Cellule de crise "Coup d'Etat de l'Ile du Phare"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cellule de crise "Coup d'Etat de l'Ile du Phare"

Message  Archimède Parmentier le Lun 20 Avr - 3:21

Archimède Parmentier , le Président de la République était présent avec le ministre de la défendre Sandrine Loors , le ministre délégué à la Sécurité François Derue ainsi qu'avec les généraux dirigeant l'armée de Terre Hans Von Popelteck , la Gendarmerie le "Major"(qui ne l'etait donc plus) Cruchot et la Marine Jean Pierre Fostier.


Il n'y avait pas de général d'armée de l'Air qui avait été nommé pour l'instant et le ministre de l'interieur François Bogendorfer n'avait pas été mis au courant de cette cellule de crise.
La Première Ministre était absente aussi , elle avait été mis au courant mais était resté travailler à la Lenterne histoire de ne pas éveiller les soupçons de Bogendorfer.


Parmentier expliqua tous les faits que lui avait apporté Georgette Malainbar , la Présidente de la Région du Comtat.
Le Coup d'Etat de Louis de Saint Auteuil aidé des jallanistes et d'une armée de 2000 hommes qui a pris en otage vraisemblablement le Hen Cyngor et la complicité de Bogendorfer.






Pour l'instant Parmentier se refusait de remettre en cause définitivement Bogendorfer qu'il affectionnait. Il prit cependant plusieurs précautions afin de le tenir écarter ne serait-ce que de l'information meme de la cellule de crise qui s'était réunit en véritable catiminie y compris au niveau de la protection des membres histoire qu'aucun garde ne puisse prévenir l'actuel et toujours ministre de l'interieur.


Bref voila le topo messieurs et Sandrine.


J'ai confiance en Georgette mais il s'agit peut etre d'un malentendu voir peut etre d'un complot d'Andrew qui sait.
Autant je suis certains que les jallanistes sont dans le coup , ne serait-ce que ce front commun ne peut le démontrer mais aussi leur exactions en Elvéotie et peut etre à Almara qui sait. 


Nous ne pouvons prendre aucun risque aussi Bogendorfer est et restera ecarté de ses réunions. On peut penser qu'il y aurait d'autres espions , nous devons donc rester en catimini. 


Avant tout il faut vérifier ses informations aussi j'enverrais une equipe de l'Institut Fillin sur place.


L'institut Fillin du nom du médecin qui a découvert la Flemingite était certainement l'institution la plus spécialisé sur la flémingite du Micromonde. 


L'institut étant dirigé par une Comtadine , je ne prendrais pas de risque et j'enverrais une equipe moi meme via le ministère de la Santé , cela ne posera pas de problème. Louis et Bogendorfer si il est dans le coup devront dévoiler leur jeu ...


Malgré tout je veux préparer un plan de défense contre ce coup d'Etat Régional.
Général Von Popelteck faites nous un résumé de la situation.








Bien monsieur le Président.


Le Général de l'Armée de Terre se leva et se dirigea vers le grand ecran de la salle pour y exposer avec un laser la situation.
Une image apparait sur l'Ecran. 





Voici la Région du Comtat.
J'ai divisé en secteur la région avec une ville pour chaque secteur plus un autre secteur pour l'ile du Phare au centre qui est le siège du Hen Cyngor qui selon les informations exposées par le Président de la République est aux mains des putchistes.

Les croix roses representent les forces de police , environs 400 hommes chacune de la région. On peut le voir que suite aux différents problèmes indépendantistes qu'a connu la région en Decembre , il y avait une présence policière sur l'ile du Phare. Celle-ci est donc hors course si on en croit les informations de Georgette Malainbar. Il y a deux autres forces de police dans les deux grandes villes de la Région , le Comtat et à Nieba.

Les deux ronds roses representent elles les forces militaires de 800 hommes par base. Une est présente à Remoine , l'autre à Nieba.

Comme vous pouvez le voir sur l'Ecran nous avons donc plusieurs objectifs tactiques à prendre en compte.
Tout d'abord il faut savoir que si nous perdons le controle du Comtat et de Remoine en meme temps , nous perdons tout le coté Ouest de la Région et un débarquement militaire sera extremement difficile à organiser. Il sera possible mais il faudra déclarer une véritable guerre avec les effectifs afférent.

De plus si nous perdons le Comtat nous perdons le siège de la Région ainsi que la SCBM et le controle de Delta. Tout ce qui touche à la base de lancement spatial de Rémipolis sera sous notre controle mais sinon la quasi totalité des moyens de production seront elles sous le commandement des putchistes.

Ainsi nous devons à tout prix en premier lieu eviter la perte de la cote Ouest. Le second objectif étant de garder le controle du Comtat. 

Un débarquement sur l'ile du Phare est aussi envisageable mais en absence d'information sur les effectifs adverses je ne peux me prononcer sur les chances de victoire de notre camps.



Parmentier était pensif.
Il souhaitait ecouter l'avis de ses conseillés , chose assez rare pour le signaler (Répond par MP Ferdi).
Mais il souhaitait faire une remarque.

Autant pour Bogendorfer j'ai des doutes , autant pour les jallanistes non. Aussi je veux que vous mettiez sous surveillance Macaron et Pontois , cela doit etre le plus discret possible mais si ils s'enfuient de la Francovie vous les arretez coute que coute et si vous ne pouvez pas ... vous pouvez les couics ...


Général Von Popelteck : Et pour Bogendorfer ?


Parmentier : Surveiller un ministre est moralement et politiquement plus difficile ... mais faites le. Par contre encore une fois faites le avec vos propres services , pas ceux du ministère de l'interieur. D'ailleurs François de ton coté tu feras tout pour prendre les dossiers touchant à cette histoire , après tout c'est ton domaine de spécialisation dans le gouvernement et si Bogendorfer veux voir les dossiers tu lui fais le coup du ministre de tutelle qui ne fait pas confiance à son ministre délégué , bref tu gagnes du temps , plusieurs jours au moins , tu demandes à ce que je tranche en Conseil des Ministres ce qui nous fera gagner tout le temps qu'il nous faudra pour avoir le fin mot de cette histoire.
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6504
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cellule de crise "Coup d'Etat de l'Ile du Phare"

Message  Paul Mezzanines le Lun 20 Avr - 14:29

François Derue : Très bien, monsieur le Président.

Le chef de cabinet de Sandrine Loors s'approcha pour lui faire part des dernières nouvelles.

Sandrine Loors : Allumez la télé sur Canal Francovie, tout de suite !

Un des conseillers de Parmentier s'exécuta. Le Grand-Duc Andrew de Saint-Auteuil apparut sur l'écran en pleine allocution.

Andrew de Saint-Auteuil : "(...) éliminer les branches nécrosées. Louis, tu n'est pas Grand-Duc ou Comte Comtadin. Tu n'est rien d'autre qu'un putschiste mal conseillé et enfermé aujourd'hui sur l'Île au Phare. Monsieur le Président de la République, l'heure est grave. En vertu de l'Article 6 de la Constitution de la République Francovare, je vous demande une assistance militaire immédiate (...)"

Sandrine Loors : Il faut intervenir tout de suite, monsieur le Président. Si nous n'arrêtons pas les jallanistes du Comtat, ceux de Micropolia se croiront en position de force pour tenter un coup d'état national.

Amiral Jean-Pierre Fostier : Le soucis est, comme l'a dit le général Von Popelteck, qu'on ne sait pas combien ils sont, quelles armes ils ont, quelles positions ils occupent, ...

Général Quentin Cruchot : C'est vrai, mais ils ne disposent pas de forces illimitées, l'Armée sera toujours plus forte et elle a un soutient aérien.

Le gendarme se leva pour se mettre à côté du général Von Popelteck, toujours debout.

Général Quentin Cruchot : Les forces armées au Comtat peuvent donner l’assaut, appuyée par des divisions venues en renfort du Vernier et de Picabannie. La Gendarmerie les remplacera dans les zones qu'ils occupent pour maintenir l'ordre et protéger ces territoires de la menace jallaniste. Louis de Saint-Auteuil est coincé sur son île, fait comme un rat. Il s'est piégé tout seul en organisant son putsch sur cette île. Il ne sera pas compliqué de lui faire entendre raison s'il est entouré par des milliers d'hommes bien équipés appuyés par des bombardiers.

L'intervention militaire me semble nécessaire, même si dans un premier temps nous pouvons juste mettre en place nos hommes et lui lancer un ultimatum.
avatar
Paul Mezzanines

Messages : 1831
Date d'inscription : 06/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cellule de crise "Coup d'Etat de l'Ile du Phare"

Message  Archimède Parmentier le Lun 20 Avr - 19:44

Archimède Parmentier :

Déclarer la guerre serait franchir un pas.

Que les forces militaires de gendarmerie présente là les 1600 hommes essayent déja de leur coté de régler cette affaire.
Que l'armée utilise ce gain de temps pour préparer les renforts pour intervenir.

Que la Gendarmerie place en arrestation les jallanistes.

Je retourne aux Louvrières.
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6504
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cellule de crise "Coup d'Etat de l'Ile du Phare"

Message  Archimède Parmentier le Lun 20 Avr - 20:15

On venait de signaler au général de l'Armée de Terre et au General de la Gendarmerie de violent combat du coté du Comtat contre les forces de gendarmerie.
Visiblement les rebelles tenaient la ville de Comtat-Francovin.


Le Président avait été mis au courant.


On avait également prevenu l'Amiral de la Marine (qui allait enfin servir à quelque chose dans ce conflit :p) que des forces militaires étaient présentent sur le lac de Nieba en direction de Remoine.
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6504
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cellule de crise "Coup d'Etat de l'Ile du Phare"

Message  Archimède Parmentier le Mar 21 Avr - 21:45

Parmentier était de retour au QG des armées.

L'actualité se portait sur les négociations mais aussi sur le dénouement du dossier almarien.
On avait évité , on l'esperait , une grande catastrophe à Almara en capturant la machine à flémingite rouge.

Le général de l'Armée de Terre Von Popelteck faisait un rapport sur la situation sur l'ile du phare :








Monsieur le Président,


Les négociations avancent peu , les rebelles ne veulent pas vraiment nous montrer l'état de santé des otages.
Selon le 1er rapport de notre négociateur sur place , tout le monde serait vivant mais il y a doute pour Bregen et De Prat , nous attendons le second rapport.


Malgré tout , nous avons l'impression que les rebelles veulent gagner du temps.





Le Président ininterrompue :


Pourquoi faire ?




Le Général repris :


Je pense monsieur le Président qu'ils veulent obtenir des renforts grace à la SCBM. Actuellement ils tiennent toujours la ville du Comtat , nous n'avons pas voulu attaquer , nous avons voulu rester sur le lac afin de savoir et d'intercepter tout deplacement de leur troupe. Le problème c'est qu'ils ne bougeront pas et que d'attaquer la ville du Comtat en pleine négociation ... surtout qu'ils vont le savoir meme si on prend la ville rapidement. Ils auront leur renfort à Minuit ce soir si on intervient pas , hier nous avions réussit à intercepter ses réformes.




Le Président :


Il faudrait donc envoyer des renforts dans la ville , quelles sont les forces en présence ?




Le Général :


Nous avons 100 hommes dans la base de Remoine mais il ne faut pas qu'ils bougent. Si on perd les villes de Remoine et du Comtat on pourra quand meme grace à eux faire un débarquement sur la cote Ouest. Nous avons également 300 hommes dans la base de Nieba , là aussi de la meme manière on peut pas trop les bouger , perdre la cote est serait catastrophique cela ouvrirait la voix à Picabie et Micropolia , cela généraliserait le conflit. Enfin nous avons 500 hommes sur la lac de Nieba qui peut attaquer n'importe où.


Les rebelles eux ne sont plus que 384 hommes sur l'ile du Phare et 132 hommes du coté du Comtat.




Le Président :


Il est donc possible de prendre l'ile du Phare d'assaut ?




Le Général :


C'est possible mais se serait très risqué. Si nous gagnions la rebellion est terminée mais si nous perdons ... ils auront le comtat , l'ile et on ne pourra rien faire sans perdre au moins l'une des cotes. Autant je pense que l'on arrivera à prendre le Comtat facilement , autant l'ile je ne sais pas ils sont très bien défendu.




Le Président :


Laissons une chance aux négociations mais si cela n'avance pas je veux que vous attaquiez ça


Il montre un endroit du doigt.




Le Général :


Bien monsieur le Président.
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6504
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cellule de crise "Coup d'Etat de l'Ile du Phare"

Message  Archimède Parmentier le Mar 21 Avr - 22:43

General de l'Armée de Terre Von Popelteck :

Les rebelles de l'ile du phare se sont rendu monsieur le Président.
Par contre en ce qui concerne ceux du Comtat , ils ne veulent pas se rendre , ils veulent faire un dernier baroud d'honneur.


Président Parmentier :

Eh bien donnons leur raison , lancez l'assaut.


Général de l'Armée de Terre :

Bien monsieur le Président
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 6504
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cellule de crise "Coup d'Etat de l'Ile du Phare"

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum