à sa valeur stratégique. J'estime que, au lieu de nous préoccuper de protéger nos fessiers ici, on devrait se poser la question d'aller poutrer les jallanistes et de kidnapper Jongor.

Binden regarda Rayal. Cette idée n'était pas vraiment mauvaise... Toutefois, il fallait contacter les autres Résistances. Cela ne ferait aucun doute que, face à l'enlèvement de Jongor, la moitié de l'armée débarque au Comtat.

C'était risqué. Le Comtat pourrait négocier mais serait probablement envahit... Ce qui viderais assez le territoire pour permettre aux Résistances et aux gouvernements exilés de lancer une attaque majeure et d'ouvrir une tête de pont. Binden était pensif.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11141
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fort Alreas

Message  Archimède Parmentier le Mer 15 Fév - 20:12

Rayal Picaban ne réagissa pas à la remarque désobligeante de Pastraki.
C'était pour lui un merksiste et à ce titre son respect envers ce dernier était fortement limité.
Et puis ce n'était pas le moment de se diviser :

Pour ma part je pense qu'il faut rester cacher tant qu'on n'est pas sur de se faire attaquer.
Par contre en effet il faut contacter les autres résistances pour s'unir sous notre direction et sauver la Francovie du désastre jallaniste.
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6481
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fort Alreas

Message  Eléonore de Jullanis le Sam 6 Mai - 2:01

Nouveau conseil de guerre au Fort Alreas. Depuis les dernières semaines et les émeutes liées à la crise, les rangs de la résistance s'étaient considérablement renforcés. Au point que Robert Binden estimait maintenant qu'il était nécessaire de passer à l'action.

Le Conseil avait donné l'autorisation d'engager le conflit, il restait à établir le plan de combat. Le Service d'Action Directe avait pour mission de préparer une vague d'attaque afin de paralyser les communications sur la zone ouest et prendre par surprise les quelques soldats présent.

Dans le même temps, le plus gros de l'effort serait celui d'un débarquement sur la zone est sans être repéré par les troupes de l'Île au Phare, seule zone qui n'avait pas été vidée de ses soldats pour aller protéger Micropolia des émeutiers. Le principal objectif était de prendre la revanche sur les jallanistes lors d'une second bataille de Nieba.

A la fin du Conseil, Robert Binden alla à la rencontre de ses troupes.




Près de 5.000 comtadins avaient rejoint les rangs de l'armée, tandis que des centaines d'autres avaient structuré le SAD. Dorénavant, ils n'attendaient plus que les ordres.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11141
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fort Alreas

Message  Eléonore de Jullanis le Sam 6 Mai - 10:40

Un coup de téléphone arriva au bureau des affaires Militaires. Un soldat prit l'appel puis couru vers la Commissaire.


Caroline Dupont de la Bertière:

Comment ça? Vous dîtes que le SDER a identifié une explosion? Un convoi? Fumée et chaleur? Bon bah aucun problème alors. Comment ça l'aviation francovare? Mais qu'est-ce que c'est que cette affaire, Commandant Merdieux?

Bon, vous contactez le SAD pour identification du lieu et vous déclenchez l'alerte 4/5: Menace imminente.

Une sirène retentit dans le Fort. Les portes étaient dorénavant condamnées et la préparation militaire à son maximum.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11141
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fort Alreas

Message  Eléonore de Jullanis le Lun 8 Mai - 15:28

Dasn la salle des télécommunications, l'Amiral Robert Binden s'adressa à ses troupes.


Robert Binden:

Soldats,

L'heure est venue. La situation en Francovie est catastrophique, le régime s'effondre, les désertions massives, le désordre triomphe.

Il est de notre devoir en tant que Francovars, que l'on soit Monarchistes, Républicains ou Merksistes, que l'on soit Comtadin, Elvéote ou Picabien, il est de notre devoir de répondre à l'appel de la Liberté et de la Démocratie.

Ce soir, je donnerais à nos forces l'ordre de lancer une attaque sur des points stratégiques avec l'objectif de contrôler la rive ouest du Comtat-Francovin.

Je vous souhaite bonne chance.

Peu après qu'il ait prononcé ces paroles, des voitures civiles commencèrent à quitter le Fort afin d'aller se positionner pour l'attaque surprise.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11141
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fort Alreas

Message  Eléonore de Jullanis le Mar 16 Mai - 22:28

Le SDER se mit en alerte. Du moins, une autre alerte que celle des bombardements quotidiens.

Caroline Dupont de la Bertière:

Sergent, que se passe-t-il? Comment ça une violente explosion au nord-est de la Francovie? Je veux un rapport immédiatement.

Au bout d'une heure, un rapport recoupant image satellite, informateurs et études des ondes radios, fit état d'une explosion au port de Rémipolis.

Madame, il semblerais qu'une attaque ait eu lieu contre la Flotte. Le porte-avion aurait été détruit.

Elle réfléchit un instant. Elle appela Robert Binden. 20 minutes après, elle raccrochat.


Caroline DDLB:

Sergent, donnez l'alarme. Mobilisation immédiate des forces armées. Je veux tous les hommes valides prêts à se battre. Nous préparons le débarquement sur la rive est.






avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11141
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fort Alreas

Message  Eléonore de Jullanis le Jeu 18 Mai - 16:55

Pendant ce temps, à Fort Alréas, Caroline Dupont de la Bertière fit rapport de la situation à Robert Binden qui était satisfait de l'avancée des choses. De plus, les bombardements s'étaient réduits ces derniers jours et l'aviation n'avait pas pu bombarder l'ensemble du territoire.

Le ravitaillement en nourriture était assuré par la saisie des réserves de l'armée et les champs étaient en train d'être ressemés. Au niveau matériel, les techniciens elvéotes et francovars s'affairaient à remettre en marche les usines les moins endommagées. Des manufactures de fortune avaient été crées ce qui permettait de relancer la production d'armement et de matériel, certes sommaire, il s'agissait principalement de munitions et de fusils légers.

Mais une nouvelle manufacture devait être installée prochainement, spécialisée dans la production de mortier léger.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11141
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fort Alreas

Message  Eléonore de Jullanis le Sam 20 Mai - 11:50

A Fort Alréas, Charles de Mère annonça l'extension des mandats d'arrêts à la liste des Sénateurs ayant voté l'Etat de Siège.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11141
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fort Alreas

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum