2e Forum Economique Micromondial

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

2e Forum Economique Micromondial

Message  Archimède Parmentier le Mar 20 Juin - 0:04

avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6482
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e Forum Economique Micromondial

Message  Archimède Parmentier le Mar 20 Juin - 0:17

Le palais des Congrès "Antoine Magellan" du nom du 2e Patriarche (chef) du Clan de Picabie après la Libération en 2012 plus connus pour le nom que porte son entreprise d'armement que pour son Patriarcat, était en plein chantier pour accueillir le second Forum Economique Micromondial.



La Grande salle permettrait aux intervenants initiaux d'exposer leur projet pour le commerce micromondial pour ensuite organiser des débats dans les salles adjacentes.
Le Forum était d'importance puisque le but était tout de meme la mise en place d'une organisation pour le commerce micromondial, une idée qui faisait son chemin depuis des années déja que ce soit en Francovie ou dans le Micromonde tout entier.


Le Forum commencerait donc par un discours de bienvenue du Chef de Clan organisateur, Archimède Parmentier. Ce sera son premier discours international depuis l'election "historique" en beaucoup de terme de Décembre 2016 à l'ONA. Cela suivra ensuite par l'intervention du célèbre Egon Schweinwald qui exposerait le système économique proposé pour permettre le commerce entre les nations et eventuellement aussi par une intervention de Thomas Viketty qui faisait tout ces derniers temps pour permettre la mise en place de ce système économique mais ce dernier n'étais pas certain d'intervenir il comptait laisser la prépondérance du sujet économique au Krasslandais, tout au plus ferait-il une intervention sur le système interne de l'organisation.


Suite à ces interventions les nombreux invités de près de 13 pays de l'Archipel pourront à leur tour intervenir pour critiquer ou soutenir le projet. 
Seule ombre au tableau le refus de participation de Pirée mais les organisateurs espéraient que les autorités du pays suivraient avec attention les interventions de chacun et qu'ils soutiendraient tout de meme le projet. 
Le rendez vous était avant tout pour les spécialistes mais le but était bien d'avoir des conséquences politiques avec la mise en place de l'organisation.


Directeurs de banque centrales, entrepreneurs, économistes, conseillés économiques des politiques, quelques ministres de finances, 
Merksistes, impérialistes, monarchistes, socialistes, écologistes, libéraux, nationalistes c'était tout le gratin économique micromondial. 


Cela pouvait devenir un grand moment du Micromonde ou simplement une rencontre entre théoricien ce qui ne serait pas non plus anodin. 
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6482
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e Forum Economique Micromondial

Message  Archimède Parmentier le Mar 20 Juin - 0:28

Dans l'ultime nuit d'organisation du forum une dernière bonne nouvelle arriva avec l'annonce de la participation "virtuelle" de Pirée.
Les autorités avaient choisi la meme technique qu'Arthur Duvalon notamment en ne se présentant pas en personne au Forum pour des raisons politiques notamment face à certains invités, tout en se gardant le droit d'intervenir tout de meme les placant ainsi comme 14e participant au Forum.


Voulant jouer le jeu de chacun, les organisateurs mirent en place tout un système de vidéo-conférence afin de permettre aux invités virtuelles de participer tout de meme au Forum.




Si le but du FEM était tout de meme de permettre aux micromondiens de se serrer la main et de discuter face à face, le but des organisateurs était quand meme de permettre une universalité de la participation et donc de s'adapter aux demandes de chacun.
D'ailleurs certaines annexes du Palais des Congrès correspondaient aux moeurs des nations du Micromonde. L'annexe 4 était extrêmement polluée par les gaz des Camions transporteurs afin de permettre aux Krasslandais d'avoir en endroit pour se reposer tandis que les Annexes 1 et 2 étaient parfaitement saines atmosphériquement, la première avec une température plus basse pour les scanthélois. L'Annexe 6 jouerait le role de cantine pour les mezènes tandis que l'Annexe 5 était parfaitement normale mais gérée par des skotinecs afin de respecter leur népotisme culturel. 
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6482
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e Forum Economique Micromondial

Message  Diplomatie Krasslandaise le Mar 20 Juin - 8:50

Egon Schweinwald arriva accompagné par l'ambassadrice krasslandaise Notburga Krasswalder. Dans la voiture entre Micropolia et Picabie il avait encore peaufiné son discours très attendu sur le commerce micromondial. De par sa longue carrière politique, économique et académique, le Krasslandais était habitué a s'exprimer en public devant un vaste auditoire mais c'était tout de même inhabituel pour lui d'avoir un auditoire aussi diversifié, les organisateurs ayant fait part de la participation de personnalité provenant d'une quinzaine de pays. Alors que les participants au forum commençaient à prendre place dans la salle, il pouvait voir des visages connus mais aussi beaucoup d'inconnus. Le gouverneur de la BNK s'installa à l'emplacement qui lui était réservé et sortit de sa mallette les feuillets sur lesquels il avait rédigé son discours. Il salua l'organisateur, Archimède Parmentier, qui devait ouvrir le forum par un premier discours et le félicita pour le succès de sa manifestation qui avait attiré des participants venus des quatres coins du Micromonde.
avatar
Diplomatie Krasslandaise

Messages : 133
Date d'inscription : 23/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e Forum Economique Micromondial

Message  Diplomatie liberienne le Mar 20 Juin - 9:10

le secrétaire d'Etat a l'économie Kim Ko-oki arriva au FEM malgré l'absence du ministre de l'économie. Le Liberistant attendait beaucoup de se forum qui devrait être un lieu d'échange de débat. Kim Ko-Oki salua le travail des organisateurs pour cet événement.
avatar
Diplomatie liberienne

Messages : 13
Date d'inscription : 22/02/2015
Localisation : Indant-Ville, Liberistant

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e Forum Economique Micromondial

Message  Représentant Mézéne le Mar 20 Juin - 10:48

Lenà Seborovà avait passé la nuit chez Émile Bogendorfer à Bourg-Mézénas puis ce dernier l'avait amenée jusqu'à Picabie. Il la déposa devant le Palais des Congrès Antoine Magellan puis repartit aussitôt, n'ayant pas l'intention de s'attarder trop longtemps en Picabie.









_________________________________________________________________________________________________________________________________

EL/ J'ai une connexion internet capricieuse en ce moment, donc ne vous étonnez pas si je suis absent du forum pendant un long moment ou si Lenà reste silencieuse après une question qui lui est directement posée, ce qui devrait d'ailleurs être évité pour cette raison.
avatar
Représentant Mézéne

Messages : 175
Date d'inscription : 19/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e Forum Economique Micromondial

Message  Diplomatie Krasslandaise le Mar 20 Juin - 12:07

Le gouvernement krasslandais était représenté par son ministre de l'économie et des finances, Adalbert Fulk. Mais des personnalité du secteur privé avait fait aussi le déplacement comme le banquier Wulfhart Geldwascher, un ancien ministre de l'économie qui avait piloté l'entrée du Krassland dans Ecomicro où l'ex-président Arnülf Bösemann considéré comme le père du Grand Marché et à la tête d'une grande chaîne hôtelière souhaitant s'étendre à l'international.
avatar
Diplomatie Krasslandaise

Messages : 133
Date d'inscription : 23/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e Forum Economique Micromondial

Message  Archimède Parmentier le Mar 20 Juin - 13:22

Le Patriarche Archimède Parmentier arriva à la tribune du Palais des Congrès pour faire son discours d'ouverture du Forum.
Il était souriant.



Chers invités, 
je vous remercie tous d'etre venu à Picabie pour ce second forum économique micromondial.
Ce second rendez vous à pour but de permettre le développement des échanges commerciaux dans l'Archipel.
Cette idée existe déja depuis de nombreuses années et j'espère que ce forum sera l'occasion pour chacun ici présent de participer pour trouver un système permettant la réalisation de ce projet.

Je laisse à présent la parole à Egon Schweinwald qui va nous exposer son système économique.

Il laissa la parole au krasslandais. 
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6482
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e Forum Economique Micromondial

Message  Diplomatie du Kolozistan le Mar 20 Juin - 13:43

Vladimir Chenko, le ministre de l'économie Kolozistanais arriva sur place juste avant le discours Krasslandais. Il était avec des experts occupé à analyser Eco micro auquel le Kolozistan pourrait adhérer prochainement. Il était au Kolozistan l'un des réformateurs du cercle fermé Kirovien qui avait réussi à partir de quasi rien à mettre le pays où il est actuellement. Accompagné de plusieurs hommes d'affaire et de patron de conglomérat, il prit place sur son siège réservé tout en évitant soigneusement la délégation liberienne.

Diplomatie du Kolozistan

Messages : 89
Date d'inscription : 09/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e Forum Economique Micromondial

Message  Diplomatie Krasslandaise le Mar 20 Juin - 13:55



Le gouverneur de la Banque Nationale Krasslandaise et président de l'Agence Economique de la LEM, Egon Schweinwald, se leva et prit la parole en espérant que tout le monde avait bu un café bien fort car son intervention allait être plutôt longue. Pour ne pas endormir tout de suite l'assistance il avait décidé d'aborder dans un premier temps un volet historique plus digeste en retraçant une histoire du commerce micromondial avant d'entrer dans les considérations plus techniques dans la deuxième partie de sonintervention.




Mesdames et Messieurs bonjour,

Nous sommes tous ici réunis parce ke nous sommes intéressés par le développement des échanges kommerciaux dans le mikromonde. Aujourd'hui dans nos sociétés interkonnektées le kommerce est un élément important ki relie nos ékonomies. Mais il n'en a pas toujours été ainsi. Si l'on remonte l'histoire mikromondiale on peut voir alterner diverses épokes plus ou moins favorables au kommerce international.

A la fin du sièkle passé alors ke se mettent en place les ékonomies nationales au Krassland, à Nautia ou au Zollernberg on assiste à une phase d'expérimentation, chakun tentant des expériences plus ou moins réussies mais cela aboutit à des système ékonomikes hétérogènes ki peinent à trouver suffisamment de points de konvergence pour pouvoir établir des échanges kommerciaux. Des débats apparaissent toutefois déjà entre les ékonomistes sur la kestion de l'établissement des taux de change, une problématike rendue ardue par le fait ke les Etats ont alors tous rekours abondamment à la planche à billets mais avek plus ou moins d'intensité.

Un premier tournant s'opère en l'an 2000 avek l'émergence de deux innovations majeures. La première innovation est la kréation du logiciel Transac par la société nautienne TDC Corporation de Jean-François Lalande. Transac est l'ancêtre d'Ecomicro. Kontrairement à son sukcésseur, il ne gère toutefois que les échanges monétaires. Mais c'est déjà un grand pas en avant kar on peut désormais détenir facilement un kompte bankaire et faire des versements. La deuxième innovation est la mise en place d'une ékonomie simulationniste - basée sur mes travaux - à Prya et au Krassland. Ce ke certains ont appelé par la suite l'ékonomie schweinwaldienne. Le développement de ce système ékonomike et son adoption par d'autres Etats va produire une première phase d'expansion des échanges kommerciaux entre 2001 et 2004. L'utilisation d'un système ékonomike fondé sur les mêmes bases (bien ke présentant des divergences lokales) kombiné au rekours à Transac pour les échanges monétaires facilite grandement les échanges. Mais la gestion du système ékonomike est lourde et s'opère enkore essentiellement à la main.

Ecomicro voit le jour en 20006. Ce logiciel, mis au point par la société NKWeb du pryan Martin Dutois, reprends un système d'échanges monétaires inspiré de Transac mais y intègre le système économique schweinwaldien ke l'automatisation du système permet de komplexifier. Dès le départ Ecomicro intègre la possibilité d'instaurer des échanges kommerciaux entre les Etats ki adoptent ce logiciel mais cette innovation majeure arrive trop tard ou trop tôt kar la phase d'expansion kommerciale a konnu un bruske koup d'arrêt avek les séismes de l'année 2004 ki vont durablement frakturer le mikromonde et le plonger dans une phase de récession ki va générer un repli protektionniste et impaktera durablement les échanges internationaux.

En 2012, Ecomicro n'est guère plus utilisé ke par Prya et des bugs rékurents rendent son utilisation un peu fastidieuse. Toutefois, Martin Dutois parvient à korriger ces bugs, ce ki va konvainkre le Krassland - de retour sur la scène mikromondiale - de passer sur Ecomicro, bientôt imité par d'autres Etats du Mikromonde. Le Krassland sous l'impulsion du président Arnülf Bösemann va alors prendre l'initiative d'ouvrir les échanges kommerciaux internationaux sur Ecomicro ce ke personne n'avait enkore fait, et va pousser à la kréation du Grand Marché ki se krée dans un premier temps par l'établissement d'un réseau de traités kommerciaux bilatéraux puis plus récemment par la konstitution de la Zone Economique de la LEM instituée par le traité ZELEM, un akkord multilatéral permettant aux signataires d'ouvrir les échanges kommerciaux avek tous les autres pays signataires.

Toutefois les échanges restent limités aux seuls pays utilisant Ecomicro ce ki laisse une bonne partie du mikromonde, et notamment les pays ayant une ékonomie narrativiste, hors du Grand Marché. Une première tentative de surmonter cet ékeuil voit le jour avek la kréation de la Ligue des Etats Modernes. Les 4 Etats fondateurs de la LEM n'utilisant pas tous Ecomicro, l'agence économique de la LEM (l'AELEM) met au point, sous mon impulsion, un système qui par le biais d'une monnaie d'échange internationale, le Meg, permettrait de pouvoir kommercer entre des pays utilisant des systèmes ékonomikes différents. Ce système va toutefois rester à l'état de projet dans les tiroirs de l'AELEM kar tous les pays ki rejoignent par la suite la LEM sont des utilisateurs d'Ecomicro. Ecomicro s'impose donc comme le système kommun à la plupart des Etats membres de la LEM, seuls la CSH et Nadür utilisant des systèmes alternatifs.

J'avais imaginé le système du Meg à une époke où les systèmes ékonomikes étaient très différents et où le nombre de pays utilisant Ecomicro étaient très réstreint. Mais l'émergence du Grand Marché et la généralisation d'Ecomicro dans de nombreux pays a changé la donne ce qui a réduit l'intérêt du Meg. Aujourd'hui je krois k'il faut aborder la problématike en tenant kompte de l'importance prise par Ecomicro. Le défi ki se pose de nos jours est de trouver une interface entre les pays utilisant Ecomicro et ceux qui ne l'utilisent pas.

Et c'est ici k'intervient le projet ke je souhaite vous présenter aujourd'hui.

Le kommerce entre deux Etats simulationnistes utilisant Ecomicro ne pose pas de problèmes. De même le kommerce entre deux Etats ayant une ékonomie narrativiste ne devrait pas poser problème. Par kontre lorsk'on envisage le kommerce entre un Etat simulationniste utilisant Ecomicro et un Etat narrativiste ne l'utilisant pas, deux ékeuils majeurs font obstakle au kommerce.

Le premier ékeuil est ke les pays hors Ecomicro ne peuvent acheter des produits aux pays Ecomicro parce que leurs monnaies ne sont pas konvertibles. Les Etats simulationnistes ki ont choisi par traité de limiter à 2 millions d'unités leur masse monétaire rechignent à établir un taux de change avek les Etats à l'ékonomie narrativiste dont la monnaie est souvent perçue comme une "monnaie de singe" pouvant être imprimée à volonté et n'ayant guère de valeur.

Le sekond ékeuil est ke les pays Ecomicro ne peuvent acheter des produits aux pays hors Ecomicro kar ces produits ne seraient pas matérialisés dans Ecomicro. Les konsommateurs de la zone ecomicro sont habitués a pouvoir visualiser leurs possessions dans Ecomicro et à valeur égale ils préféreront acheter un produit tangible acheté sur Ecomicro plutôt k'un produit plus évanescent kar produit hors Ecomicro.

La solution à mon avis serait de fournir aux pays hors Ecomicro un moyen d'avoir akcès à une monnaie rekonnue par les pays Ecomicro et de matérialiser dans Ecomicro les produits provenant de pays à ékonomie narrativiste.

Pour y parvenir nous avons imaginé avek monsieur Thomas Viketty, de mettre en place une organisation internationale dont le nom reste à définir mais ke je nommerais ici pour la klarté du propos l'Organisation Mikromondiale pour les Echanges Kommerciaux (OMEK ou OMEC pour les non-krasslandais). L'OMEK serait konsidéré komme un pays dans Ecomicro et aurait sa propre monnaie (ke l'on pourrait nommer Meg ou Micron... enfin peu importe...).  Tout pays membre de l'OMEK (qu'il ait une ékonomie Ecomicro simulationniste ou une économie narrativiste hors-Ecomicro) se verrait allouer un montant initial identique dans la monnaie de l'OMEK (par exemple 100'000 ou 200'000 megs) sur un compte de l'OMEK. L'OMEK serait aussi dotée d'une usine de chaque type de points Ecomicro:  PP, PM, PO, PV, PAL, MP. PE, PA. Ces usines auraient pour mission d'insérer les produits des pays hors Ecomicro dans Ecomicro

Imaginons maintenant qu'Edoran (pays A) souhaite acheter un avion au Krassland (pays B).  Le compte d'Edoran à l'OMEK achéterait direktement à l'entreprise krasslandaise en payant en megs et les megs étant konvertibles en gulbars l'entreprise vendeuse toucherait des gulbars.A charge ensuite pour l'entreprise acheteuse édoranaise de verser à l'Etat édoranais l'équivalent du prix d'achat en monnaie lokale suivant le taux de change ki aura été librement défini par l'Etat édoranais entre le meg et la monnaie édoranaise

L'explication devenant plus technique, Schweinwald avait préparé un schéma du mécanisme sur le logiciel de présentation krasslandais KraftPunkt et le fit apparaitre sur l'écran géant.



Si par contre c'est une entreprise krasslandaise ki souhaite acheter un bateau à une entreprise edoranaise, le bateau serait "fabriké" par l'usine de l'OMEK en respektant la grille de Schweinwald kommune aux pays Ecomicro et l'entreprise krasslandaise achéterait le bateau à l'OMEK. L'entreprise krasslandaise payerait en gulbars et l'OMEK recevrait le montant konverti en megs. L'OMEK reverserait ensuite sur le kompte édoranais à l'OMEK  le bénéfice de la vente (la différence entre le koût de fabrikation du véhikule par l'OMEK et son prix de vente). Vous pouvez voir le schéma du mékanisme à l'ékran.





Il suffirait que l'OMEK soit gérée par une personne ayant une expérience d'Ecomicro. L'OMEK serait komme une sorte de komptoir kommercial insérant dans Ecomicro les produits des pays hors Ecomicro. On peut même envisager ke les entreprises des pays hors Ecomicro ki le souhaitent puissent kréer leur propre usine au sein de l'OMEK si elles veulent gérer elles-mêmes les ventes sans passer par le gestionnaire de l'OMEK.

Pour une entreprise d'un pays à ékonomie narrativiste souhaitant vendre un produit à un acheteur situé dans  un pays Ecomicro, il suffirait de kommuniker au gestionnaire de l'OMEK une deskription et une image représentant le produit. Le gestionnaire de l'OMEK kalkulerait son koût de produktion en megs en se basant sur la grille de Schweinwald et insérerait le produit dans le katalogue de l'usine OMEK koncernée. Le gestionnaire de l'OMEK kommunikerait le koût de fabrikation au vendeur ki déciderait alors du prix de vente du produit en fonktion de la marge bénéficiaire souhaitée. Une fois la vente effektuée l'OMEK reverserait le bénéfice sur le kompte OMEK du pays du vendeur. Le pays du vendeur suivant le taux de change k'il a décidé d'établir entre le meg et sa monnaie versant ensuite - hors Ecomicro-  l'ékivalent en monnaie nationale au vendeur. Une fois un produit inséré au katalogue de l'usine OMEK, il deviendrait aussi aisé de l'acheter pour tout utilisateur d'Ecomicro que si le produit était fabriqué dans un pays utilisant Ecomicro..

Komme  l'allokation monétaire initiale de chake pays en monnaie de l'OMEK est identike et limitée, les kraintes d'une déstabilisation des ékonomies simulationnistes par le déversement d'argent narrativiste illimité n'aurait plus lieu d'être. Et pour les pays narrativistes, il deviendrait possible de kommercer avek les pays Ecomicro sans pour autant devoir adopter Ecomicro. Seul un représentant par pays devrait s'impliker dans la gestion du kompte national auprès de l'OMEK, mais cela resterait simple à utiliser. Les Etats membres de l'OMEK devront toutefois veiller à maintenir une balance kommerciale ékilibrée kar si un pays venait à utiliser tous ses megs disponibles sur son compte à l'OMEK il  n'aurait le choix k'entre vendre des produits nationaux à l'exportation pour regarnir son kompte ou éventuellement emprunter des Megs à un autre Etat ou à une banke ki serait disposée à les lui prêter.

Le fait ke tous les pays puissent avoir akcès à une monnaie kommerciale kommune (le Meg émis par l'OMEK) ouvrirait aussi des perspektives nouvelles même au delà de l'intérêt kommercial. Il deviendrait par exemple possible d'envisager un budget de l'ONA, chake pays pouvant verser sa kontribution dans la monnaie de l'OMEK.

J'ai essayé d'être le plus klair possible mais je konçois ke ma présentation puisse kand même paraitre un peu obskure, aussi je vous invite à poser toutes les kestions ke vous souhaitez et à formuler toutes les remarkes, kritikes ou suggestions ki vous viennent à l'esprit.
avatar
Diplomatie Krasslandaise

Messages : 133
Date d'inscription : 23/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e Forum Economique Micromondial

Message  Archimède Parmentier le Mar 20 Juin - 14:37

Thomas Viketty entra sur la scène.
Il était satisfait de l'intervention de Schweinwald qui avait été très pédagogique malgré que le sujet soit très technique.
Il souhaitait à présent connaitre l'avis de chacun :

Merci à vous Monsieur Schweinwald pour votre intervention.
J'invite les participants à emettre leur avis sur le système proposé par le dirigeant de l'AELEM.
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6482
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e Forum Economique Micromondial

Message  diplomatie piréenne le Mar 20 Juin - 15:09

Le visage d'Anatole Picsou ancien grand argentier d'Armara, apparu sur les écrans...

- Monsieur Schweinwald, sauf votre respect nous utilisions à Armara EcoMicro en 2011 et mes contacts privilégiés avec M. Dutois ont permis de demander la correction des Bugs vous êtes donc arrivé ensuite. Remettons l'histoire à sa place. Je note d'ailleurs que vous ne parlez pas de la préparation, certes un peu plus longue que prévue, d'une V2.

Je l'avais dit en son temps, mais votre système me parait lourd et fastidieux.
Cependant à ce jour je ne vois guère d'autres manière de faire...
Vous avez évoqué un compte pour chaque pays Naraviste ? Si j'ai bien compris, ce compte serait en Meg ? Mais limité à combien ? car rien n'empèche les pays dit narraviste d'alimenter ce compte avec ce que vous appelez une "monnaie de singe" que moi j'appel simplement monnaie.


D'autre part, plusieurs de nos pays actuellement dans Ecomicro frôlent avec votre fameux plafond des 2 000 000, dont le vôtre, il serait peut être temps de remonter ce plafond non ? Maintenant j'aimerais savoir qui sont les pays narravistes prêt à simpliquer dans un tels projet ?

Charles de Mercours responsable de la Banque national Piréenne apparu à son tour.

Monsieur Schweinwald, la masse monétaire de votre organisation serai de combien 2 000 000 de Meg ? Ce qui veut dire que si 2 pays adhérent au système ils se partageront 1 000 000 chacun ? c'est bien cela ? Et donc 10 pays disposeront de 2 00 000 Meg chacun ?
avatar
diplomatie piréenne

Messages : 70
Date d'inscription : 13/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e Forum Economique Micromondial

Message  Archimède Parmentier le Mar 20 Juin - 16:03

Viketty répondit aux questions des deux piréens dont la participation était appréciée :

Dans le système proposé par Monsieur Schweinwald chaque nation membre de l'organisation aura une certaine somme (partons sur 100 000).
Il n'y aura pas 2 millions à se partager il y aura juste une masse monétaire de départ pour chaque nation de 100 000 megs. Si l'OMEC a 4 membres l'organisation gérera 400 000 megs au départ, s'il y a 15 nations membres il y aura au total 1,5 millions de MEG puisqu'il y a eu distribution de 100 000 meg à chaque nation.

Un pays narrativiste ne pourrait pas faire imprimer de la monnaie puisque pour cela il faudrait l'aval justement de l'OMEC. 
L'OMEC serait le pays dans EcoMicro et chaque nation membre serait les "citoyens". 
Ce sera le gestionnaire de l'OMEC de décider si un pays pourrait avoir de la monnaie en plus.
Les modalités de désignation du gestionnaire de l'OMEC et de ses pouvoirs feront l'objet d'un débat ultérieur, l'objectif ici est de se mettre d'accord sur un système économique.

Le système proposé par mon éminent collègue est à mon sens complexe à expliquer mais simple dans son application.
Le but est de permettre aux nations narrativistes de ne pas etre lié par les difficultés d'utilisation d'EcoMicro.
Tout serait géré par le ou les gestionnaires de l'OMEC (au niveau de la production des P etc...), les nations membres n'auraient qu'à géré les transferts bancaires ce qui est assez simple.

Cela permettrait par exemple à Ostaria qui a refusé l'entrée par réferendum dans EcoMicro mais qui désire avoir des relations commerciales avec les autres pays, de pouvoir vendre un avion, tout l'aspect de la production serait géré par le gestionnaire de l'OMEC tandis que l'entrepreneur Ostarien n'aurait qu'à recevoir (ou transmettre en cas d'achat) l'argent. Le temps serait donc consacré uniquement à la négociation et pas sur tout l'aspect utilisation d'EcoMicro que certains pays ne veulent pas.
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6482
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e Forum Economique Micromondial

Message  Diplomatie du Kolozistan le Mar 20 Juin - 16:12

Le ministère de l'économie Kolozistanais se leva.

Monsieur Schweinwald, l'OMEC n'aurait il pas pour vocation d'intégrer progressivement les états narrativiste à Eco micro jusqu'à leur adhésion complète ?

Il me semble que plus les états narrativistes participeront plus il seront bloqué par un plafond qui ne pourra être brisé que par la transformation en état simulationniste.

Diplomatie du Kolozistan

Messages : 89
Date d'inscription : 09/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e Forum Economique Micromondial

Message  Diplomatie Krasslandaise le Mar 20 Juin - 16:17

Egon Schweinwald : - Bonjour Monsieur Picsou. Je ne me souvenais plus effektivement k'Armara utilisait déjà Ecomicro en 2011. Merci de me le signaler. Je n'ai toutefois pas dit ke le Krassland avait kontribué a résoudre les bugs d'Ecomicro mais ke la résolution de ces bugs avait décidé le Krassland à rejoindre Ecomicro.

Je n'ai pas évoké la V2 d'Ecomicro kar pour l'heure elle n'est k'un projet en kours d'élaboration et son entrée en fonktion semble être régulièrement repoussée. De plus il est difficile de savoir kombien d'Etats voudront faire le saut de la V1 à la V2 et cette transition pourrait être problèmatike. De plus la V2 est plus komplexe ke la V1 et je ne souhaitais pas faire fuir les adeptes des ékonomies narrativistes. Pour eux la V1 est déjà bien trop komplexe alors leur parler de la V2 alors même ke personne n'utilise enkore celle-ci me semblait pour le moins riské, d'0autant ke je konnais moi même beaukoup moins la V2 ke la V1 et je n'aurais sans doute pas été la personne la plus kompétente pour en parler. Toujours est-il ke si la V2 voit finalement le jour, la kestion de la transition de la V1 à la V2 pourrait être un beau thème pour un futur Forum Ekonomike Mikromondial de Picabie.

Pour ce ki est du montant initial ki serait versé en megs a chake pays membre de l'OMEK, j'ai évoké la somme de 100'000 ou 200'000 megs par pays. Konkretement l'OPEK serait un pays pour Ecomicro comme n'importe quel autre pays utilisant Ecomicro. Le gestionnaire de ce kompte kréerait pour chake pays adhérent un kompte "citoyen" ki se verrait verser la dotation initiale en megs. La banque centrale du pays contrôlerait ce kompte et pourrait alors procéder a des achats dans les pays Ecomicro de la même manière k'un citoyen piréen pour acheter au Krassland. Les produits achetés figureraient ensuite sur ce kompte citoyen Ecomicro.

Chaque pays narrativiste serait libre de fixer le taux de change entre le meg et sa propre monnaie tout en sachant k'il ne pourrait pas lui même kréer des megs et serait limité par le montant de megs dont il dispose. Si un pays a une masse monétaire en milliards et qu'il décide de fixer une parité 1 contre 1 avec le Meg, il est libre de le faire mais le jour ou une de ses entreprises demandera à échanger 2 millions de sa monnaie en megs la banque centrale ne pourra changer que les quelques dizaines ou centaines de milliers de megs dont elle disposera sur son compte. A chaque gouverneur de banque centrale de définir le bon taux de change pour éviter de se retrouver à sek. Pour les pays Ecomicro le taux de change devrait s'établir à la parité entre le meg et les diverses devises.

Koncernant le plafond des deux millions, je vous rejoins sur le fait k'il serait sans doute nécéssaire de le réviser à la hausse pour tenir kompte de la kroissance de nos ékonomies mais la diffikulté est ke ce montant est inskrit dans tous les akkords kommerciaux bilatéraux ki ont été signés et ki devrait alors être tous révisés. Ce serait toutefois plus facile pour les pays de la ZELEM kar il suffirait alors de réviser le seul traité ZELEM au lieu de la ribambelle de traités bilatéraux. C'est d'ailleurs l'un des intérêts de rejoindre la ZELEM.

Koncernant la kestion de monsieur de Merkours sur la masse monétaire en megs l'idée est effektivement de répartir la masse monétaire en megs entre les pays adhérents, ce ki avek 15 pays donnerait environ 130'000 par pays. On peut toutefois imaginer ke les pays signataires de l'akkord instituant l'OMEK décident de définir une limite inférieure ou supérieure aux 2 millions pour cette organisation, ou ke le plafond maximal soit défini par votation d'un konseil des Etats signataires par exemple, pour permettre par exemple aux nouvelles nations arrivant dans le mikromonde de rejoindre l'organisation.

Schweinwald se tourna ensuite vers le ministre kolozistanais pour lui répondre.

Ce système n'a pas vokation a konvertir les pays narrativiste et à les faire passer sur Ecomicro. Il vise seulement à kréer une passerelle entre les ékonomies simulationistes et les ékonomies narrativistes ki permette a chakun de kontinuer a utiliser le système ki lui konvient le mieux tout en pouvant kommercer avek les autres. Je ne vois pas à kel plafond vous faites référence. Si vous voulez parler de la dotation initiale, rien n'empêche un pays d'accroitre son montant de megs au delà de la somme initiale s'il parvient à exporter plus k'il n'importe par exemple, faisant affluer les megs des klients étrangers sur son kompte. Et n'oubliez pas ke les pays Ecomicro sont eux aussi limités par le plafoond des 2 millions et ke chez eux la masse monétaire du pays ne se trouve pas akkumulée sur le kompte de la banke centrale mais répartie entre les citoyens, les entreprises, les ministères et autres organisations du pays.
avatar
Diplomatie Krasslandaise

Messages : 133
Date d'inscription : 23/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e Forum Economique Micromondial

Message  Diplomatie Ostarienne le Mar 20 Juin - 18:42

Christian Duroux, Ministre du Développement Économique, qui avait été discret jusque là, prit la parole :

Je ne pense pas que ce modèle économique soit souhaitable. Déjà parce que ce serait comme faire entrer les pays à l'économie narrativiste, comme le mien, dans le système Ecomicro, comme cela a déjà été dit, mais en plus compliqué et en les rendant dépendants d'un autre État membre de ce système.

Les États narrativistes ont fait leur choix, il n'y a pas à leur imposer un commerce simulationniste.

Diplomatie Ostarienne

Messages : 15
Date d'inscription : 17/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e Forum Economique Micromondial

Message  Représentant Mézéne le Mar 20 Juin - 19:49

Lenà Seborovà : Je ne me souviens pas qu'il ait été dit que quoi que ce soit serait imposé aux micronations narrativistes.

Les micronations seront libres de rejoindre l'OMEC ou pas. En le faisant, elles pourront commercer avec des micronations avec lesquelles elles ne commercent pas actuellement. Mais personne ne les contraindra à rejoindre l'OMEC si elles ne le souhaitent pas. La part du gâteau sera juste plus grosse pour les autres.

Mais dites-moi, Monsieur Schweinwald, vous dites qu'il y aura des échanges économiques entre les pays de l'OMEC et les micronations qui utilisent déjà ÉcoMicro. Cela signifie-t-il qu'il y aura échange de devises comme nous le faisons actuellement entre micronations utilisant ÉcoMicro ?
avatar
Représentant Mézéne

Messages : 175
Date d'inscription : 19/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e Forum Economique Micromondial

Message  diplomatie piréenne le Mar 20 Juin - 20:04

Anatole Picsou intervint à ce moment là ... il était pressentit pour remplacer Charles de Mercours à la tête de la Banque Nationale.

- J'allais y venir, justement, il va effectivement falloir faire des échange de devises comme nous faisons actuellement entre nous. comment cela va se passer avec les pays narravistes ? Je ne vois pas trop là...


Dernière édition par diplomatie piréenne le Mar 20 Juin - 20:31, édité 1 fois
avatar
diplomatie piréenne

Messages : 70
Date d'inscription : 13/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e Forum Economique Micromondial

Message  Représentant Mézéne le Mar 20 Juin - 20:07

Lenà Seborovà : En fait, je pense que les micronations utilisant déjà ÉcoMicro échangeront des devises avec l'OMEC afin que l'OMEC puisse leur acheter des matières premières le cas échéant. Mais les échanges commerciaux entre micronations narrativistes et simulationnistes se feront à l'intérieur de l'OMEC.

C'est comme cela que je l'imagine mais peut-être me suis-je trompée.
avatar
Représentant Mézéne

Messages : 175
Date d'inscription : 19/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e Forum Economique Micromondial

Message  Diplomatie Krasslandaise le Mar 20 Juin - 20:30

Egon Schweinwald : - Non, vous ne vous trompez pas madame Seborova, c'est tout à fait cela. Il y aura échange de devises entre les Etats Ecomicro et l'OMEK komme on le fait avek n'importe kel autre Etat sur Ecomicro. Les devises des Etats narrativistes n'entreront pas dans Ecomicro. Lorsk'un Etat narrativiste recevra des Megs destiné a une de ses entreprises, l'Etat gardera les Megs et donnera à son entreprise ce qu'il estimera être l'ékivalent dans la devise de cet Etat narrativiste et hors d'Ecomicro mais le ce taux de change n'affektera en rien les autres Etats puiske c'est juste de la kuisine interne de l'Etat narrativiste.
avatar
Diplomatie Krasslandaise

Messages : 133
Date d'inscription : 23/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e Forum Economique Micromondial

Message  Représentant Mézéne le Mar 20 Juin - 20:54



Rabban van Dorrenn : Faites place à Sa Monstrueuse Altesse, le Baron Wladimir van Dorrenn, Griffon du Dorbasse et Seigneur du Landsraad, loyal sujet et vassal de Sa Majesté Très Sacrée le Prince-Padi...

Wladimir van Dorrenn : Oui, bon, ça va mon neveu, ça va ! Je crois que tout le monde aura compris qui je suis ! Eh bien, bonsoir à tous, chers amis !

J'avoue avoir été quelque peu chagriné de ne pas avoir reçu mon invitation à ce Forum Micromondial, moi, la plus grosse fortune de Mézénas ! Mais enfin, je suppose que c'est encore une erreur de l'administration ! Ah, les fonctionnaires, des inutiles et des parasites !

Monsieur Schweinwald, je suis heureux de vous rencontrer. J'ai eu loisir d'écouter la présentation de votre projet par visio-conférence lors de mon vol jusqu'à Micropolia et j'ai été conquis, tout simplement conquis ! Soyez assuré que je glisserai un mot au gouvernement mézène pour qu'il soutienne ce projet. J'aime beaucoup votre costume, il faudra que vous me donniez l'adresse de votre tailleur... si toutefois il fait du XXXXL.

Monsieur Viketty, merci d'avoir organisé ce forum micromondial. Mais vous devriez manger un peu plus, par Saint Sevan, mon ami, vous êtes aussi maigre qu'un Syldàve !

Oh, pardon, Madame Seborovà, pardonnez ce trait d'humour fort déplacé. (il lui fait un baise-main) Très chère amie, vous êtes ravissante ! Quand je vous vois dans ce lieu si quelconque, pour moi vous êtes pareille à une rose sur un tas de fumier !

Mais quelle chaleur étouffante il fait chez vous, Monsieur Viketty ! Êtes-vous certain que la climatisation fonctionne ?


Il s'assoit lourdement sur un fauteuil et sort un éventail en métal qu'il agite frénétiquement devant son visage. Puis il se tourne vers son neveu.


Wladimir van Dorrenn : Monstrueuse Altesse, hmmm ? Depuis quand te permets-tu ces originalités, mon neveu ?

Rabban van Dorrenn : Pardonnez-moi, Mon Oncle.

Wladimir van Dorrenn : Plaît-il ?

Rabban van Dorrenn : Je veux dire, pardonnez-moi, Mon Seigneur Baron.

Wladimir van Dorrenn : C'est mieux, c'est beaucoup mieux !
avatar
Représentant Mézéne

Messages : 175
Date d'inscription : 19/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e Forum Economique Micromondial

Message  Archimède Parmentier le Mer 21 Juin - 0:27

Le débat était réel et il faut le dire intéressant.
Christian Duroux ne semblait pas convaincu, il souhaitait défendre les économies narrativistes contre les économies simulationnistes utilisant EcoMicro.
Viketty qui souhaitait un rapprochement entre les deux systèmes essaya de calmer le jeu.

Monsieur Duroux, 
le projet proposé par monsieur Schweinwald entraine certes des concessions des économies narrativistes qui se doivent d'utiliser le système EcoMicro.
Cependant cette utilisation est très fortement limitée et c'est ce qui peut constituer des concessions par les états simulationnistes.

De votre coté en tant qu'Ostarien vous n'auriez qu'à géré les flux bancaires c'est à dire juste payer une commande par exemple en versant le montant de la facture.
Et parfois même vous ne feriez rien quand vous vendrez des biens puisque ce serait le gestionnaire de l'OMEC qui s'occuperait à la fois de la production et de vous verser le montant de vos bénéfices.
En quelque sorte tout serait automatisé de la meme manière que lorsque vous payez avec votre carte bancaire vous devez uniquement tapoter les numéros et c'est votre banque qui fait le reste.

N'est-ce pas une bonne chose pour permettre à Ostaria de pouvoir commercer avec les autres nations de l'Archipel sans que cela ne bouleverse votre système économique qui resterait totalement le meme ? Vous n'auriez qu'à choisir combien vaut un MEG par rapport à votre monnaie nationale et il en sera terminé des paperasses.
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6482
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e Forum Economique Micromondial

Message  Diplomatie Ostarienne le Mer 21 Juin - 12:39

Oh, moi, je préférerais adhérer directement à Écomicro, car ce serait bien plus simple et nous serions indépendants. Je n'ai rien contre le système simulationniste.

Mais le peuple ostarien a dit non par référendum. Ostaria ne participerait pas à ce nouveau système, qui n'est guère différent d'Écomicro, sans l'accord du peuple par référendum.
Et je doute que cela se fasse.

Diplomatie Ostarienne

Messages : 15
Date d'inscription : 17/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e Forum Economique Micromondial

Message  Représentant Mézéne le Mer 21 Juin - 13:10

Le Baron se tourna vers l'Ostarien, tout en continuant d'agiter son éventail.


Wladimir van Dorrenn : Monsieur... je n'ai pas bien compris votre nom... Ce que vous dites n'est pas très clair, y a-t-il déjà eu un référendum pour savoir si l'Ostaria rejoindrait l'OMEC ?

Et si vous-même vous préfèreriez directement rejoindre ÉcoMicro - ce dont je me réjouirais, notez-le bien - pourquoi ne pas considérer cette adhésion à l'OMEC comme un galop d'essai ? Bien sûr, tout en gardant à l'esprit que l'OMEC ne verra le jour que si un certain nombre de micronations narrativistes la rejoignent, je dirais que 4 ou 5 micronations seraient un minimum. En deçà, ça risquerait d'être moins intéressant.
avatar
Représentant Mézéne

Messages : 175
Date d'inscription : 19/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e Forum Economique Micromondial

Message  Diplomatie Krasslandaise le Mer 21 Juin - 13:28

Egon Schweinwald : - Il n'est pas kestion ici d'un nouveau système différent d'Ecomicro mais seuelement d'une interface entre Ecomicro et les pays qui ne l'utilisent pas. Par exemple dans un pays ou une minorité est interessée par Ecoomicro mais la majorité n'en veut pas, cela peut permettre à cette minorité de participer au grand marché Ecomicro sans que le reste de la population n'ait à changer ses habitudes de jeu. Les seuls qui se trouveraient impakté seraintt le gouverneur de la Banke Centrale qui devrait s'okkuper du kompte du pays à l'OMEK et les direkteurs d'entreprise ki souhaiteraient exporter vers des pays à ékonomie Ecomicro. Et je le répéte c'est un système optionnel. Les pays ki voudraient adhérer à l'OMEK adhéreraient et ceux ki n'en veulent pas resteraient dehors. Je précise aussi ke pour ke ce projet aboutisse il faudrait aussi trouver un volontaire pour gérer l'OMEK et je précise d'emblée ke je ne suis pas kandidat à ce poste. Le gestionnaire de l'OMEK pourrait éventuellement être rémunéré par une taxe prélevée sur les transactions.
avatar
Diplomatie Krasslandaise

Messages : 133
Date d'inscription : 23/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e Forum Economique Micromondial

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum