Rencontre Horton/Franchet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rencontre Horton/Franchet

Message  Diplomatie Armaréenne le Dim 8 Juin - 10:52

Lorsqu'il sortit de la voiture présidentielle, le téléphone d'Horton sonna.

- Excusez-moi, une urgence. Oui ?

Il avait décroché et écouta ce qu'on lui disait impassible.

- Très bien. Mettons fin à cette mascarade. Publiez le communiqué, vous ferez suivre.

[...]

- Application immédiate, nous avons assez perdu de temps avec eux.

[...]

- Escortez tout ce beau monde à l'aéroport de Mallington, un avion les attend. Il est tombé à pic celui-là.

[...]

- Parfait. Ne vous souciez pas de la délicatesse, je m'en occupe. Personnellement. Terminé.

Dean raccrocha. Comme son homologue l'attendait, il se dit qu'il devait bien lui annoncer la nouvelle du jour :

- Je vais publier un communiqué pour fermer notre ambassade au Valdisky et la leur en Armara. Il va s'en suivre une dénonciation de tous les traités que nous avons établis avec eux. Je prends cette décision pour trois raisons : le Valdisky et Armara n'ont plus grand chose en commun. Si autrefois nous étions alliés et amis, je désapprouve la ligne suivie par leur nouveau régime, à l'origine de la situation en Russlavie qui a vu le pays s'embraser. Ils ont soutenu des terroristes et vous l'avez peut-être remarqué nos relations sont en froid depuis. La seconde raison, c'est que la présence valdiske à notre frontière maritime ouest n'est plus acceptable. Un allié n'est pas sensé stationner à vos portes pendant plusieurs jours avec un bâtiment militaire surtout et c'est la 3ème raison quand il joue contre nous. Mes services de renseignement m'indiquent que le Valdisky a engagé un rapprochement stratégique avec le Krassland. L'objectif de ces deux pays, nuire à la stabilité interne d'Armara en essayant de m'isoler. Ce qu'ils ont fait avec vous, très certainement, ce qu'ils font avec Prya. J'ai pris la décision de montrer au Valdisky que je n'ai pas perdu la main et que grâce à leurs manœuvres, mon pays est uni, tout l'inverse de ce qu'ils espéraient. Même la Chancelière Harmann, qui a toujours eu un excellent rapport avec eux, a approuvé ma démarche. Chaque fois qu'une puissance étrangère a tenté de nous mettre à terre, nous avons résisté grâce à l'union. Ne soyez donc pas surpris si nous coupons tout contact avec le Valdisky. Je vous en explique directement les raisons afin que nous évitions de nous retrouver dans la situation d'hier. Je n'apprécie pas les médias mais je dois reconnaître que j'ai manqué de communication, vis à vis des citoyens et de nos alliés, bien que j'ai l'impression que la liste de ces derniers se réduise à peau de chagrin...

Il récupéra la mallette que tenait un de ses proches puis il ajouta, en regardant sa montre :

- Loin de moi l'idée de vous presser, Monsieur Franchet, mais de nombreuses affaires urgentes m'attendent dans mon pays et je ne peux pas m'éterniser trop longtemps. Pouvons-nous aller dans votre bureau pour que je vous transmette les preuves qui j'en suis sûr, permettront de régler ce malentendu ?
avatar
Diplomatie Armaréenne

Messages : 115
Date d'inscription : 13/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://federation-armara.forums-rpg.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre Horton/Franchet

Message  Paul Mezzanines le Dim 8 Juin - 12:51

- Je ne doute pas que vous avez pris la bonne décision, lui dit Franchet suite à son annonce.
Je vous en prie, suivez-moi.

Les deux hommes entrèrent ainsi dans le bureau présidentiel. Franchet attendait qu'Horton prenne la parole. Il ne comptait pas casser l'amitié entre les deux pays comme l'avait fait le Valdisky.
avatar
Paul Mezzanines

Messages : 1830
Date d'inscription : 06/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre Horton/Franchet

Message  Diplomatie Armaréenne le Dim 8 Juin - 13:37

Une fois dans la pièce, Dean posa la mallette sur un coin du bureau et l'ouvrit.

- Bien... Je dois vous dire que malgré les circonstances et malgré le sentiment profond d'incompréhension de mon pays, je ne considère pas la Francovie comme un adversaire ni comme un pays de moindre rang. J'ai toujours attaché beaucoup d'importance à notre amitié et il n'y a pas de raison que cela change. Je vais commencer par le début, l'ambassade. Comme expliqué dans mon communiqué, les troupes armaréennes sous mon commandement sur mon ordre ont eu pour mission de protéger votre personnel d'ambassade. Peu avant le lancement de l'opération, j'ai fait parvenir un message à votre Président, Monsieur Vinago. En voici la copie.

Cher ami,

Dans les heures à venir, Armara va affronter des heures très sombres. Depuis des mois, mes services de sécurité préparent un vaste coup de filet afin d'empêcher un coup d'état. A l'origine de celui-ci, des groupes paramilitaires et des membres de notre Etat-Major qui souhaitent éradiquer la démocratie en Armara et se lancer à la conquête des pays voisins, dont la Francovie.

Ce soir, je lancerais l'Opération Styx pour contrer ce complot. Si mes calculs sont bons, ce dont je suis certain, nous éviterons la catastrophe. Je me dois cependant de vous informer que des dommages collatéraux sont à prévoir et qu'il est possible que l'Empire cède à nouveau la place à la République. Comme tous les soldats loyaux aux côtés desquels je vais combattre, ma vie fera partie de l'équation. Les risques que je prends, ce sera pour mon pays, pour la démocratie.

Quoiqu'il arrive, je tenais à vous exprimer une nouvelle fois ma plus profonde sympathie, et à vous dire que l'amitié franco-armaréenne est précieuse. Jamais mon peuple n'acceptera que des psychopathes s'attaquent à l'idéal de paix et d'amitié que nous avons construit. J'ai ordonné la sécurisation militaire immédiate de votre ambassade. Je vous demande de ne pas tenir rigueur de cette initiative précipitée, l'objectif était de n'éveiller aucun soupçon, avant le lancement de l'opération.

Anton Novak se chargera de vous tenir informé de l'avancée de la situation. Dans 72 heures au maximum, l'Opération sera terminée.

Vive Armara, vive la liberté.
Vive notre amitié.

La communication était datée du 27 mai 2014, à 19h24. Horton ajouta :

- M. Vinago a été informé de l'avancée de la situation par M. Novak et il a répondu ceci...

Il lui tendit un autre document.

Mon cher ami,

Je salue votre courage. Je suis certains que votre décision est la bonne, et qu'elle évitera de nombreux chaos. Je souhaite sincèrement qu'il ne vous arrive rien. En plus de mon soutien de Président, je vous témoigne mon soutien d'ami. Vous avez été pour moi un partenaire essentiel sur la scène internationale, un ami fidèle, droit dans ses bottes. Il est du devoir de tous, de préserver, et de faire fructifier ce trésor qu'est l'amitié entre nos deux nations.

Allez, j'en suis convaincu, nous nous reverrons !

Vive l'amitié entre nos peuples,

Avec ma plus sincère et profonde sympathie,

Raphaël.

- Je n'ai pas pensé une seule seconde que votre pays pouvait se sentir lésé par mon intervention. Je vous demande de ne pas en vouloir aux soldats armaréens, ils ont appliqué mes directives. C'est moi qui leur ai demandé de rentrer dans l'Ambassade pour fournir à votre personnel des gilets pare-balles et des rations alimentaires au cas où une attaque était dirigée contre vous. La suite, vous la connaissez, la libération du Président Duvalon est devenue une priorité absolue après que l'assaut contre le Palais Blanc ait échoué. J'ai concentré tous mes efforts pour le sortir vivant, lui et ses accompagnateurs. Monsieur Novak a profité de la situation pour vous adresser tous ses voeux de réussite mais ni lui ni moi n'avons pensé à vous informer de la situation. A vrai dire, je croyais que Monsieur Vinago l'avait fait. N'ayant aucune demande expresse de votre part, j'ai maintenu les forces dans l'enceinte de l'Ambassade, en pensant, à tort, que vous étiez d'accord. Il aurait cependant suffi que vous nous demandiez d'en sortir et cela aurait été fait, comme nous avons fait avec le Valdisky.
avatar
Diplomatie Armaréenne

Messages : 115
Date d'inscription : 13/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://federation-armara.forums-rpg.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre Horton/Franchet

Message  Paul Mezzanines le Dim 8 Juin - 20:10

- La réaction de la Francovie vient du fait que le président Vinago n'avait prévenu personne de son accord. Quand nous avons découvert que les soldats armaréens occupaient l'ambassade, nous avions cru que cela avait été fait sans demande.
Ainsi, si l'accord a été donné, nous n'avons plus aucune raison de vous en vouloir à ce sujet.
avatar
Paul Mezzanines

Messages : 1830
Date d'inscription : 06/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre Horton/Franchet

Message  Diplomatie Armaréenne le Dim 8 Juin - 21:17

- N'en veuillez pas à Raphaël. Je pense qu'il a été particulièrement pris sur d'autres dossiers. Et puis, j'aurais du vous informer de la situation dès votre élection. Ceci étant clarifié, j'en viens à l'opération elle-même.

Il sortit un dossier épais, contenant 200 pages.

- Voici le rapport scientifique relatif à la bombe N, complété grâce aux tests réalisés sur Fallon Island. Vu la consistance du dossier, je vais vous faire un résumé rapide. Il y a plusieurs mois, dans le plus grand secret des groupes paramilitaires ont récupéré, grâce à l'aide de traîtres parmi l'état-major, un prototype de bombe N, qu'ils ont expérimenté sur des armaréens. Les personnes ont été enlevées contre leur gré et utilisées comme cobaye. L'une des premières expérimentations a été faite sur Ted Melgan. Nous avons toujours pensé qu'il s'était enfui après avoir déclenché la guerre conte l'Umujo mais en réalité, nous avons découvert qu'il avait été emprisonné par les groupes paramilitaires, torturé puis tué... L'objectif des terroristes était de prendre le pouvoir en Armara pour y instaurer une dictature militaire. La seconde phase de leur plan consistait à lancer un vaste programme d'expansion territoriale, ce qui sous-entendait d'envahir l'ancien territoire de la république oumouyenne pour les exterminer, en guise de vengeance, puis d'annexer la Francovie. C'est en partie pour cela que j'ai fait protéger votre ambassade en priorité.

Il ouvrit le dossier et tomba sur des photos :

- Oh... je dois vous avertir que le dossier contient des clichés et qu'il faut mieux avoir le coeur bien accroché...

Il tourna les pages, mais le Président Francovare pouvait voir des corps pratiquement brûlés et déchiquetés. Il arriva sur une carte qu'il montra :

- Ceci est le plan d'invasion préparé par les terroristes et destinés à prendre possession de la Francovie. La stratégie est bien piètre mais toutes les zones marquées d'une tête de mort auraient du être frappées par des bombes N...

Il revint quelques pages en arrière et expliqua :

- Même à faible dose, la bombe N est une... horreur et le mot est faible. Le rayonnement détruit toute forme de vie et ne peut être contenu que par des murs de six mètres renforcés par deux mètres d'acier en épaisseur. La destruction se déroule en 3 phases. La déflagration. 50% d'extermination par les flammes et par le gaz. L'explosion. 20% d'extermination par les éclats... Ceux qui survivent doit affronter la troisième phase : les radiations. Les débris et le gaz émettent des rayons nocifs qui atteignent les organes vitaux en 24 heures, entrainant leur liquéfaction. Les 30% d'extermination restants... Les tests réalisés par notre équipe scientifique ont permis de confirmer la véracité des informations terroristes et d'apporter un complément sur le sujet. Devant l'extrême dangerosité de cette arme, j'ai ordonné son démantèlement. Mon pays a déjà souffert d'armes de destruction massives par le passé. Il n'est pas question que d'autres aient à en souffrir. Mon invitation visait à vous fournir ce dossier.
avatar
Diplomatie Armaréenne

Messages : 115
Date d'inscription : 13/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://federation-armara.forums-rpg.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre Horton/Franchet

Message  Paul Mezzanines le Lun 9 Juin - 6:51

Le président de ne répondit pas tout de suite. Son regard semblait vide, il réflechissait à ce qu'il,venait de voir et d'entendre.

- Vous après la bonne décision, Monsieur l'Empereur. La bombe N est quelque chose qu'aucun pays ne devrait avoir dans son arsenal.
Merci de nous avoir informés.
avatar
Paul Mezzanines

Messages : 1830
Date d'inscription : 06/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre Horton/Franchet

Message  Diplomatie Armaréenne le Lun 9 Juin - 13:26

- C'était de notre devoir de le faire. Je ne regretterais jamais cette décision, même si je sais que j'aurais du vous informer des tests plus tôt. Je ne l'ai pas jugé utile. Fallon Island est une île de test militaire que nous avons l'habitude d'utiliser pour ce genre d'expérience.

Il sortit une clé USB et la posa sur le bureau.

- J'en viens maintenant à la raison de l'ultimatum que nous avons adressé au Krassland. Lorsque le Président Duvalon a été enlevé, le chef des terroristes était Clint Kellington dont nous avons appris le décès, d'ailleurs. L'avion krasslandais a atterri sur notre sol sans aucune autorisation, prétextant une avarie. Un motif fallacieux, vous pourrez l'entendre sur cet enregistrement. Pire, quelques instants après, alors que les terroristes ont ouvert le feu sur eux, nous avons capté une communication entre eux et les rebelles. Le Krassland a offert l'asile politique aux terroristes, ceux qui ont tenté de nuire à Armara et pire, qui ont pris en otage et blessé plusieurs pryans.

Horton tapa son poing sur le bureau en poursuivant :

- Non seulement le Krassland viole notre espace aérien mais il effectue une intelligence avec l'ennemi... Pire, il le capture, comme le montre les images de vidéo-surveillance de l'aéroport que nous avons récupérées. Et ensuite ? La suite vous la connaissez. Le Krassland fait passer les autorités armaréennes pour peu fiables, allant même jusqu'à retourner nos alliés contre nous. D'abord le Vladisky, puis vous... puis bientôt Prya. Je l'ai déjà expliqué dans mon communiqué, Armara s'est construite toute seule. Le peuple armaréen a déjà souffert suffisamment des attaques et tentatives de déstabilisation de la part de puissances étrangères.

L'Empereur s'exprimait avec calme, bien que la situation le désole au plus haut point et que ça soit visible.

- Qui a été le plus belliqueux dans cette histoire ? Armara qui a mobilisé son armée pour défendre son territoire, qui a pointé du doigt des actes inacceptables venant du Krassland ? Ou bien le Krassland qui agi tel un serpent pour tenter de faire imploser mon pays ? Le Valdisky qui envoie une frégate à nos frontières et tente de provoquer une rébellion meurtrière comme il l'a déjà fait en Russlavie ? Je vous le dis sans détour, car je ne suis pas du genre sournois, je ne regrette aucune des décisions que j'ai prises, ni l'ultimatum, ni la défense de mon pays, ni même l'expulsion des nuisibles merksistes qui tentaient de semer la discorde. Pour toutes les raisons que j'ai évoqué, j'aurais pu déclencher la guerre, j'en avais largement les motifs. Je ne l'ai pas fait. J'ai donné une chance au Krassland de calmer le jeu. Chance qu'il n'a pas saisi. Je vais annuler l'ultimatum puisque Kellington est mort. Mais s'il ne s'était pas suicidé, qui aurait été responsable de cette guerre ? Jouons franc jeu, Monsieur Franchet. La réaction de la Francovie m'a déçu. J'avais pensé que vous nous accorderiez le bénéfice du doute avant de nous juger et que vous vous ferions votre opinion par vous-même. Mais je ne vous en veux pas. Le Krassland a toujours été doué pour le mensonge et la manipulation.
avatar
Diplomatie Armaréenne

Messages : 115
Date d'inscription : 13/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://federation-armara.forums-rpg.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre Horton/Franchet

Message  Paul Mezzanines le Lun 9 Juin - 18:01

- Tous les événements ont fait que votre attitude nous a paru la plus belliciste, mais aussi celle qui fragilisait la paix Micromondiale.
Je ne vais pas vous le cacher, j'ai une majorité fragile, et les députés de l'opposition mais aussi de la majorité semblaient avoir pris position. L'État-Major non plus n'est pas vraimenr avec moi. Mais on fait avec ce que l'on a.

Quoiqu'il en soit, je reconnais que la Krassland a fauté, mais il reste un allié de la Francovie, tout comme Armara. S'il n'y a pas de guerre, c'est mieux pour nous tous.

Puisque vous êtes ici, monsieur de Prat va présenter prochainement son projet pour une organisation internationale du commerce. J'espère que les événements récents ne décourageront pas Armara d'envisager une adhésion.
avatar
Paul Mezzanines

Messages : 1830
Date d'inscription : 06/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre Horton/Franchet

Message  Diplomatie Armaréenne le Lun 9 Juin - 19:21

Horton répondit imperturbable :

- Ce ne sont pas les événements qui sont en faute mais leur interprétation. Je vous aurais fourni ces explications si vous me les aviez demandées. C'est désormais chose faite. Contrairement au Krassland, je ne vais pas m'amuser à vous inviter à prendre parti. Leurs attaques sournoises ne m'inquiètent pas. Le plus important pour moi c'est que vous ayez les informations. Ce que vous, l'opposition ou encore votre état major allez en faire vous regarde.

Il referma la mallette désormais vide d'un geste assuré.

- Quant à l'organisation en elle-même si elle respecte les fondations que nous avions jeté lors de nos discussions il n'y a aucune raison que nous y soyons opposes. Le peuple armaréen tranchera. Mais je ne pourrais pas lui reprocher d'avoir bonne mémoire s'il venait à rejeter ce traité. Je pense que vous comprendrez aisément que vu les proportions prises par cette affaire, le sort de cet accord ne dépend plus de moi. Mais je pense que les armaréens ne retiendront pas unz bonne image de leurs amis qui leur tournent le dos.

Il lui fit un salut militaire en guise d'au revoir et précisa :

- Vous et votre personnel diplomatique êtes toujours les bienvenus en Armara si vous souhaitez y venir. D'ailleurs l'évacuation s'est bien passée, même si elle n'était absolument pas nécessaire.
avatar
Diplomatie Armaréenne

Messages : 115
Date d'inscription : 13/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://federation-armara.forums-rpg.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre Horton/Franchet

Message  Paul Mezzanines le Mar 10 Juin - 20:19

- Bon retour dans votre pays, monsieur Horton.

Quand l'Empereur fut sortit, Franchet dit à conseiller.

- Je ne crois que le personnel diplomatique reviendra de si tôt. Nous les avons contrarié, mais je pense toujours que notre interprétation était totalement légitime.
avatar
Paul Mezzanines

Messages : 1830
Date d'inscription : 06/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre Horton/Franchet

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum