Histoire Anté-ludique de la Francovie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire Anté-ludique de la Francovie

Message  Eléonore de Jullanis le Sam 31 Mai - 23:45

Vers le IVème siècle avant notre ère, le territoire de l'actuelle Francovie est peuplé de différentes tribus. Les plus anciens documents écrits mentionnant l’existence de toutes ces tribus sont des textes qui datent du début du Ier siècle avant notre ère. L’absence de témoignage écrit plus ancien semble indiquer qu'elles n'avaient certainement aucun échange entre elles et certains historiens affirment même qu'elles s'ignoraient jusqu'à cette date. Cette dernière théorie est cependant vivement critiquée par ceux qui voient dans ces tribus un vestige des clans qui existent encore aujourd'hui.



- 92 : Le Consul Roman Lucius Francovius Maximus et son armée envahissent le territoire et s'y installent, ne rencontrant aucune opposition sur leur passage. Maximus appelle la province Francovia et entreprend de grands travaux de construction. L'aqueduc de Mézénas et l'amphithéâtre de Girouillan datent de cette époque. Le pays adopte les us et coutumes romanes, des temples sont construit pour leurs divinités, la langue romane devient langue officielle et le calendrier roman est adopté.

86 : Evangélisation par l'Apôtre Timothée.

213 : Les tribus s'unissent dans le but de chasser l'occupant, sous la conduite de Othon Dégoulin. Une sanglante bataille a lieu sur la plaine du Champ des merles. Cette bataille est connue comme étant l'événement fondateur de la nation francovar. Othon est fait roi et prend le titre de Othon Ier. Chaque chef de tribu se voit remettre une partie du territoire qu'il pourra gérer à sa guise et un titre de noblesse. Les huit chefs de tribus se réunissent une fois par mois dans ce qui s'appellera le Conseil des Clans..

232 : Othon Ier meurt et son fils lui succède, en prenant le nom de Othon II. Son règne restera tristement célèbre puisque Othon II délaisse ses devoirs de monarque et organise de nombreux banquets et orgies.

259 : Profitant de l'affaiblissement du pouvoir central, le Comte Hubert de Mezzanine s'attaque à toutes les autres tribus, les défait l'une après l'autre puis entreprend de marcher sur la capitale Micropolia. Il rencontre une forte résistance et doit alors faire le siège de la ville.

261 : Les habitants manquant de vivres, Othon II est obligé de céder. Pour sauver la face, il propose au Comte de Mezzanine d'épouser sa fille Gertrude et abdique en sa faveur. Le Comte devient roi sous le nom de Hubert Ier. Il met fin au pouvoir des clans, il règne en monarque tout-puissant et prend toutes les décisions politiques.

297 : Mort d'Hubert Ier. Son fils devient roi et prend le nom de Hubert II, dit Hubert le Sage.

354 : Mort d'Hubert II. Hubert III, roi de Francovie.

401 : Mort d'Hubert III. Hubert IV, roi de Francovie.


Jusque vers la fin du Xème siècle, les Mezzanine règneront sur la Francovie. Quelques barbares tenteront d'envahir le pays mais seront à chaque fois repoussés. Lorsque Gontran IV meurt en 994, il n'a aucun héritier. Le Conseil des Clans est reformé mais les huit nobles se déchirent quand il est question de choisir un roi pour diriger le pays. Une guerre civile éclate, des batailles ont lieu un peu partout dans le royaume. Pour mettre un terme à cette crise, aucun clan n'arrivant à clairement l'emporter sur tous les autres, le Duc Charles d'Aspangouille propose une trève et une ultime réunion du Conseil des Clans est programmée. Les membres du Conseil seront retrouvés sans vie, au petit matin. De là vient l'expression "un diner d'Aspangouille" pour désigner un repas qui se termine en dispute.


994 : Charles Ier, roi de Francovie. Sous son règne, la Francovie connait une relative prospérité.

1042 : Charles Ier tombe gravement malade. Il meurt très rapidement et son fils est couronné roi sous le nom de Charles II. On a un instant pensé Charles Ier avait été assassiné par son épouse Yolandine, par le chaumurky. Le poison aurait été mélangé à la bière brune dont raffolait le roi. On n'a jamais pu le prouver, le corps du défunt ayant été incinéré par erreur quelques heures après le décès.

1043 : Charles II met en place plusieurs grandes réformes administratives et judiciaires. Il développe la nation sur le plan commercial. Les relations internationales sont à l'apaisement, des rois et des princes étrangers sont souvent conviés à la Cour. Les arts sont soutenus et encouragés par le roi, au point qu'on le surnommera Charles le Cultivé.

1044 : Charles II épouse la Duchesse Garance de Pestouaille. Ils auront douze enfants.

1054 : Début de la construction d'une cathédrale à Micropolia.

1061 : Garin de Monglane écrit La Complainte d'Othon et La Plaine du Champ des merles.

1088 : Charles II décède. Le pays pleurera son roi pendant plusieurs jours. Son fils monte sur le trône et se fera appeler Othon III.

1137 : Fin de la construction de la cathédrale de Micropalia, qui aura duré 83 ans. Le roi Othon III aura ces mots : A présent que j'ai vu la cathédrale terminée, je peux mourir tranquille. Il est mortellement blessé lors d'un tournoi dans l'année qui suit. Le petit-fils de sa soeur ainée lui succède sous le nom d'Othon IV.

La période qui suit la mort d'Othon III est relativement calme, voire terne. Son successeur Othon IV ne brille par aucune qualité particulière, il se lasse de son métier de roi, il n'aime ni les arts, ni la chasse, ni la guerre. Son épouse Agénor voyagera dans tout le royaume, puis se prendra d'affection pour les Fariboults, malgré la présence de marécages et d'animaux sauvages. Elle s'y installera et fera savoir à son époux qu'elle ne compte pas rentrer à Micropolia. Délaissé, le roi tombera un peu plus dans la morosité et l'ennui. Ses conseillers le pressent de se remarier. Son divorce est prononcé par lui-même, étant le chef de l'Eglise Francovar. Il épousera en deuxième noce la Marquise Anne de Mézénas qui ne lui donnera qu'un fils.

Au cours des siècles qui suivront, le pays se modernisera. L'agriculture prend son essor au point de devenir "le grenier du Micromonde".

1323 : Un moine, Sigismond de Jullanis, écrit des pamphlets contre l'Eglise Romane, qui sont assez bien accueillis par le peuple. Sigismond tente de réformer l'Eglise. Le roi Othon V, chef de l'Eglise Romane de Francovie, décide de faire taire la contestation que ces écrits engendrent. Sigismond sera martyrisé et périra sur le bûcher, en compagnie de dix autres moines.

1398 : Ravages de la peste bubonique, dont le foyer est dans les Fariboults et qui décimera la Francovie.

1432 : Un navigateur aventurier, Brasco de Garmat, déclare être en mesure de faire le tour du Micromonde en partant vers l'ouest. Ses trois caravelles, la Minas, la Pintas et la Sainte Marie de Francovie, accostent sur des îles, plusieurs mois après leur départ. Ainsi sont découvertes les iles de la Nouvelle Francovie, en 1433.

1488 : Les clans de Picabie et de Mézénas se disputent les terres marécageuses des Fariboults, laissées à l'abandon depuis que la population les a abandonnées, à la suite de l'épidémie de peste un siècle auparavant. Une guerre s'ensuivra, qui causera de lourdes pertes dans les deux clans. Seule une intervention du roi Hubert X mettra un terme à ce conflit. Les terres des Fariboults seront données au Duc Dominique d'Aurelly. La famille est encore à la tête de ce clan aujourd'hui.

1502 : Invention de l'imprimerie par le krasslandais Krüssenberg.

1507 : Charles III, de la branche des Mezzanine, monte sur le trône. Il fera construire le château des Louvrières, à Micropolia et s'y installera avec sa cour, après des travaux qui dureront 18 ans. On remarquera l'immense Galerie des Miroirs, longue de 300 mètres, qui fait encore la renommée internationale du château.

1542 : L'Eglise de Francovie est à nouveau secouée par la contestation. Des réformistes venant du clan de Mézénas créent l'Eglise Réformée de Francovie, qui est aussitôt déclarée anathème et illégale par le roi Charles IV. Partisans de l'Eglise Romane et de l'Eglise Réformée s'opposent, la ville de Girouillan et même la capitale Micropolia sont le théâtre de violences qui vont bientôt tourner à la guerre de religion. Plus de 25000 personnes mourront au cours de la terrible nuit de la Saint Barnabé, le 28 avril 1543. Voulant mettre un terme à cette guerre, le roi ose une action d'éclat et se rend un dimanche matin à une messe de l'Eglise Réformée. Il signera quelques jours plus tard un décret royal qui donne à chaque Francovar une totale liberté de culte.

1610 : Le roi Othon VII monte sur le trône. Le Duc Adémar d'Aurelly est nommé Ministre royal de l'aménagement du territoire et entreprend un assèchement des marécages des Fariboults.

1638 : Jean-Bernard Boqueline écrit de nombreuses pièces de théâtre. On a émis l'hypothèse qu'il était très lié au roi Charles V. Sa pièce Le médecin et le roi, très vive critique de la médecine de l'époque, sera bien accueilli par la cour, un peu moins par la confrérie des médecins.

1672 : Denis de Mézénas et François d'Aurelly écrivent l'Encyclopédie Universelle.

1744 : Naissance de Ludovic de Lamenlières, libre penseur et philosophe. Il est considéré par beaucoup comme le père de ce que l'on appellera le Réveil Francovar.

1778 : La récolte ayant été très mauvaise, une famine s'abat sur le pays. Beaucoup de Francovars ne survivront pas.

1781 : Le pouvoir royal est de plus en plus contesté. La majorité des Francovars vivent dans la misère alors que la noblesse et l'Eglise Romane étale un luxe opulent.

1789 : Le 12 mars, une manifestation de Micropoliens, protestant contre le prix du pain, va dégénerer et va entrainer de grands bouleversements. La Garde Royale tente de contenir la foule qui s'approche dangereusement du château des Louvrières. La foule s'installe dans la cour du château et refuse d'en partir avant d'être reçu par le roi. Annaëlle de Lamenlières, la fille du philosophe mais aussi Charles Formenteuil, avocat, prennent parti pour les manifestants et en appellent à une révolte de tout le peuple. Des états généraux sont organisés, menés par Lamenlières qui a rejoint sa fille. On élit une assemblée. Celle-ci écrit une nouvelle constitution, déclare la fin de la royauté et proclame la République. Le roi est forcé à l'abdication et lui et sa famille quitteront le pays pour se réfugier à l'étranger. Le 14 juillet 1792 nait la Première République.

1801 : Les îles de la Nouvelle Francovie obtiennent leur indépendance.

1812 : La République est menacée. Les mauvais résultats économiques, la pauvreté et la misère qui ne diminuent pas, un gouvernement instable qui se dispute constamment, tout concourt à l'anarchie. Mais un général de l'Armée de la République va bientôt remettre de l'ordre dans tout cela.


Le Général Ferdinand de Goubin est un soldat apprécié par ses hommes. Son sens tactique et sa grande intelligence du terrain ont fait de lui un stratège dont les opinions sont toujours écoutées avec respect. Il a fait partie de ceux qui dès le départ ont soutenu la Révolution et ont contribué à la naissance de la République. Il est las de voir son pays souffrir de l'indécision des hommes politiques et du gouvernement. Le 8 septembre 1812, 20 ans après la proclamation de la Première République, le Général marche sur la capitale et prend le pouvoir par un coup d'état. Le 12 décembre 1812, il est officiellement couronné Empereur des Francovars sous le titre de Luc François Maxime Ier, reprenant ainsi le nom du Consul Roman qui créa la Francovie. Sous son règne, la Francovie atteindra un niveau de prospérité inégalé. L'agriculture est toujours le point fort de l'économie francovare, mais le pays se distingue également par un grand nombre de découvertes scientifiques, mais aussi par une grande richesse artistique.


1828 : Découverte de la pénicilline, par le francovar Alexandre Flémingue.

1831 : Maximilien Berthelot invente le tout premier stétoscope.

1833 : Alban Kikujiro, architecte asiatique de grand renom, construit le Palais de l'Eté, qui deviendra plus tard résidence du Président de la République.

1836 : Sur décision et décret impérial, Sigismond de Jullanis est fait Saint et martyr de l'Empire. Il est depuis ce jour le Saint-Patron de Micropolia. Les dix autres moines qui périrent avec lui sur le bûcher sont eux aussi canonisés.

1838 : Construction de l'Hôpital Othon Dégoulin de Micropolia. Il est à l'époque le plus moderne du Micromonde.

1842 : Louis Parazès, docteur et biologiste, découvre le vaccin contre la rage.


En 1847, l'Empereur Luc François Maxime Ier est mourant. Dans ses dernières volontés, il émet le désir que la République reprenne ses droits et que jamais aucun Empereur ne règne à nouveau sur la Francovie. Il mourra à l'aube du 25 décembre 1847, après exactement 35 ans de règne. Il sera beaucoup pleuré par son peuple.


Dès le 1er janvier 1848, la IIème République est proclamée. Félix Parmentier est élu Président de la République.


1851 : C'est le début de la Révolution Industrielle en Francovie. Le train et l'automobile font leur apparition. Jean-Charles-Édouard De Foumocrais, à bord de son véhicule l'Insoumise, bat un record de vitesse en étant au volant du premier engin motorisé à dépasser les 30 kilomètres à l'heure.

1854 : Jules Massintat est élu Président de la République. Il sera reconduit cinq fois et donc restera président 36 ans. A la fin de son dernier mandat, il reconnaitra que c'était peut-être un peu long.

1867 : Heidi Merks, professeure d'université en philosophie et en économie, écrit Le Capital ou la Théorie des Cycles. L'ouvrage paraitra tout d'abord au Krassauerstein, puis sera diffusé dans tout le Micromonde. Il est à l'origine de la pensée communiste et du mouvement politique qui porte son nom encore aujourd'hui : le merksisme-luninisme.

1882 : Loi sur la liberté de la presse.

1890 : André-Louis Dubauchamp est élu Président de la République.

1895 : Naissance du Parti Merksiste-Luniniste Francovar.

1902 : Hubert Mezzanine est élu Président de la République. Il est le descendant d'Hubert de Mezzanine, roi de Francovie de 261 à 297.

1907 : Cette année voit les débuts de l'aviation. Le 3 avril, le jeune Marcellin de Kaulle effectue un vol à 3 mètres au-dessus du sol et sur 84 mètres.


Le vingtième siècle est marqué par la période la plus sombre de l'Histoire de la Francovie. D'une part, deux conflits majeurs vont secouer le Micromonde et feront des millions de victimes. Mais en 1952, alors que le pays soigne encore ses plaies, de tragiques événements vont survenir, qui vont plonger la Francovie dans les ténèbres.


Décembre 1952 : Un groupe de terroristes va déclencher une série d'attentats dans la capitale. Ce groupuscule d'extrême-droite, les Légions de la Mort, s'attaquera tout d'abord à la cathédrale de Micropolia qui subira de sérieux dégâts, au cours d'une célébration du 140ème anniversaire du couronnement de l'Empereur Luc François Maxime Ier. L'attentat fera 80 morts et 250 blessés. Puis ce sera le Palais Présidentiel qui sera visé mais l'attentat échouera. Un état d'urgence est déclaré, rapidement suivi par une loi martiale. Le Président Théodore Machetot sera rapidement dépassé par les événements : il prononcera des élections législatives anticipées mais qui ne donneront de majorité réelle à aucun parti politique. De plus, le Premier Ministre Edouard Chambrille, nommé par le Président, sera incapable de constituer une coalition et remettra sa démission 3 semaines après sa nomination, sans avoir pu former de gouvernement. Désespéré, le Président Machetot confiera un pouvoir exceptionnel et temporaire au Colonel Edgar Jallan. Celui-ci mettra bientôt des proches à des postes clés puis, en 1953, déclarera mettre la Constitution et la IIème République entre parenthèses, "le temps de remettre le pays en marche", expliquera-t-il dans un discours au pied de la cathédrale de Micropolia. Mais la suite des événements ne sera pas à l'image de ce qu'il a promis. Malgré des débuts encourageants au niveau économique, malgré l'arrestation de tous les membres des Légions de la Mort et leur exécution, le Colonel Jallan laisse de moins en moins de libertés à son peuple. La presse est muselée, l'opposition est inexistante, les grèves sont interdites. Puis le Colonel devient soudainement paranoïaque, voit des complots partout. Pour se protéger il crée une police (la Milice Noire). Des arrestations arbitraires se succèdent, des personnes sont exécutées sans motif, parfois sur simple dénonciation anonyme. En 1984, c'est son fils Damien Jallan qui prend la tête du pays. Ses méthodes ne sont guère différentes de celles de son père et la Francovie sombre un peu plus dans la dictature.


Vingt-cinq années passeront avant que des hommes et des femmes osent se dresser. Dans le plus grand secret, le Conseil des Clans va être reformé. Ils demanderont à leur clan respectif de mettre pour un temps leurs différences de côté et s'uniront pour renverser le dictateur. Chose curieuse, l'armée se joindra à eux, car contrairement au Colonel Jallan, son fils n'est guère apprécié chez les militaires.


Le 17 septembre 2012, au petit matin, plusieurs petits groupes armés, soutenus par l'aviation et l'infanterie, rejoints par les chars de combat, en provenance d'Almara, des Fariboults, de Mézénas, de Picabie et de Remipolis marcheront sur Micropolia. Plus de 100 000 hommes arriveront à la capitale et feront le siège du Palais Présidentiel. Jallan ne mettra pas longtemps à accepter l'inéluctable. Dans une tentative désespérée, il essaiera de fuir mais son hélicoptère sera abattu par l'aviation francovare.


Il faudra moins de trois mois pour que les chefs des différents clans entreprennent la mise en place de nouvelles institutions. Dans la deuxième moitié de décembre 2012, la Constitution fut acceptée par referendum et le 1er janvier 2013 fut proclamée la IIIème République.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11141
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire Anté-ludique de la Francovie

Message  Paul Mezzanines le Jeu 23 Oct - 11:03

Histoire contemporaine
Par Pierre Kikojiro (source)


IIIème République 2012 - 2013

La IIIème République veut tirer un trait définitif sur la Dictature, la nouvelle devise Pour le Peuple la Patrie et la Nation transmet ce message, les Clans retrouvent un grand pouvoir de décision sur leurs villes et leurs régions, un pouvoir indépendant du pouvoir central de la République. Le nouveau régime décidé par les 5 Clans Fondateurs est un régime semi-Présidentiel ou le Président de la République partage le pouvoir avec le Premier Ministre et doit s'appuyer sur le Parlement pour mener sa politique. La Cours Suprême, garante de la Constitution est fondée.

Le drapeau Francovar : l’étoile à huit blanches sur fond bleu est créée


le drapeau Francovar

L'hymne national, le Sacre, est choisi comme hymne du pays

https://www.youtube.com/watch?v=CZ9YymCxc8k
le sacre

Enfin le 2 Décembre est décrété fête nationale.  Les Fondateurs décident ensembles d'une constitution pour la IIIème République, elle est mise au vote par Référendum le 16 Décembre 2012 et est adoptée a 57% en faveur du OUI. Le Peuple décide d'adopter la IIIème République. Dans l'attente de premières élections Législatives, La Cours Suprême occupe le pouvoir de façon temporaire.

http://francovie.hol.es/wiki/index.php?title=Constitution
La constitution de la IIIème République réinstaure la Démocratie après les année Jallan

En Janvier 2013, des élections législatives sont décrétées, les trois principaux partis politiques y participent, Le Parti du Peuple et des Citoyens et le Parti Centriste Francovar s'unissent pour former l'Union pour la Nouvelle République face au Rassemblement Démocrate et Républicain. Stéphane Maurier mène la liste UNR et Pierre Kikojiro la liste RDR, le 18 Janvier l'UNR l'emporte et Stéphane Maurier devient Premier Ministre.

Au Mois de Février a lieu la première élection Présidentielle de la IIIème République, Stéphane Maurier, fort de sa position de Premier Ministre, déclare sa candidature, il affrontera Daniel Morgan (RDR) et Delphine Ruffieux (PMLF), la campagne sera violente en terme de critiques et d'insulte, les références a la Dictature Jallan sont nombreuses, finalement Daniel Morgan est élu Président de la République, le premier de la IIIème République, et entre en cohabitation avec Stéphane Maurier.


Daniel Morgan

L'une des mesures historiques de Stéphane Maurier aura été de prononcer un amnistie envers les collaborateur de Jallan. Cette loi (surnommée Loi Pardon) fit beaucoup jaser et fut adopté mais provoqua des divisions au saint de l'opposition RDR qui n'était pas entièrement favorable a une telle amnistie. Il fit créé les Conseils Locaux et adopta un système de remboursement des campagnes électorales envers les partis ayant obtenu plus de 20% des voix a une élection.

En Février, fait historique, au cours des nouvelles élections législatives le RDR forme une alliance avec le RIGF, parti d'extrême-Droite, pour combattre L'UNR qui avait permi la victoire de Stephane Maurier. L'UNR crée la surprise car bien que l'UPF (RDR-RIGF) ait la majorité des votes, l'UNR a, elle, le plus de sièges a l'Assemblée Nationale! Le PCF en ayant plus que le PPC, Damien Hautelier, sa tête de liste, est nommé Premier Ministre par Daniel Morgan. Hautelier étant un homme de consensus et de rassemblement forma un Gouvernement d'union nationale.


Damien Hautelier, Premier Ministre qui fit un gouvernement d'union nationale

Les premiers jours de Damien Hautelier à la tête du Gouvernement sont perturbés par une Motion de Censure proposée à son encontre par Francovie Unie. Une nuit de guerre intense entre FRU qui souhaite faire tomber le Gouvernement, le RDR, manœuvré par le Président de la République, qui essaye d'en tirer avantage; et le PPC qui accuse le même RDR de vouloir faire chuter Hautelier à lieue jusqu'à ce que Daniel Morgan vienne siffler la fin de la récréation. La motion est finalement rejetée. Parmi les mesures du Gouvernement Hautelier on peut noter la création des Universités d'avenir et des Ordres Nationaux et la Loi qui renforce les sanctions cotre le trafic de drogue.
[/size]

(Suite en cours d'écriture)
avatar
Paul Mezzanines

Messages : 1824
Date d'inscription : 06/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum