Dans le chateau de la Maison Picaban

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: Dans le chateau de la Maison Picaban

Message  Eléonore de Jullanis le Mar 26 Avr - 21:03

Eléonore était dans ses appartements. En tant qu'épouse, elle avait installé un bureau avec quelques secrétaires et ses gardes du corps. La jeune femme était en pleine réunion.

La journée avait été intense. Sa grand-mère était décédée et elle devenait héritière selon l'ordre de succession. Elle venait donc de recevoir l'ensemble des biens non aliénés à la couronne, qu'elle n'avait pas obtenue pour le moment. Cela représentait tout de même un sacré pactole d'actifs de 50.000 R$ dont une Holding AJA Tel. Le soir, elle avait été élue Conseillère Régionale du Comtat-Francovin, tout en ratant de peu le titre de gouverneure.

La jeune femme préparait sa revanche sur la vie, elle l'avocate qui avait été contrainte par l'étiquette familiale à n'être que "la princesse à marier". Elle venait de devenir la femme la plus puissante du Comtat et comptait bien s'affirmer comme tel.

Elle était avec ses conseillers à regarder ce qu'elle pourrait faire avec l'AJA Tel.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11193
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le chateau de la Maison Picaban

Message  Eléonore de Jullanis le Sam 30 Avr - 21:21

Un Hubert annonça à Eléonore que le feu de l'Ile au Phare avait été allumé et que les Chefs de famille allaient se réunir. Eléonore soupçonna une tentative des chefs de lui retirer son héritage et elle ne pouvait le supporter.

Eléonore de Jullanis:

Je vais m'y rendre pour m'y opposer.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11193
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le chateau de la Maison Picaban

Message  Archimède Parmentier le Mar 29 Nov - 21:58

Rayal Picaban était dans son bureau à l'étage de son chateau familial.
Il était accompagné de son plus proche conseillé Pierre Stroegler qui était son second depuis longtemps maintenant.
Le Prince-Picaban était au téléphone, visiblement la conversation était sérieuse. Le visage du prince était crispé.



Oui tout est pret nous pouvons passez à l'action dès demain s'il le faut.
D'accord.
Oui je vois. Oui d'accord faisons comme cela.
Oui.


Pour le Peuple, la Patrie et la Nation oui c'est ça.
Bonsoir.


Il raccroche et se tourne vers son homme de main.

Tu dois préparer les groupes pour Picabie, St Roman les Flots et Nieba. Tout doit etre parfait. 

Pierre Stroegler :




Je m'occuperais personnellement de Picabie votre altesse.


Rayal Picaban : Parfais, au travail alors.
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 7088
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le chateau de la Maison Picaban

Message  Archimède Parmentier le Sam 20 Mai - 19:47

A l'interieur du chateau comme à la fin du 20e siècle les jallanistes profitaient des lieux.
Ils s'étaient emparés de ce chateau traditionnel et l'élite locale l'utilisait comme lieu de villégiature.


Cela en était trop pour Rayal Picaban qui profitant des armes livrés par le Skotinos mais aussi par les hommes formés dans le Comtat décida de reprendre le chateau.
Il ordonna à Pierre Stroegler de diriger les opérations.


Ce dernier en tenu de combat, accompagna le commando pour reprendre le chateau.



Les jallanistes étant surpris ils ont eu beaucoup de mal à se défendre et beaucoup se rendirent.
La prise du chateau fut assez aisée et Stroegler avait une trentaine de prisonnier sur les bras.


Il ordonna leur execution.


Prevenant Picaban de la reprise du chateau, le Prince décida de venir au chateau pour féliciter ses hommes avant de repartir aussi sec, de peur d'une réaction jallaniste. 
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 7088
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le chateau de la Maison Picaban

Message  Archimède Parmentier le Ven 26 Mai - 20:29

Rayal venait de récuperer son chez lui.
Il était cependant en colère.
Stroegler essayait de la rassurer.

- Votre altesse nous devons rester calme et attendre
- Attendre ? Ma femme est en train de vendre le Trone à un mezzanine !

Les rumeurs allaient bon train sur ce sujet.

- Ma propre femme ! Mon trone !
- Vous savez bien qu'elle est obligée cela ne fonctionne pas comme ça !
- Je refuse de rester la "première dame" ! C'est moi qui doit régner !

Picaban avait de plus en plus de mal à tenir son rang de mari. Les pouvoirs appartenaient à sa femme et lui ne dirigeait pas le clan, seulement la famille et encore avec grande difficulté suite aux pressions de Parmentier.

- Vous etes le Prince de la Maison divine et impériale. Vous etes de descendance divine et vous ...
- En plus elle est incapable d'enfanter !


Le mot était laché. C'était là le vrai problème. Picaban avait besoin d'un héritier mal pour verouiller un peu plus son pouvoir sur la famille.
Cependant malgré des tentatives nombreuses, le couple n'était pas parvenu à avoir un enfant.
Comprenant la situation Stroegler laissa seul le Prince Picaban devant la grande cheminée du chateau. 
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 7088
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le chateau de la Maison Picaban

Message  Archimède Parmentier le Ven 26 Mai - 21:16

Picaban venait d'apprendre que sa femme venait de quitter la palais présidentiel.
Il n'arrivait cependant pas à la contacter.
Il attendait de ses nouvelles. 
Stroegler avait été envoyé au Comtat pour aller lui parler de la rencontre entre les clans. 
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 7088
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le chateau de la Maison Picaban

Message  Eléonore de Jullanis le Ven 26 Mai - 21:35

Le téléphone de Rayal sonna. C'était le numéro de son épouse, au bout du fil, c'était un homme, un certain Dr Douglas qui lui parla. Sa femme Eléonore venait d'être hospitalisée pour un malaise.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11193
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le chateau de la Maison Picaban

Message  Archimède Parmentier le Ven 26 Mai - 21:37

Rayal Picaban fut surpris.
On ne s'attend jamais à ce genre de nouvelle mais encore moins quand théoriquemement la personne aimée est au sommet de la gloire.
Il se précipita en direction de l'Hopital. 
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 7088
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le chateau de la Maison Picaban

Message  Archimède Parmentier le Lun 26 Fév - 19:16

Au sein du Chateau, on préparait un Conseil de Famille qui s'annonçait décisifis.
En effet les "Picaban-Parmentier" avaient demander cette réunion sans expliquer pourquoi.
Rayal Picaban l'actuel Prince-Picaban n'était pas naif, il savait que le but était de l'écarter de son trone familial.
Il en discuta avec son principal conseillé, l'ancien Vice-Président nationaliste Pierre Stroegler :



- "Ce salopard de Parmentier a lancé son opération pour me faire tomber."
- "Je ne comprends pas, vous etes encore membre du Conseil des Sages et vous avez désormais deux enfants avec l'actuelle dirigeante de l'Ouest. Vous etes largement assez puissant pour garder votre trone."
- "Les Comtadins sont inactifs et toi tu as perdu le controle des nationalistes ne l'oubie pas."

Stroegler marqua sa soumission et s'excusa pour cette perte de pouvoir.

- "Buisson s'est raté pendant son mandant je vais vite récuperer le FDP je vous le promet votre altesse. Mais meme avec l'inactivité du Clan Comtadins vous restez largement assez puissant pour tenir le trone."
- "Pas si l'enfant héritier arrive."

Stroegler n'y pensait plus.

- "Ah oui c'est vrai. Votre cousin l'ancien Prince-Picaban a eu un enfant qui théoriquement doit monter sur le trone. Mais c'était il y a bientôt 3 ans en 2015 et on ne l'a toujours pas vu. C'était peut etre du bluff de Parmentier."
- "Tu as vu comme moi les papiers de naissance, ce n'est pas du bluff et il va venir lors de cette réunion j'en suis certain.
- "Comment le savez vous ?"
- "Parmentier est vieux. Il doit agir."
- "Je n'en suis pas convaincu."
- "J'ai aussi appris que la veuve de mon cousin, la mère de l'enfant est décédée il y a peu, sa dépouille doit etre entrée à Picabie."
- "Ahh en effet cela a du convaincre l'enfant. Qu'allons nous faire ?"
- "Nous allons devoir entrer dans le jeu de Parmentier."
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 7088
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le chateau de la Maison Picaban

Message  Archimède Parmentier le Ven 2 Mar - 4:20

La réunion du Conseil de Famille avait eu lieu tard le soir. 
Les hotes étaient nombreux, les camps étaient logiquement partagés entre les conservateurs de Rayal Picaban actuel chef de la famille et les progressistes des "Picaban-Parmentier".

Comme cela fut prévu par Rayal Picaban, le but des progressistes était simple. C'était de faire venir l'enfant de l'ancien Prince-Picaban afin de réclamer le trone de la famille parfois appelé le siège.

Le fonctionnement de la maison Picaban était très complexe et avait donné de façon historique à des combats parfois acharnés et très violents.
Si théoriquement la succession est simple avec le principe de primogéniture masculine, il est toléré des sortes de "coup d'Etat" si bien qu'un membre puissant de la famille peut prendre le pouvoir bien que n'étant pas le légitime suzerain. 
Théoriquement toujours ces putchs dynastiques ne pouvaient pas avoir lieu dans une Francovie moderne surtout qu'après le massacre de la famille Picaban par les jallanistes, il ne restait plus qu'un seul membre de la famille en 2012, Ernest Picaban ce qui laissait penser une période de pacification dans la transmission du pouvoir.
Si c'était le cas dans la transmission entre Ernest et son fils Vincent, le passage à la IIIe génération lui avait été marqué par la violence.

Le fils de Vincent, Lucas Picaban avait été assassiné officiellement par des indépendantistes mézéniens (qui donneront l'actuel état de Mézènas). Officieusement cependant c'était bien le cousin de ce dernier, Rayal, qui était à l'origine du meurtre et ce dernier s'était emparé du pouvoir en tant qu'héritier de Lucas ce qui placait le trone du coté des descendants de Henri Picaban.



Cependant la transmission du pouvoir était jugée litigieuse par les descendants de Vincent Picaban notamment par la sœur de Lucas assassiné, Marie-Anne. En effet Lucas avait l'intention de changer le système et d'autoriser les femmes à devenir Princesse-Picaban, une réelle révolution à l'origine d'ailleurs de l'assassinat de Lucas par son cousin. Cela aurait permis à Marie-Anne d'héritier de son frère et d'écarter Rayal et les siens au fin fond de l'ordre de succession.

Cette dernière profita que la veuve de Lucas soit enceinte (par un stratagème de Parmentier) du véritable héritier pour faire vaciller Rayal qui pu gagner du temps via un accord avec les parmentieristes en promettant de soutenir l'enfant à sa majorité.


Il annonça peu après qu'il ne respecterait pas sa promesse et l'enfant disparu sous la protection de Parmentier. Le voila agé de près de 27 ans et en train de réclamer son Siège devant le Conseil de Famille après le décès de sa mère qui le décida de revenir en Francovie après un exil protecteur à Nadur.







Quentin Picaban souhaitait donc retrouver son trone et il avait été grandement préparé pour ça toute de sa vie à cet instant fatidique.
Bien que dans la vie il ne soit pas charismatique, des conseillés de Parmentier l'aidèrent à améliorer sa communication ce qui lui permit de défier oralement Rayal Picaban.



Ce dernier, condescendant, assis sur le trone qu'il ne comptait lâcher n'hésita pas à utiliser des insultes et à qualifier le candidat de faux héritier et de batard.
Les mots étaient durs mais Quentin Picaban avait la parade en invitant les plus religieux à le respecter puisqu'il était l'héritier direct du Premier Homme façonné par les élus et que toute insulte à son encontre était une grave atteinte aux Elus et à Dieu. 
Par ailleurs il rappela la promesse de Rayal sur le fait qu'il devait le reconnaitre comme seul et unique Prince-Picaban.


L'argument faisait mouche et mettait en difficulté Rayal Picaban qui ne pu que gagner du temps en mettant fin au Conseil de Famille en demandant des expertises ADN pour vérifier que Quentin était véritablement le fils de Lucas.
Rayal savait très bien que c'était son fils pour avoir déja eu les résultats mais cela lui donnerait plusieurs jours pour organiser sa réplique.


Théoriquement Rayal Picaban était assez puissant pour tenir son trone puisqu'il était un membre du Conseil des Sages et avait une grande alliance notamment matrimoniale avec le Comtat mais sa femme était en grande difficulté actuellement dans son Clan et Parmentier disposait d'une influence largement supérieur en Francovie et dans le Micromonde, largement de quoi convaincre le Conseil de Famille de valider une transmission de pouvoir à Quentin.


Rayal Picaban allait devoir réfléchir rapidement ... 
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 7088
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le chateau de la Maison Picaban

Message  Archimède Parmentier le Jeu 8 Mar - 23:56

Rayal Picaban avait demandé à son fidèle Pierre Stroegler de venir le voir.
Le prochain Conseil de Famille décisif s'approchait.
Rayal avait obtenu les résultats et sans surprise Quentin Picaban était bien le fils de Lucas Picaban ce qui renforcait la possibilité qu'il soit désigner comme le prochain Prince-Picaban.
Rayal avait cependant une idée très simple :

- "Tu dois tuer Quentin."

Stroegler était surpris, ce n'était pas la première fois qu'il recevait une telle demande y compris de Rayal mais le moment lui parait incongru.

- "Cette fois c'est trop tard, on va immédiatement penser que c'est nous qui sommes derrière cela."
- "C'est vrai mais peu importe. Si tu tue Quentin, cela met fin définitivement à la possibilité d'héritage pour les parmentieristes. Meme dans le cas où je serais destitué, ce qui parait peu probable, ce serait mon fils qui deviendrait le Prince-Picaban, étant mineur ce serait mon frère qui deviendrait Prince-Régent. Dans tous les cas nous serons donc gagnant. Les parmentieristes sont trop loin dans l'ordre de succession et seul Quentin pouvait bousculer cela. 

Stroegler réfléchissait. C'était de toute façon la seule solution. 
Il accepta donc la mission de son maitre avant de se retirer.
Il comptait de nouveau réunir l'élite du "National Picaban" le groupuscule extremiste qu'il dirigeait. 
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 7088
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le chateau de la Maison Picaban

Message  Archimède Parmentier le Sam 12 Mai - 23:31

La flémingite causa la perte de Rayal Picaban.
Touchée par la maladie il vit la plupart de ses soutiens et notamment les comtadins empechés de l'aider à garder son trone.
Il du donc le céder à Quentin Picaban, le fils de son cousin qu'il avait assassiné pour atteindre le pouvoir familial. 


Contrairement à ce qu'aurait voulu Parmentier, son soutien de première heure, Quentin Picaban avait décidé d'organiser une toute petite cérémonie pour son intronisation en tant que nouveau Prince-Picaban malgré sa victoire totale ce qui constituée également une revanche pour Parmentier. 
Un tel changement de Prince étant rarissime.


Mais surtout, contrairement à ce que lui avait indiqué Parmentier, Quentin Picaban préféra enterrer la hache de guerre et refusa de batardiser son prédécesseur, sorte d'excommunication familiale, ce qui lui aurait assuré d'écarter définitivement Rayal Picaban de toute prétention sur le Trone ce qui était loin d'etre inutile étant donné que ce dernier restait l’héritier du trône en attendant un changement des règles de succession attendu depuis plusieurs années où les femmes devraient pouvoir accéder pour la première fois à ce poste de chef de la famille mis en place par le fondateur du Clan de Picaban et dont les conséquences religieuses seront importantes. 





Pour l'instant cependant Quentin Picaban n'avait pas franchi ce pas bien qu'il annonça officiellement qu'il allait le faire.
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 7088
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le chateau de la Maison Picaban

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum