Arrivée du commando mézène en Elvéotie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Arrivée du commando mézène en Elvéotie

Message  Représentant Mézéne le Jeu 26 Jan - 7:31




Le commanda arriva en Francovie le jeudi, en tout début de matinée. Bertin avait conduit dans la première moitié du voyage puis Garak l'avait relayé au milieu de la nuit.

Le van se gara dans un coin isolé. Un message avait été envoyé à la résistance, le Front de Libération Francovar, pour convenir d'un rendez-vous.
avatar
Représentant Mézéne

Messages : 207
Date d'inscription : 19/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée du commando mézène en Elvéotie

Message  Paul Mezzanines le Ven 27 Jan - 6:46

Le FLF avait attendu avec impatience l'arrivée du commando mézène. Le général Mantrin avait répondu rapidement que le FLF pouvait venir à la rencontre des Mezenes et pourrait ainsi les guider jusqu'à Micropolia.

En attendant d'avoir une localisation pour la rencontre, Paul Mezzanines et des soldats chatillonais étaient déjà partis pour l'Elveotie afin de faire attendre le moins possible le commando qui devait agir au plus vite, sûrement pendant la cérémonie d'investiture du tyran.

Paul Mezzanines, descendant de la famille royale mezenienne qui régna sur la Francovie il y a plusieurs centaines d'année, mais aussi descendant du président Mezzanines, de la troisième république, avait été choisi en raison de ses origines mézeniennes. Si Chatillon-Vernier n'avait pas soutenu l'indépendance de la région de Mézénas, le Clan n'avait pas non plus lutté violemment contre les Mezeniens comme l'avait fait le Comtat-Francovin. Le FLF espérait ainsi prouver sa bonne volonté et ses intentions amicales. Il ne faisait aucun doute qu'une Francovie Libre reconnaîtrait la nation mézène et oublierait les querelles qui l'avait opposée à ses anciens citoyens dans le passé.
avatar
Paul Mezzanines

Messages : 1853
Date d'inscription : 06/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée du commando mézène en Elvéotie

Message  Représentant Mézéne le Ven 27 Jan - 7:11

Caporal Bertin : Je n'aime pas cette attente. Vous croyez qu'ils vont venir, monsieur ?

Levenbrech Garak : Normalement, oui. On leur a envoyé un message en début de semaine avec l'endroit du rendez-vous. Toute façon, s'ils ne se sont pas montrés à 18h, on lève le camp. On se débrouillera sans eux.
avatar
Représentant Mézéne

Messages : 207
Date d'inscription : 19/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée du commando mézène en Elvéotie

Message  Paul Mezzanines le Ven 27 Jan - 14:43

Les Châtillonais arrivèrent finalement au lieu de rendez-vous dans un véhicule plus discret que celui des Mézènes. Une fois le fourgon noir garé sur le lieu de rendez-vous, les membres du FLF sortirent pour rencontrer le commando qui devait libérer la Francovie.

Paul Mezzanines prit la tête de la "délégation" et s'avança vers les Mézènes, suivit par les autres résistants. Ne sachant pas qui dirigeait le commando, il s'arrêta et se présenta.


Paul Mezzanines : Honoré de vous rencontrer, messieurs. Je suis Paul Mezzanines, membre du FLF et je suis chargé de vous fournir toute l'assistance dont vous auriez besoin. C'est un acte héroïque que vous allez accomplir et la Francovie s'en souviendra.

Mezzanines s'arrêta de parler, imaginant Tarque mort et les Jallanistes s'entre-déchirant tandis que la résistance libérait la Francovie.

Nous pouvons vous aider à gagner Micropolia rapidement et en évitant les barrages jallanistes. Il sont encore plus nombreux que d'habitude avec la cérémonie d'investiture de Tarque...
avatar
Paul Mezzanines

Messages : 1853
Date d'inscription : 06/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée du commando mézène en Elvéotie

Message  Représentant Mézéne le Ven 27 Jan - 14:58



Garak, très fier et très imbu de sa personne, n'avait pas beaucoup d'estime pour la résistance. Pour lui, c'était des petits amateurs, ils pouvaient éventuellement causer quelques dégâts mineurs ici ou là, mais il ne pensait pas qu'ils seraient capables de renverser le pouvoir jallaniste.


Levenbrech Garak (les mains sur les hanches) : Bonjour, monsieur Mezzanines. Je suis le Levenbrech Garak, un Sarraudar, l'élite militaire micromondiale. C'est moi qui commande cette unité.

On a eu des échos de vos exploits et de ceux de votre résistance, on peut pas vraiment dire que le pouvoir jallaniste en a beaucoup souffert, mais c'est déjà pas mal... pour des civils (il renifla de façon ostensible).

Bon, vous devez en effet connaitre les endroits à éviter pour pas se retrouver à un barrage jallaniste. Donc, on fait comment ? On monte avec vous dans le fourgon ou bien on vous suit avec le nôtre ?
avatar
Représentant Mézéne

Messages : 207
Date d'inscription : 19/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée du commando mézène en Elvéotie

Message  Paul Mezzanines le Ven 27 Jan - 17:03

L'ambiance s'était vite refroidie. Paul Mezzanines voyait bien que les soldats résistants n'avaient pas apprécié la remarque du chef du commando mézène.

Paul Mezzanines :

Ce n'était que le début. La Résistance intérieure compte bien plus d'anciens militaires qu'on ne pourrait le croire, nous ne sommes pas tous civils. C'est surtout vrai en Mézénas... Et c'est toujours mieux que les lâches qui se sont enfuis pour palabrer inutilement à l'ONA ou au Krassland.

Mezzanines se tourna vers le fourgon au couleurs vives puis reprit.

Si votre véhicule peut aisément passer inaperçu en Elvéotie, il n'en sera pas de même à Micropolia. Montez avec nous et accrochez-vous, nous allons visiter les montagnes elvéotes et châtillonaises...

Les Châtillonais ouvrirent les portes latérales du fourgon, invitant les mézènes à monter. Mezzanines invita Garak à monter à l'avant. La place du chauffeur fut occupée par un soldat qui portait un uniforme de l'ancienne Armée de la République du Vernier.
avatar
Paul Mezzanines

Messages : 1853
Date d'inscription : 06/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée du commando mézène en Elvéotie

Message  Représentant Mézéne le Ven 27 Jan - 17:22




Garak se retourna vers ses hommes.

Levenbrech Garak : Vous avez entendu, messieurs ? Allez, montez tous à l'arrière ! Mais Bertin... Mais qu'est-ce que vous foutez habillé comme ça ? Quand j'ai dit que vous deviez vous changer, c'était pour mettre une tenue civile, pas pour remettre un treillis !

Caporal Bertin : Ah oui, désolé, monsieur !


"L'élite militaire micromondiale", qu'il disait...
avatar
Représentant Mézéne

Messages : 207
Date d'inscription : 19/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée du commando mézène en Elvéotie

Message  Paul Mezzanines le Ven 27 Jan - 19:35

Paul Mezzanines (en entrant dans le fourgon) :

Vous pouvez toujours vous faire passer pour un chasseur de dahu avec cette tenue, même si je doute qu'on trouve des dahus en Elvéotie !

Le fourgon, un vieux véhicule sortit tout droit de la campagne profonde du Vernier, sortit rapidement des routes principales pour emprunter des routes secondaires montagneuses où les jallanistes ne venaient jamais. Les routes étaient mal entretenues à cause de la mauvaise situation économique elvéote et les suspensions du fourgon furent plusieurs fois mises à mal. Les visiteurs mézènes purent toutefois contempler le magnifique paysage qui s'offrait à eux, même si Mezzanines se disait qu'ils étaient plus concentrés sur leur mission. Passant par les magnifiques villages typiquement elvéotes de Schwzertzsch et Zwzürtze (des noms que tout non elvéote aurait été incapable de prononcer, mais Mezzanines essaya en se disant que cela lui ferait passer le temps), le commando entra rapidement dans la région du Vernier. Il ne regagnèrent pas pour autant les routes principales : Richard Louvois, président du Sénat, tenait d'une main de fer la région et le nombre de miliciens noirs était encore plus important qu'en Elvéotie puisque Châtillon était une des composantes principales de la résistance.

L'équipe fut bien obligée de regagner la pleine dans le sud de la région. Néanmoins cette zone restait très rurale et par conséquent les contrôles étaient peu fréquents voire inexistants. Les alentours de Micropolia furent bien plus compliqués à aborder. La cérémonie d'investiture de Tarque avait eu pour conséquence le déploiement de milliers de policiers de miliciens. La plupart étaient des "réservistes" forcés par le pouvoir, qui faisaient leur travail avec peu de motivation et surtout sans le fanatisme des vrais miliciens. Mezzanines se disait que s'ils étaient contrôler par ceux-là, ils auraient peut-être une chance de s'en sortir avec un pot de vin.

Le fourgon arriva dans la banlieue micropolienne par le nord-est. Mezzanines fut prévenu que la plupart des entrées de la ville étaient, comme prévu, contrôlées par la milice et la police. Ils prirent la direction d'un accès normalement sûr passant par une zone industrielle inactive depuis la crise économique. Arrivés au panneau d'entrée "Micropolia", ils eurent toutefois la désagréable surprise de voir des fonctionnaires de police finir de mettre en place un barrage. Ces derniers tournèrent la tête vers eux, ce qui rendait leur fuite impossible. Paul Mezzanines se força à se calmer tandis qu'il entendait le chauffeur du fourgon respirer de plus en plus calmement. Il fit une remarque à voix haute, pour rassurer les occupants du fourgon comme lui-même.


Paul Mezzanines : Pas de panique, on fait ce qui est prévu.

Le Châtillonais installa un portrait de Tarque suspendu au rétroviseur alors que le fourgon approchait du barrage. Les policiers avaient l'air de profondément s'ennuyer, alors qu'ils venaient tout juste d'arriver sur les lieux. Ce devait être des réservistes, ce qui allait être un avantage.
Le plus gradé leur fit signe de s'arrêter alors que deux de ses collègues s'avançaient avec lui vers le véhicule. Paul Mezzanines prit la parole en premier, avant que celui qui semblait être sergent ne leur parle.


Paul Mezzanines (prenant un accent paysan châtillonais) : Ah patriote ! On est heureux de te voir, on cherchait justement quelqu'un pour nous indiquer l'chemin. Nous v'nons du Vernier pour assister à l'investur...l'investitat...bref la cérémonie avec le Patriote-Président Tarque !

Le sergent, d'abord suspicieux, se détendit en entendant l'accent de Mezzanines. Il devait penser que des paysans ne lui ferait rien de mal, il vérifia rapidement les identités (fausses, bien évidement) de chacun sans faire de commentaire puis indiqua avec ennui le chemin à prendre pour se rendre dans le centre de Micropolia. Il laissa ensuite passer le fourgon et ses occupants sans encombres.

Paul Mezzanines (alors que le chauffeur poussait un long soupir de soulagement) : Eh bien voilà, ce n'était pas si compliqué. A croire que tout le monde sous-estime les paysans du Vernier, pourtant ils ont libéré la Francovie en 2012.

Se tournant vers Garak, il reprit.

Bon, on va où maintenant ?
avatar
Paul Mezzanines

Messages : 1853
Date d'inscription : 06/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée du commando mézène en Elvéotie

Message  Représentant Mézéne le Ven 27 Jan - 20:06

Levenbrech Garak : Prenez la direction du stade de Micropolia, c'est là que l'investiture aura lieu.

Mais ne vous approchez pas trop du stade. Garez-vous à deux ou trois rues (se tournant vers un Sarraudar) Louffier, une fois arrivé, vous enverrez un message codé au Burseg Burzmali, pour lui dire que nous sommes arrivés.

On dormira dans le fourgon, à moins que vous ne connaissiez quelqu'un dans les alentours du stade qui pourrait tous nous héberger ?

Et sinon, pour demain, savez-vous si certains membres de la résistance souhaiteraient se joindre à nous ? On ne sera pas de trop pour l'envoyer en enfer, cette ordure.
avatar
Représentant Mézéne

Messages : 207
Date d'inscription : 19/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée du commando mézène en Elvéotie

Message  Paul Mezzanines le Ven 27 Jan - 21:06

Paul Mezzanines, faisant signe au chauffeur de faire ce que disait le Sarraudar :

Il y a très peu de résistants sur Micropolia, et je n'en connais pas près du stade. Mieux vaut éviter d'attirer l'attention en nous déplaçant alors que la ville grouille de miliciens.

Vous avez déjà à disposition les soldats qui sont ici. Je garderai je fourgon et communiquerai avec le QG du FLF. Je sais qu'un autre fourgon est en route et pourra nous rejoindre demain. Nous avons une autre opération en cours, ce qui réduit nos effectifs disponibles. Mais nous ferons tout notre possible pour permettre le succès de votre opération.

Le chauffeur finit par trouver une place dans un quartier calme près du stade. Le fourgon y fut garé et Mezzanines en profita pour faire son rapport au Comité national.
avatar
Paul Mezzanines

Messages : 1853
Date d'inscription : 06/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée du commando mézène en Elvéotie

Message  Représentant Mézéne le Ven 27 Jan - 21:26

Pendant que Mezzanines faisait son rapport, Louffier contacta celui qui était à la tête de toute l'opération. Il lui confirma qu'ils passeraient à l'action le lendemain.

Ne pouvant pas être logés par un proche de la résistance, ce qui à bien y réfléchir aurait été risqué, étant donné qu'une trahison était toujours possible, les hommes du commando dormiraient dans le fourgon.


Garak rappela au commando quel était le plan d'attaque. Il était impensable qu'ils puissent entrer dans le stade avec leurs armes. Mais un Sarraudar était capable de tuer à mains nues de bien des façons. Une fois qu'ils auraient passé le contrôle, ils se sépareraient en plusieurs groupes et se placeraient à divers endroits. Ils s'arrangeraient ensuite pour neutraliser des soldats et s'emparer de leurs armes. Si l'un des hommes avait la possibilité de faire feu en étant certain d'atteindre Tarque, il devait alors passer à l'action sans hésiter. Une fois que la mission aurait été accomplie, tous devraient alors se replier et se retrouver au fourgon, profitant du mouvement de panique que les coups de feu et la mort de Tarque ne manqueraient pas de susciter...
avatar
Représentant Mézéne

Messages : 207
Date d'inscription : 19/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée du commando mézène en Elvéotie

Message  Représentant Mézéne le Dim 29 Jan - 20:03

Louffier revint au fourgon. Pendant son déplacement, il regarda derrière lui à de nombreuses reprises, craignant de voir surgir des miliciens noirs, prêts à l'abattre. Mais en fait, personne ne l'avait suivi.

Il se souvint alors qu'ici, en Francovie, vêtu en civil, il passait inaperçu, il était aisé de le prendre pour quelqu'un du pays. D'ailleurs, c'était vrai, puisqu'il était originaire de Francovie, de Bourg-Mézénas pour être exact. Tous les commandos qui avaient participé à l'opération étaient également originaires de Francovie et c'était d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles ils avaient été choisis. Car il serait très difficile aux Jallanistes de comprendre que la tentative d'assassinat contre Tarque venait de Mézénas.

Pour eux, cet attentat serait l'oeuvre de résistants.

A présent, Louffier devait rentrer à Mézénas. Mais auparavant, il devait faire son rapport.
avatar
Représentant Mézéne

Messages : 207
Date d'inscription : 19/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée du commando mézène en Elvéotie

Message  Paul Mezzanines le Dim 29 Jan - 20:52

Mezzanines avait finit par accepter le fait que la mission ne s'était pas passé comme prévu. Une part d'espoir subsistait en lui, mais il espérait surtout que les Mézènes aient survécu.

Il finit lar voir un holle seul se diriger vers le fougon, c'était un des hommes du commando. Mezzanines démarra le moteur. Le commando avait à peine ouvert la porte que Mezzanines lui posa la question qui lui brûlait les lèvres.


Paul Mezzanines : Que s'est-il passé ?
avatar
Paul Mezzanines

Messages : 1853
Date d'inscription : 06/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée du commando mézène en Elvéotie

Message  Représentant Mézéne le Dim 29 Jan - 20:58

Soldat Louffier : Échec total. La mission était peut-être impossible à accomplir, il y avait des miliciens noirs partout. Je suis le seul survivant, ils sont tous morts.

Je vais envoyer mon rapport.


Louffier prit la radio puis envoya son message, codé bien entendu.
avatar
Représentant Mézéne

Messages : 207
Date d'inscription : 19/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée du commando mézène en Elvéotie

Message  Paul Mezzanines le Lun 30 Jan - 6:02

Mezzanines fit également son rapport en conduisant pour ramener le soldat en Elvéotie. Le voyage du retour fut encore moins animé que le précédent. Paul ramena Louffier au lieu de rendez-vous du vendredi. Il le déposa en luindisant que leurs noms resteraient dans l'histoire et que la Résistance se souviendrait de ce qu'ils avaient fait.
avatar
Paul Mezzanines

Messages : 1853
Date d'inscription : 06/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée du commando mézène en Elvéotie

Message  Représentant Mézéne le Lun 30 Jan - 7:08

Louffier n'avait pas souhaité s'éterniser en Francovie. Aussitôt après avoir envoyé son message à Kaïtaïn, il était monté au volant du van avec lequel le commando était arrivé plusieurs jours auparavant et il était parti en direction du nord.

Il serait arrivé dans la capitale mézène probablement en fin de journée.
avatar
Représentant Mézéne

Messages : 207
Date d'inscription : 19/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée du commando mézène en Elvéotie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum