Les affaires Comtadine

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Eléonore de Jullanis le Jeu 18 Mai - 16:49

L'ensemble des troupes avaient accostés sans trop d'accrochage avec l'armée. Ils se dirigèrent donc vers le petit port et y lancèrent l'assaut, soutenus par des rafale de tir de l’hélicoptère.



Le port était encerclé et les rebelles avançaient pendant que les quelques soldats présents tentaient de résister aux tirs de l'hélicoptère rebelle.


avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11136
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Archimède Parmentier le Ven 19 Mai - 18:40

Des renforts jallanistes avaient ouvert le feu à destination des rebelles.
Grace à l'intervention de l'aviation mezène ils n'avaient plus de soutien aérien laissant le champs libre à la résistance mais les miliciens noirs essayèrent de dynamiser leur troupe en les menacant eux et leur famille.

1 à 3 = Victoire des résistants
4 = Forte perte des deux cotés et statu-quo
5 = Forte perte du coté de la résistance mais celle-ci garde le controle du port
6 = Débandade de la résistance qui se fait rejeter sur le lac

Nombre aléatoire (1,6) : 1
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6202
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Archimède Parmentier le Ven 19 Mai - 18:41

La victoire des résistants étaient totale.
La route était ouverte pour Nieba.

avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6202
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Eléonore de Jullanis le Ven 19 Mai - 19:20

La victoire était totale. L'Île au Phare était évacuée, une centaine de résistants y avait été dépéché pour sécuriser le lieu. Le port était pris, des munitions et des armes lourdes saisies.

La connexion avec le reste de la Francovie était enfin établie. Il ne fallut que trois heures après la victoire pour qu'arrivent les premières embarcations. Robert Binden arriva au port pour saluer le courage de la Résistance.



Les autres embarcations amenèrent de la nourriture et surtout les premières caisses d'armes sorties des usines: Munitions, obus et mortier léger.

Des camions furent saisis et des caisses de vivre et d'armes y furent mises pour aller livrer les résistances à l'Est en passant par les montagnes de Picabie pour aller vers le Vernier.

La Résistance comtadine commençait à renforcer la sécurité du port. On attendait l'arrivée de la batterie anti-aérienne de Fort Alréas, des 3 pièces d'artillerie et du dernier char mastodonte. Le prochain objectif serait Nieba.

Justement, pendant ce temps, la rumeur commençait à atteindre le reste du Comtat-Francovin et Nieba. Les jallanistes faisaient tout pour éviter la propagation des informations du front avec peu de succès. Dans la soirée, une émeute éclata dans un quartier populaire de Nieba.

avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11136
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Archimède Parmentier le Sam 20 Mai - 4:38

Le régime concentré sur d'autres objectifs n'avaient pas envoyé d'autres renforts à Nieba.
Les troupes présentes devaient se débrouiller et les miliciens noirs peu nombreux (concentré sur l'opération contre le Conseil des Clans) avaient du mal à maintenir le calme.
Surtout que les francovars proches de la résistance avaient de nouveau accès à de la nourriture. 
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6202
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Eléonore de Jullanis le Sam 20 Mai - 12:31

Les émeutes s'amplifèrent dans la matinée suite aux nouvelles de la rouverture des salles du Hen Cyngor et de l'appel aux seigneurs du Comtat. Dans la campagne, certaines familles seigneuriales commençaient à s'organiser, dans les villes, des émeutes commençaient à éclater, soutenues par les harangues de quelques religieux.

C'est alors que la seconde bataille de Nieba débuta. Vers 11h, un bruit sourd se fit entendre au loin suivis d'une explosion du côté du checkpoint ouest à l'entrée de Nieba. C'était les trois canons rebelles qui commençaient à pilonner les positions jallanistes.

Au loin, quelques 1.300 rebelles s'approchèrent de la ville accompagnés du char mastodonte et de l'hélicoptère. Ils étaient, de plus, armés en mortier léger.

Sur les ondes radios, Robert Binden fit passer un message à l'adresse des commandants jallanistes.


Robert Binden:

Soldats! C'est moi, Binden qui vous parle.

Vous avez vaillamment combattu pour vos chefs, avec un courage et un honneur qui font défauts à ceux là qui vous abandonnent à une mort certaine. Je sais que vous n'êtes pas comme eux, lâches et sans honneur, fuyant le combat et laisser de jeunes hommes mourir à leur place.

On vous a menti. On va a fait renverser un régime faible sur la base d'un mensonge qui vous à conduit, non pas à combattre les ennemis de l'Etat, mais à persécuter votre peuple: Vos femmes, vos parents, vos enfants.

Soldats, vos chefs vous ont abandonnés. Mais, je vous le promet, je ne manquerais ni à l'honneur militaire ni au respect du droit. Je vous laisse une heure. Vous avez le choix: Soit rallier votre peuple et vous battre à côté de moi qui n'ai jamais laissé un soldat seul au champs de bataille, soit retournez vous occuper de votre famille. Dans les deux cas, aucun ne sera menacé ou inquiété pour ce qu'il a pu faire sous les ordres de l'infâmie.

Pour ceux qui resterons, il trouverons Robert Binden et les hommes et femmes de la Résistance contre eux. Et je le dis, s'il y a un honneur à se battre pour des valeurs, il n'y a aucun honneur à mourir en traître et en assassin.

Soldats, vous avez le choix, vous avez une heure.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11136
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Archimède Parmentier le Sam 20 Mai - 18:48

Des jallanistes se rendirent tandis que d'autres, les plus extrémistes, décidèrent de continuer le combat.
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6202
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Eléonore de Jullanis le Sam 20 Mai - 19:41

L'assaut final fut donné. L'artillerie commença par pilonner le checkpoint. L'hélicoptère de combat survolait la ville pour repérer les unités ennemies en déplacement.

La force terrestre se divisa en trois groupes pour un assaut par le nord, l'ouest et le sud. Le chekpoint fut forcé par un assaut du dernier char d'assaut Mastodonte de la résistance.

Submergés à l'extérieur par les forces rebelles, attaqués de l'intérieur par les émeutiers, les dernier jallanistes n'eurent pas d'autre choix que de se réfugier au centre de commandement et dans la basilique.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11136
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Archimède Parmentier le Sam 20 Mai - 20:01

Le commandement jallaniste ordonna la retraite des troupes jallanistes présentes à Nieba.
Le but était de protéger Micropolia et d'intervenir sur des cibles plus sensibles.


Les jallanistes partirent dans la précipitation.

avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6202
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Eléonore de Jullanis le Sam 20 Mai - 20:14

C'était la victoire. Les jallanistes étaient submergés. Plusieurs dizaines furent arrêtés, d'autres furent abattus. Certains réussirent à s'enfuir mais le commandement rebelle ordonna de les pourchasser et de se rendre dans les autres villes pour en reprendre le contrôle.

Peu de résistance était opposée par les jallanistes. La victoire était là, le Royaume millénaire du Comtat-Francovin renaissait de ses cendres. Robert Binden et la Comtesse de Jullanis furent acclamés par une foule de plusieurs milliers de personnes lors de leur arrivée dans Nieba.




Ils se dirigèrent vers l'Hôtel de Ville. Devant la reine, Robert Binden jeta au sol le drapeau jallaniste et les insignes du gouvernement de Tarque et fit lever les drapeaux de la République Francovare et du Royaume du Comtat-Francovin.

Puis, suivis par la foule, ils se dirigèrent vers la Place de la Basilique, là où se trouvait la Sainte-Nécropole. Les portes en furent ouvertes afin de permettre à Eléonore de Jullanis de descendre rendre hommage à Sandrine d'Auteul, Fondatrice de la République Francovare, et Edward de Saint-Auteuil.

La foule, lorsque Eléonore de Jullanis, remonta de la Nécropole vêtue des armes de la Maison Saint-Auteuil, se mit à chanter l'hymne des morts.





avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11136
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Eléonore de Jullanis le Mar 23 Mai - 22:09

L'Ost Impérial, qui avait réussi à réunir un peu plus de 50.000 hommes et femmes, se mit en route vers Micropolia.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11136
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Archimède Parmentier le Sam 17 Juin - 15:17

Des invitations personnelles pour le Forum Economique fut données pour le dirigeant de la SCBM et pour l'Economiste Coty. 
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6202
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Paul Mezzanines le Mar 8 Aoû - 19:57



Le Ministre des Affaires étrangères était en visite au Comtat-Francovin, sur la rive gauche du Lac, pour annoncer la mise en place d'un camp pour les réfugiés. Le conflit d'Ostaria s'éternisait et, même si le Royaume contrôlait le territoire métropolitain, la situation semblait quand même instable et la population ne soutenait pas forcément ce nouveau régime. La Francovie disposant d'une frontière avec Ostaria, il était normal qu'elle mette en place des moyens d'accueillir les réfugiés.

Emile Lourre :

Le Roi et le Gouvernement de Francovie sont préoccupés par la situation ostarienne. La Francovie a récemment connu une guerre civile d'une violence inouïe, et nous croyions qu'une leçon essentielle en avait été tirée par le Micromonde. Cette leçon est celle que la démocratie doit primée, que la volonté du peuple doit être respectée. Nul ne saurait prendre une décision à sa place. Même si la situation demeure floue, la présence de multiples camps, semblant respecter la démocratie ou non, confirme que le peuple n'a pas pu s'exprimer clairement sur l'avenir d'Ostaria.

La Francovie n'a, pour l'instant, pas pris position au sujet des différents gouvernement se déclarant légitime. Notre pays ne pourra soutenir qu'un gouvernement qui prône le respect des libertés et de l'intérêt commun. Le Gouvernement a toutefois souhaité s'engager en mettant en place un camp d'accueil pour les réfugiés ostariens. La population est la première victime de cette situation chaotique et nous devons faire tout notre possible pour lui venir en aide.

Pendant ce temps, au Ministère, on essayait toujours d'analyser objectivement la situation. La République populaire était un régime merksiste, et donc loin d'être aussi démocrate qu'elle devait le prétendre. Le Royaume d'Ostaria semblait donner tous les pouvoirs à son Roi, et donc à l’exécutif. Il ne restait finalement que la République d'Ostaria en exil, avec laquelle la Francovie avait entretenu d'excellente relations. Cette dernière était par ailleurs réfugiée en Skotinos, un pays de la LEM. Si prise de position il devait y avoir, les conseillers étaient pour qu'elle soit en faveur de la République en exil.
avatar
Paul Mezzanines

Messages : 1820
Date d'inscription : 06/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum